Lacazette, le retour !

Le derby contre Saint-Étienne a sans doute vraiment lancé la saison d'Alexandre Lacazette. Largement critiqué en début de saison, boudé par Gerland parfois, le meilleur joueur du dernier championnat serait bel et bien de retour.

Modififié
486 12
Un sourire jusqu’aux oreilles, une course un brin hésitante et des bras lancés en l’air sans véritable synchronisation. On joue la 93e de cette rencontre entre l’OL et l’ASSE, et Alexandre Lacazette semble ne pas savoir comment fêter son but. Pourtant, il a eu le temps de se roder puisqu’il inscrit là sa troisième réalisation de la soirée. Seulement, l’attaquant lyonnais est dépassé, comme tout le monde. Sans doute ne s’attendait-il pas à vivre une telle soirée, aussi forte, aussi intense. Car depuis le début de saison, le meilleur joueur de la saison passée n’était plus vraiment le même : moins percutant, moins décisif, moins buteur ; moins bon, tout simplement. Pris en grippe par le public lyonnais, vivement critiqué par la presse, Lacaz’ a même été snobé par Deschamps lors du dernier rassemblement des Bleus. Alors nul doute que ce triplé face l’ennemi juré arrive au moment opportun. Histoire de mettre tout le monde d’accord, une bonne fois pour toutes. Et surtout, histoire de lancer, enfin, une saison commencée sur la pointe des pieds.

La tête ailleurs


Au sortir de l’exercice 2014-2015, Alexandre Lacazette est entré dans une nouvelle dimension. Auteur de 27 buts en championnat, élu meilleur joueur de Ligue 1, l’attaquant lyonnais suscite les convoitises de nombreux clubs. Alors forcément, Alexandre doute. La tête un peu ailleurs, il ne sait pas vraiment de quoi son avenir sera fait. Clairement pas le meilleur moyen de préparer une nouvelle saison, comme l’explique Frédéric Née, ancien buteur de Bastia et de l’OL : « Il y a eu de longues hésitations et quand on se pose beaucoup de questions, ce n’est jamais bon, car ça empiète forcément sur le travail et la concentration que l’on doit avoir pour préparer une bonne saison. Derrière, inévitablement, on est moins bien physiquement et s’ensuit une période où rien ne va dans le bon sens. » Car s’il prolonge finalement avec l’OL au début du mois d’août, le mal semble être fait. Sur la pelouse, Lacaz’ n’est plus que l’ombre de lui-même. Des performances moyennes qui ont inévitablement un impact sur le jeu de l’équipe. Véritable surprise de la saison passée, l’OL n’y arrive plus, comme si le mal-être de son attaquant vedette avait contaminé toute l’équipe. Sauf qu’au niveau des critiques et des sifflets du public, celui qui prend le plus cher n’est autre que Lacazette.

Une question de cycle


Un ciblage qui s’explique par le changement de statut du joueur, selon Georges Prost, ancien directeur du centre de formation lyonnais : « Son changement de statut a dû le faire douter, c’est certain. Surtout que pour ne rien arranger, toute l’équipe n’a pas très bien démarré cette saison, mais ce sont souvent les joueurs phares qui sont les premiers visés. » Pour ne rien arranger, début septembre, Nabil Fekir se fait le genou lors un match avec l’équipe de France. Son compère d’attaque à l’infirmerie, le sort semble s’acharner sur Lacaz. Il lui faut même attendre la sixième journée et un penalty face à l’OM pour le voir enfin ouvrir son compteur but. Tout semble désormais compliqué pour la star lyonnaise. Des périodes de doute que connaissent tous les footballeurs. « Tous les attaquants connaissent de telles périodes dans leur carrière. Il y a forcément des moments où ça tourne moins bien, tant sur le plan physique que psychologique, analyse Née. Bon, après, la durée est plus ou moins longue, c’est une question de cycles, finalement. » Un cycle qui semble justement s’inverser le 3 octobre dernier. Face à Reims, peu de temps après avoir raté un penalty, Alex marque enfin son premier but dans le jeu. Une libération.

« On va sûrement retrouver le Lacazette de la saison dernière »


En parallèle, le Gone s’acharne à l’entraînement, comme il l’a toujours fait d’après Georges Prost : « Alex, c’est un garçon qui a gravi les échelons par le travail, donc il a l’habitude de travailler pour réussir ce qu’il veut. Ça ne lui fait pas peur. » Et les efforts commencent à payer. De mieux en mieux dans ses crampons, Lacazette enchaîne les prestations encourageantes sur le front de l’attaque lyonnaise. Jusqu’au 8 novembre dernier. Dans un derby capital pour l’OL qui souhaite reprendre son hégémonie régionale, Lacaz’ tient là l’occasion parfaite de tout faire oublier. D’autant qu’il vient d’apprendre que Deschamps ne le retenait pas pour les deux prochains matchs de l’équipe de France. Une nouvelle qui, loin d’abattre le jeune attaquant, va au contraire lui donner des ailes. Car face à l’ASSE, Lacazette célèbre son retour en très grande forme : un match haut de gamme et un triplé à la clef pour une victoire 3-0. Cette fois, ça y est, le Lacazette nouveau est arrivé. Née : « Il restait sur quelques bons matchs avant, et cette rencontre face à Saint-Étienne a été la confirmation de son renouveau. C’est évident qu’il n’y a rien de mieux qu’un triplé dans le derby pour lancer une nouvelle série. » Une série positive, cette fois. Car après quelques mois de galère, le buteur est sûrement plus fort que jamais, comme le pense son ancien formateur, Georges Prost : « Je pense qu’il est renforcé par cette épreuve. Il va mettre cette expérience à profit pour revenir encore plus fort. On va sûrement retrouver le Lacazette de la saison dernière. »

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le vent tourne tellement vite dans cette région, y a un mois il était insulté et trainé dans la boue comme un moins que rien, maintenant "le meilleur joueur du championnat est de retour".

On va peut-être attendre qu'il confirme avant de dire s'il est bien sur le retour ou non vous pensez pas ?
SavingPrivateSuarez Niveau : DHR
faut arrêter les co*nneries, les supporters ne l'ont jamais vraiment sifflé. on l'a peut être critiqué, mais on l'a surtout soutenu. Je pense notamment à un match où quelques "spectateurs" de jean bouin ou jean jaurès ont commencé à siffler, ben immédiatement tout le virage nord s'est mis à l'acclamer pour couvrir les sifflets.
SavingPrivateSuarez Niveau : DHR
+1 paranoid
sérieusement so foot, il faut arrêter les jugements sur l'instant, vous valez mieux que ça. quand ca n'allait pas, on entendait "l'an dernier il était en surrégime" et maintenant après un triplé c'est "le lacazette de l'an dernier est de retour"
Cet emballement autour de Lacazette... Bon attaquant qui plante essentiellement contre des petites équipes.

Il ne méritait ni les louanges démesurées de la saison dernière, ni les critiques exagérées de son début d'année. Le stéréotype du mec sur lequel personne n'a de recul, qu'on juge comme un Henry alors qu'il n'est qu'un demi Djibril Cissé (ce qui est déjà très bien) et qui a interdiction absolue de connaître le moindre passage difficile. Triste.
En effet, je le vois comme un potentiel Higuain. Bon, voir très bon mais pas forcément capable d'aller plus haut. Après j'espère qu'il nous fera mentir le Lacaz', il est encore jeune et il a encore le temps. Il en est déjà à deux saisons d'affilée à plus de 20 buts et c'est pas si mal.
Nan mais calmez vous avec le public Lyonnais les gars. Certes c'est pas le plus chaud d'Europe, y'a un moment ça devient gavant de nous le vendre comme un ensemble de footix pourris gâtés qui siffle ses joueurs à la moindre mauvaise passe. Dire que Lacazette a été "pris en grippe par le public Lyonnais" c'est plus qu'abusé! Je veux bien reconnaitre que certains "supporters" l'ont sifflé en début de saison, mais c'est faire facilement abstraction des deux kops qui l'ont continuellement soutenu.

Désolé de ce recadrage, ma journée a été longue. Et allez l'OL.
Enfin Lacazette n'a jamais vraiment été sifflé à Gerland!
Doublezérosept Niveau : District
Toujours intacte, la malédiction de Sofoot est.
youpileyoupin Niveau : District
Salut. Un peu hors sujet mais est ce qu'on pourrait tous se mettre d'accord pour bannir le verbe "impacter" de notre vocabulaire?
C'est très laid, c'est pas français, et il y a plein de mots pour dire la même chose plus précisément (affecter plomber influencer etc)
Le milieu de Nice a été magnifique ce soir. Notamment Seri que je ne connaissais pas et qui a fait un match énorme. Le trio qu'il forme avec des joueurs de ballon que sont Mendy, Ben arfa et Koziello.
Belle petite équipe de Nice et belle pépite.
number-14 Niveau : CFA
Match a l'envers de l'ol. On peux mener 2 zer après 10min mais beauvu en met pas une et Lacazette touche le montant. C'est des petits détails comme ça qui mettent les joueurs en confiance et font réussir un match.

Je suis franchement déçu mais j'ai pas l'impression que tout soit à jeter.
Un manque d'altruisme évident, surtout en deuxième. L'unité s'effiloche un peu vite au fil du match et Nice en profite logiquement.
La Gantoise mardi. Il faudra montrer plus de caractère et de réalisme !!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Reims, le coup de la panne
486 12