Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Lacazette, le retour !

Le derby contre Saint-Étienne a sans doute vraiment lancé la saison d'Alexandre Lacazette. Largement critiqué en début de saison, boudé par Gerland parfois, le meilleur joueur du dernier championnat serait bel et bien de retour.

Modififié
Un sourire jusqu’aux oreilles, une course un brin hésitante et des bras lancés en l’air sans véritable synchronisation. On joue la 93e de cette rencontre entre l’OL et l’ASSE, et Alexandre Lacazette semble ne pas savoir comment fêter son but. Pourtant, il a eu le temps de se roder puisqu’il inscrit là sa troisième réalisation de la soirée. Seulement, l’attaquant lyonnais est dépassé, comme tout le monde. Sans doute ne s’attendait-il pas à vivre une telle soirée, aussi forte, aussi intense. Car depuis le début de saison, le meilleur joueur de la saison passée n’était plus vraiment le même : moins percutant, moins décisif, moins buteur ; moins bon, tout simplement. Pris en grippe par le public lyonnais, vivement critiqué par la presse, Lacaz’ a même été snobé par Deschamps lors du dernier rassemblement des Bleus. Alors nul doute que ce triplé face l’ennemi juré arrive au moment opportun. Histoire de mettre tout le monde d’accord, une bonne fois pour toutes. Et surtout, histoire de lancer, enfin, une saison commencée sur la pointe des pieds.

La tête ailleurs


Au sortir de l’exercice 2014-2015, Alexandre Lacazette est entré dans une nouvelle dimension. Auteur de 27 buts en championnat, élu meilleur joueur de Ligue 1, l’attaquant lyonnais suscite les convoitises de nombreux clubs. Alors forcément, Alexandre doute. La tête un peu ailleurs, il ne sait pas vraiment de quoi son avenir sera fait. Clairement pas le meilleur moyen de préparer une nouvelle saison, comme l’explique Frédéric Née, ancien buteur de Bastia et de l’OL : « Il y a eu de longues hésitations et quand on se pose beaucoup de questions, ce n’est jamais bon, car ça empiète forcément sur le travail et la concentration que l’on doit avoir pour préparer une bonne saison. Derrière, inévitablement, on est moins bien physiquement et s’ensuit une période où rien ne va dans le bon sens. » Car s’il prolonge finalement avec l’OL au début du mois d’août, le mal semble être fait. Sur la pelouse, Lacaz’ n’est plus que l’ombre de lui-même. Des performances moyennes qui ont inévitablement un impact sur le jeu de l’équipe. Véritable surprise de la saison passée, l’OL n’y arrive plus, comme si le mal-être de son attaquant vedette avait contaminé toute l’équipe. Sauf qu’au niveau des critiques et des sifflets du public, celui qui prend le plus cher n’est autre que Lacazette.

Une question de cycle


Un ciblage qui s’explique par le changement de statut du joueur, selon Georges Prost, ancien directeur du centre de formation lyonnais : « Son changement de statut a dû le faire douter, c’est certain. Surtout que pour ne rien arranger, toute l’équipe n’a pas très bien démarré cette saison, mais ce sont souvent les joueurs phares qui sont les premiers visés. » Pour ne rien arranger, début septembre, Nabil Fekir se fait le genou lors un match avec l’équipe de France. Son compère d’attaque à l’infirmerie, le sort semble s’acharner sur Lacaz. Il lui faut même attendre la sixième journée et un penalty face à l’OM pour le voir enfin ouvrir son compteur but. Tout semble désormais compliqué pour la star lyonnaise. Des périodes de doute que connaissent tous les footballeurs. « Tous les attaquants connaissent de telles périodes dans leur carrière. Il y a forcément des moments où ça tourne moins bien, tant sur le plan physique que psychologique, analyse Née. Bon, après, la durée est plus ou moins longue, c’est une question de cycles, finalement. » Un cycle qui semble justement s’inverser le 3 octobre dernier. Face à Reims, peu de temps après avoir raté un penalty, Alex marque enfin son premier but dans le jeu. Une libération.

« On va sûrement retrouver le Lacazette de la saison dernière »


En parallèle, le Gone s’acharne à l’entraînement, comme il l’a toujours fait d’après Georges Prost : « Alex, c’est un garçon qui a gravi les échelons par le travail, donc il a l’habitude de travailler pour réussir ce qu’il veut. Ça ne lui fait pas peur. » Et les efforts commencent à payer. De mieux en mieux dans ses crampons, Lacazette enchaîne les prestations encourageantes sur le front de l’attaque lyonnaise. Jusqu’au 8 novembre dernier. Dans un derby capital pour l’OL qui souhaite reprendre son hégémonie régionale, Lacaz’ tient là l’occasion parfaite de tout faire oublier. D’autant qu’il vient d’apprendre que Deschamps ne le retenait pas pour les deux prochains matchs de l’équipe de France. Une nouvelle qui, loin d’abattre le jeune attaquant, va au contraire lui donner des ailes. Car face à l’ASSE, Lacazette célèbre son retour en très grande forme : un match haut de gamme et un triplé à la clef pour une victoire 3-0. Cette fois, ça y est, le Lacazette nouveau est arrivé. Née : « Il restait sur quelques bons matchs avant, et cette rencontre face à Saint-Étienne a été la confirmation de son renouveau. C’est évident qu’il n’y a rien de mieux qu’un triplé dans le derby pour lancer une nouvelle série. » Une série positive, cette fois. Car après quelques mois de galère, le buteur est sûrement plus fort que jamais, comme le pense son ancien formateur, Georges Prost : « Je pense qu’il est renforcé par cette épreuve. Il va mettre cette expérience à profit pour revenir encore plus fort. On va sûrement retrouver le Lacazette de la saison dernière. »

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Reims, le coup de la panne