Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Lyon-Beşiktaş

Lacazette, conquérir l'Europe pour gagner la France

Il est l'un des grands absents de la dernière liste de l'équipe de France. Pas faute d'être performant avec Lyon, aussi bien en Ligue 1 qu'en Ligue Europa. Une compétition qui pour Lacazette fait office de dernier tremplin pour espérer retrouver les Bleus : à lui de faire du parcours européen de l'OL son chef-d'œuvre personnel.

Modififié
« On m'a demandé de marquer, j'ai marqué. On m'a demandé d'être bon en Coupe d'Europe, je pense l'avoir été. Si j'ai la chance d'être rappelé, j'essaierai de saisir ma chance. » Il y a quelques jours, dans un entretien au Progrès, Alexandre Lacazette a mis les pieds dans le plat : ne plus être dans les listes de l'équipe de France, cela lui pèse. D'autant plus qu'il considère avoir rempli le cahier des charges fixé par le sélectionneur Didier Deschamps : marquer souvent, et si possible dans les matchs européens. Déjà 24 pions en Ligue 1, un match exceptionnel contre l'AS Roma au Stade des Lumières en Ligue Europa, le champion d'Europe U19 2010 a clairement fait le nécessaire. Mais dans la hiérarchie des Bleus, le coach a misé sur Kylian Mbappé, qui à même pas 19 ans a lui aussi brillé – en Ligue des champions, contre Manchester City sur les deux matchs –, mais surtout démontré un potentiel plus entrevu depuis un certain Thierry Henry. De quoi pousser DD à vouloir « le voir » très vite alors qu'il connaît déjà Lacazette.

Le Parc OL aura des têtes de Turcs

Pas encore assez de références sur la scène continentale


Pour le reste, le buteur lyonnais souffre surtout de la dynamique de groupe si chère au champion du monde 98 : « Les trois autres attaquants axiaux, c'est parce qu'ils sont déjà venus et ils ont de la complicité » , expliquait DD en conférence de presse à l'annonce de ses choix. Antoine Griezmann, intouchable, ainsi qu'Olivier Giroud et Kevin Gameiro. Deux joueurs qui n'ont pas le rendement de Lacazette en club, mais qui pour l'un fait partie des meubles – avec un rendement qui justifie son maintien – quand l'autre offre un profil différent, complémentaire des deux autres, et surfe sur sa belle performance contre la Bulgarie à l'automne. La solution pour Lacazette ? Il n'a encore jamais crevé l'écran en Bleu et n'a marqué que trois fois sur la scène européenne cette saison, à Zagreb en C1, contre Alkmaar et la Roma en C3. À charge pour lui de continuer sur sa lancée et se maintenir dans les critères d'éligibilité jusqu'à ce que Didier Deschamps décide de lui rendre sa chance.

Marquer l'histoire pour retrouver les Bleus


Le Lyonnais dispose pour cela de la caisse de résonance idéale en Ligue Europa : sa performance contre la Roma au match aller, quand il a contribué à retourner la situation, est un argument de poids. Mais il ne suffit pas. C'est à chaque tour restant, quarts, mais aussi demi-finales et finale éventuelles, qu'il va devoir marquer, faire basculer les rencontres, et ainsi forcer la main du sélectionneur. Car aujourd'hui, ce dernier a le choix du roi, peut se permettre de laisser de côté Benzema, et ne peut donc s'attarder sur chaque joueur « performant » . Lacazette doit se rendre à l'évidence : il ne suffit plus d'être bon pour porter la tunique bleue, mais il faut désormais être monstrueux voire historique. Si possible dès ce jeudi soir contre Beşiktaş.



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


À lire ensuite
Lyon et son linge sale