Labrune reste ambitieux

Modififié
0 21
Interrogé aujourd'hui par le quotidien L'Équipe sur les perspectives de la saison à venir, notamment face à la concurrence du PSG et de Monaco, le président marseillais Vincent Labrune s'est montré mesuré :

« L’attaque du PSG n’a pas d’équivalent en Europe. (…) Il faut être pragmatique. Depuis 2011 et l’arrivée du Qatar au PSG, l’environnement du foot français n’est plus le même. La concurrence pour les premières places n’est plus du tout la même qu’avant. Elle va s’accroître cette saison avec l’arrivée d’un deuxième mastodonte, Monaco. Il faut l’acter et s’y adapter. »

Néanmoins, l'avènement de ces deux mastodontes ne signifie pas l'abandon de toute ambition sur la Cannebière :

« Depuis 2011, l’OM n’est plus le même club. Son ADN, c’est le podium de la L1. (…) Sur le recrutement des grandes stars internationales, on ne peut pas lutter. Il y en a quatre en L1 : Falcao, Cavani, Thiago Silva et Ibrahimović. Trois jouent au PSG, une à Monaco. Nous nous sommes recentrés sur le marché français avec l’ambition, d’ici deux ou trois ans, de nous installer parmi les meilleurs grâce à un groupe talentueux, uni, qui aura mûri. Il y a deux ans, Dortmund a été champion d’Allemagne alors qu’il n’avait pas les moyens du Bayern Munich pour recruter. »

Vincent Labrune se félicite à ce titre d'avoir su conserver certains joueurs majeurs pourtant très courtisés :

« C’est une satisfaction. Steve (Mandanda, ndlr) est un cadre indispensable. Nico (N'Koulou, ndlr) est l’un des meilleurs joueurs du championnat. Ç’aurait été un vrai souci s’ils étaient partis, surtout chez un de nos concurrents. Ma crainte était qu’ils prennent mal le fait qu’on les empêche de partir. Tout s’est très bien passé. Sans vouloir manquer de respect à Monaco, leur départ là-bas n’avait pas de sens, sportivement. Ne serait-ce que parce que Monaco ne dispute pas la Ligue des champions. Avec eux, il sera temps dans un an de voir si une équipe plus solide que la nôtre peut leur permettre de franchir un cap. »

Le président marseillais a enfin rappelé qu'il souhaitait toujours renforcer l'attaque olympienne d'ici la fin du mercato, « soit avec un joueur de couloir, soit avec un avant-centre » . CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

BHL a toujours des propos aussi incohérents.
daniel_rigolo Niveau : DHR
Vincent Laburne
Note : 6
Message posté par Aswad
BHL a toujours des propos aussi incohérents.


Je ne vois spécialement ce qu'il dit d'incohérent concrètement?

Il a raison dans le sens où il sait pertinemment que l'OM n'a pas et n'est pas prêt d'avoir les moyens financiers de Monaco ou de Paris, d'où le choix de rester principalement sur le marché français.
Après la comparaison avec Dortmund est certainement osée, après il ne prend le BVB qu'en exemple, il ne dit pas que l'OM va devenir finaliste de la Ligue des Champions et gagner le championnat, simplement que le BVB, petit à petit et avec des bons coups, à réussi à construire une équipe très costaud pour lutter contre les cadors, avec des joueurs que très peu de gens connaissaient à la base...

L'OM va lutter derrière le PSG qui va cavaler seul en tête, vraiment peinard. La machine est lancée depuis le printemps dernier et sera inarrêtable. Je ne vois pas Monaco venir tout de suite sur les plus hautes marches, il va leur falloir un temps d'adaptation énorme pour tout rôder, et leur défense paraît légère en terme de contenu et lourde en terme de vitesse, bien qu'expérimentée.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Bédimo à l'OL aujourd'hui
0 21