Labrune, le jugement dernier

La tignasse de l'ancien conseiller de Robert Louis-Dreyfus, Vincent Labrune, est de nouveau dans les médias. Le téléphone toujours en main, comme pour mieux illustrer celui qui dirige. Attention, il est peut-être en train de se prendre au jeu de l'OM. Celui où tant de personnes sensées se sont perdues...

Modififié
0 10
Ce qui est bien, avec ce nouveau remaniement au sein de la famille OM, c'est que le dernier nom qui sort du chapeau est connu de tous : Vincent Labrune. Le successeur de Jean-Claude Dassier à la présidence de l'OM, a déjà eu sa tête en première page des journaux. Il y a deux ans, lorsqu'il avait eu le scalp de Pape Diouf, pas un média n'avait fait l'impasse sur l'histoire forcément vendeuse de cet étudiant un peu bourrin d'Orléans, devenu au fil des ans un homme d'influence(s), au réseau plus large qu'SFR. Et à chaque fois, la même conclusion ressortait : si Diouf est tombé, il a néanmoins réussi à attirer Labrune dans la lumière. A l'époque, les jours de ce dernier semblaient donc comptés...


Finalement, deux ans après, c'est encore ce grand brun que l'on voit faire rire Margarita Louis-Dreyfus en lui chuchotant des mots doux à l'oreille. Au vrai, Labrune a tout fait pour fuir le cirque médiatique du club olympien. La tentation a du être grande lors des attaques répétées de Pape Diouf à son encontre, mais le copain de Delarue n'a jamais bougé. « Son secret, c'est d'avoir toujours su rester dans l'ombre, il a toujours eu la hantise d'être exposé en première ligne » analysait Eric Hannezo, l'ancien producteur de Téléfoot qui connait bien le loustic, dans SoFoot en juillet 2009. Pour le coup, face à un Pape souverain sur deux terrains, les médias et les supporters de l'OM, c'était plus qu'un atout. Pour « gagner » , Labrune n'a pas hésité à surjouer son rôle d'homme de main du clan Dreyfus, du parisien qui s'inquiète avant tout de la santé financière du club de son employeur. Un mec inoffensif, quoi. «  Il n'est jamais en tribune, il n'a pas de pote parmi les joueurs et je crois même qu'il n'est jamais descendu à Marseille » témoignait en 2009 Matthias Gürtler, présentateur de Telle est ma télé , produite par Labrune sur TPS Star. On est loin de l'image de l'ambitieux qui veut devenir le nouveau Tapie.

Pour parachever son tour de force, qui consistait à remettre le comité directoire au courant des affaires du club sans passer pour un vizir en quête de pouvoir, il met en place un président. Un mec qui est là au quotidien pour faire le tampon entre la gestion locale, l'actionnaire et l'entraîneur, qui peut occuper le terrain quand les questions essentielles sont posées. Surtout, un mec qui peut se mettre les supporters dans la poche, aussi bon client dans la presse que Pape Diouf. Foucault est le premier nom sur la liste mais le natif de Bonneveine donne son dernier mot et préfère rester à TF1 pour poser ses questions à choix multiples. C'est donc Dassier, Jean-Claude de son prénom, en bisbille sur la même première chaîne, qui accepter de prendre le rôle. Labrune a réussi, tout le monde le voit comme «  l'homme de confiance de la Russe » - en des termes un peu plus graveleux en version originale dans les bouches sur le Vieux Port -. Rien de plus.


Mais avec le risque de perdre Deschamps, "Vincent Vega" a accepté de plonger. Il a sacrifié son copain Jean-Claude Dassier pour fluidifier l'organigramme, se disant sans doute qu'avec deux ans et quatre trophées, les supporters ont oublié qu'il avait eu la peau de Diouf. Mieux, il se murmure même que Pape, jamais très loin des histoires de l'OM, aurait compris que le reponsable com' n'était pas son véritable ennemi. Les deux hommes se reparleraient désormais. Vincent Labrune « peut » donc devenir le président de l'OM, cela ne provoquera aucun tollé. Sa science de la gestion couplée à l'ambition de Deschamps apparaît même comme très prometteuse... Mais des gens au moins aussi talentueux que lui se sont déjà assis dans ce fauteuil. Des gens qui n'ignoraient rien des mécanismes de l'emballement médiatique et populaire, et qui sont pourtant tombés comme de vulgaires responsables acquisition chez Elf. Alors pourquoi croire qu'un homme qui était jadis surnommé « Showtime » ne commettrait aucun impair ?

Romain Canuti

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

je crois que Vincent Labrune se tape Margarita
Je dirais plutôt que c'est Margarita qui se tape Labrune.

Et c'est Dassier qui noie sa déconfiture dans les Margaritas.
Bien sur qu'il l'a secoue, elle est blonde et nympho.
Et c'est bien connu, la blonde préfère Labrune.
Et c'te bombasse se tapait le vieux RLD? Comme quoi l'argent...

Un club dont la proprietaire est une tepu et son president un arriviste parisianiste ne peut etre que... l'OM. C'te honte...
tu fais encore le malin ronaldo aka cabron 14 ? c'est pas la honte d'etre sponsorisé par la quatar ? cte blague !
arf jai confondu ncabron 14 et son alter ego madrilene. mea culpa. mais c'est pas mieux de votre coté. depenser X millions pour une coupe du roi. mdr
Bombasse bombasse.. elle à la gueule d'Axl Rose...
Labrune démission !

Juste histoire d'anticiper d'ici quelques mois.
Il a eu le beurre, l'argent du beurre... Et le cul de Margarita.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Mercato 2011, mode d'emploi
0 10