En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Les pépites de Football Manager dans la vraie vie

Labinot Harbuzi, joue-la pas vraiment comme Zlatan

Dans un univers parallèle issu de Football Manager ou de son ancêtre Championship, ils ont été des cracks : buteur industriel, muraille infranchissable, artiste ultra-créatif... La réalité a été moins tendre pour eux. Dans cette funeste caste, le meneur de jeu Labinot Harbuzi : voisin de palier de Zlatan Ibrahimović et trajectoire foireuse.

Modififié

2 août 2010. conférence de presse dans les travées du Camp Nou à Barcelone. Sandro Rosell, fraîchement élu président du Barça, est fier de poser avec sa nouvelle recrue, Labinot Harbuzi, arraché pour 70 millions d'euros à l'Olympique lyonnais où il évoluait avec succès depuis deux ans. Fort d'une saison réussie qui l'a vu emmener l'OL en finale de la C1 et arracher un triplé historique en France, le génial milieu suédois sort également d'une Coupe du monde parfaite avec la Suède, ponctuée par une troisième place, cinq buts, trois passes décisives et surtout le titre de meilleur joueur du tournoi. Sitôt la compétition terminée, la situation d'Harbuzi est devenu le feuilleton de l'été. C'est Florentino Pérez qui a lancé les hostilités le 14 juillet, en déclarant que « Labinot Harbuzi est né pour jouer au Real Madrid. Non, le Real Madrid a été fondé pour un jour accueillir Harbuzi » . Il n'en fallait pas plus pour que le Suédois parte au clash avec Lyon – alors que le club s'est pourtant officiellement affirmé ouvert à la négociation avec la Maison Blanche – afin d'obtenir « un transfert dans le club où il a toujours rêvé de jouer » . Le 19 juillet, le joueur affirme en conférence de presse qu'il jouera au Real Madrid ou nulle part ailleurs, menaçant par là même d'arrêter sa carrière au sommet. Au final, un contrat à 900 000 euros brut mensuels lui est proposé par les Merengues, mais le Suédois s'engage avec le FC Barcelone le 1er août, où il va émarger à 920 000 euros. « Le FC Barcelone est le club préféré de mon grand-père » , a-t-il justifié lors de ses premiers mots en Catalogne...

Originaire de Rosengård, comme Zlatan


Labinot Harbuzi aurait bien aimé que le paragraphe précédent soit tiré de sa biographie réelle. Il est simplement inspiré d'une partie de Football Manager 2005 dans laquelle le milieu suédois est un monstre. Il faut préciser que Labinot Harbuzi avait tout pour réussir une belle carrière dans le monde réel : de la technique, de la créativité, un sens de la passe unique. Mais la réussite implique également de faire les bons choix au bon moment ou encore de savoir tenir sa langue. Or, les erreurs de timing et les déclarations à l'emporte-pièce sont un fil conducteur dans l'histoire du Suédois. La première gaffe : partir au Feyenoord Rotterdam à 15 ans, accompagné de toute sa famille pour finalement ne jouer qu'en réserve ou en D2 néerlandaise, le temps d'un prêt à l'Excelsior Rotterdam en 2004-2005. Souvent blessé, Harbuzi ne dispute que dix matchs et repart au Feyenoord pas plus avancé. Pas à la hauteur des promesses. Originaire du Kosovo, que sa famille a fui en raison de la guerre, Labinot Harbuzi a grandi et joué à Rosengård, en banlieue de Malmö. Comme un certain Zlatan Ibrahimović, son modèle et joueur préféré. Mais la trajectoire du meneur de jeu, plutôt que de prendre le pli du Parisien, a plutôt suivi la courbe d'une autre gloire rosengardienne, Yksel Osmanovski, ancien intermittent à Bordeaux.

Le Labinot a cependant droit à une seconde chance, à Malmö, qu'il avait quitté adolescent, plein d'illusions, en 2003. Trois ans plus tard, il revient par une grande porte, celle de l'infirmerie et en béquilles suite à une opération du ménisque. Le moment n'est pas spécialement bien choisi pour signer dans un nouveau club, mais Harbuzi déclare au quotidien Sydvenskan que « Malmö est le meilleur choix » malgré l'intérêt de clubs néerlandais et russes. Il ne regrette pas sa période au Feyenoord, car il a « progressé constamment » , et le montre rapidement sur le terrain avec des gestes de grande classe. Pour la première fois de sa jeune carrière, à 20 ans, Harbuzi devient indispensable à une équipe, à tel point que les portes de l'équipe nationale suédoise s'entrouvrent. Demi-finaliste de l'Euro espoir 2009 avec la Suède - en compagnie du Rennais Toïvonen - Labinot Harbuzi est pressenti en A, il a d'ailleurs ses soutiens. Jan Majlard, du quotidien Swenska Dagbladet, milite pour lui dans un article où il présente le meneur de jeu comme « le camarade de Rosengård dont Ibrahimović a besoin » . Encore aujourd'hui, le journaliste suédois se souvient qu'Harbuzi « ressemblait à un meneur de jeu de classe mondiale, un peu lent, mais avec une vision et une technique hors du commun » .

Labinot Harbuzi, ephémère nouvel Ibrahimović


Mais alors que tout semble s'enchaîner dans le bon sens, le milieu d'origine kosovare fait de nouveau parler son sens du timing en 2009 : à six mois de la fin d'un contrat qu'il refuse de renouveler avec Malmö, Harbuzi s'engage avec Gençlerbirliği. Il lui reste six mois à tirer dans le championnat suédois, pas un drame, sauf que le joueur l'ouvre dans les médias. Il se félicite publiquement du transfert et déclare à Fotbollskanalen que « le club turc est mieux que Malmö » et qu'il a encore à supporter « six mois d'enfer avant de pouvoir vivre comme un roi » . Il n'en fallait pas moins pour casser l'ambiance et s'embrouiller avec la direction de Malmö. Début 2010, il débute en Turquie et plutôt bien, ce qui lui vaut l'intérêt de plus gros poissons, comme Galatasaray et Fenerbahçe. Mais Gençlerbirliği ne veut pas entendre parler d'un départ de sa nouvelle perle. Bingo, tout va donc partir en vrille : la motivation baisse, Thomas Doll, l'entraîneur qui l'a choisi, se fait lourder, et avec son nouveau coach, le courant ne passe pas. « Il n'accepte pas mon opinion » explique Harbuzi sur Fotbollskanalen, avant de résilier en décembre 2011. Après coup, il attribue son échec à Gençlerbirliği à la politique sportive du club turc, lequel chamboule trop souvent son effectif. L'occasion de prendre en exemple le club qu'il a précédemment pourfendu : « À Malmö, le projet de jeu est dans la moëlle épinière, tout le monde sait exactement quoi faire et c'est leur force. Ici (Gençlerbirliği), on ne sait pas comment les autres fonctionnent... » dit-il au Fotbollskanalen. Timing du feu de dieu, encore une fois.

Harbuzi a beau se retrancher derrière le choc des cultures pour expliquer son échec, il reste sur place. Pas pour jouer à Galatasaray ou Fenerbahçe, mais pour relever le challenge sportif de Manisaspor. Bien qu'il soit « honoré de rejoindre le club » , Harbuzi ne s'y impose pas et taille rapidement la route pour revenir en Suède, à Syrianska, qu'il voit comme un tremplin pour rejouer avant de retenter sa chance à l'étranger. Nouvel échec, à défaut d'avoir des solutions sur le terrain, le meneur de jeu se trouve des circonstances atténuantes : « L'équipe était en cours de saison et les joueurs en pleine forme physique, pas moi qui manquait de rythme. Quand on revient de l'étranger, il ne suffit pas de se placer sur la ligne de départ, il faut un certain temps. » Ou alors le sens du timing, ce qu'Harbuzi n'a toujours pas acquis en 2013, après une nouvelle pige mitigée dans le petit club de Prespa Birlik, en D2 suédoise. Cet échec reste une énigme pour le journaliste sportif David Larsson, de TV4 : « Il était tellement bon que certains médias l'appellaient le nouveau Ibrahimović. C'est donc dur de comprendre pourquoi il n'a pu s'imposer, même en division inférieure. »

Une belle note de potentiel


Jeroen Thijssen, chef de recherches Pays-Bas pour Sport Interactive, est le scout qui a évalué Labinot Harbuzi pour Football Manager 2005, il se défend d'une erreur de jugement à l'époque : « C'est toujours difficile de juger de jeunes joueurs, en particulier s'ils ne sont pas déjà dans la base de données de FM. Labinot était considéré comme une grande promesse, et il avait joué brillamment une vingtaine de matchs en U17 et U19 suédois. Même s'il n'était pas dans l'équipe première du Feyenoord, il avait été bien noté par mon assistant, un spécialiste du club. » Pour Thijssen, l'algorithme de Football Manager, qui prévoit l'évolution possible d'un joueur, ne pouvait prendre en compte les sorties de route d'Harbuzi : « Nous avions évalué Harbuzi comme un jeune talent, donc on lui avait attribué une note de potentiel pouvant en faire un excellent joueur. » La réalité a été moins tendre que les millions d'histoires générées par FM 2005, car à 27 ans, Labinot Harbuzi cherche aujourd'hui un club qui lui permettra de renaître au football. Quant à ses rêves d'équipe nationale et de Real Madrid, ils semblent bien trop loins désormais.

Labinot Harbuzi
Né à Pristina au Kosovo le 4 avril 1986
1,80m, 68kg
Milieu offensif
International espoir suédois (6 sélections, 1 but)

Clubs : Malmö (2000-2001), Feyenoord (2002-2004), Excelsior Rotterdam (2004-2005), Feyenoord (2005-2006), Malmö (2006-2009), Gençlerbirliği (2009-2012), Manisaspor (2012), Syrianska (2012), Prespa Birlik (depuis 2013)


Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:39 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1
il y a 10 heures Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 30 il y a 11 heures Le joli loupé de Kokorin en Russie 16 il y a 13 heures L'étrange statue indienne de Maradona 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 15:12 Heinze retrouve un banc en Argentine 9 Hier à 14:40 Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6 Hier à 09:25 Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 6 Hier à 09:01 Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 4 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 6 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 20 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 30 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15
À lire ensuite
Top 8 : Je l'aime à mourir