1. // CAN 2012
  2. // Gr.A
  3. // Libye/Zambie (2-2)

La Zambie évite le naufrage

Dans une rencontre haletante malgré un terrain détrempé à la limite du praticable, la Zambie est allé chercher le point du nul contre une Libye vaillante mais limitée (2-2). Mayuka et Katongo ont sauvé leur équipe d’une désillusion qu’ils n’auraient absolument pas mérité.

Modififié
0 0
Libye-Zambie: 2-2
Buts: A.Saad (5' et 48') pour la Libye. 27e E.Mayuka (27') et C.Katongo (54') pour la Zambie.

Un stade presque entièrement vide, une pelouse détrempée et impraticable, des joueurs qui commencent le match avec une 1h15 de retard à cause d’un violent orage qui s’est abattu sur Bata une demi-heure avant la rencontre. Bref, cette rencontre entre la Libye et la Zambie sentait le mauvais 0-0 et la parodie de football. Et pourtant. Malgré les conditions météo dantesques, Zambiens et Libyens ont livré un match fou. Incapables de se réveiller à l’heure et punis par deux coups de poignards au début de chaque mi-temps, les Chipolopolo ont toujours cherché leur salut par le jeu. L’égalisation de Mayuka à la 28ème minute en est l’illustration. Sur un centre d’un Kalaba dans tous les bons coups, l’avant-centre des Young Boys Berne réalise une reprise de volée en déséquilibre imparable. Après sa victoire surprise lors du premier match face au Sénégal (2-1), la Zambie se devait de confirmer son statut d’outsider face à une équipe de Libye qui a montré ses limites face à la Guinée Equatoriale (défaite 1-0). Pour les hommes d’Hervé Renard, l’enjeu est de taille. Une victoire face à la Libye, et ils seront d’ores et déjà qualifiés pour les quarts de finale. Si elle n’a pas gagné, elle s’est affirmée comme un outsider crédible pour la victoire finale.

Cela dit, gare aux pannes de réveil. Malgré ses bonnes intentions, la Zambie est douchée d’entrée. Si les Chilopolopo prennent le jeu en main dès la première minute de la rencontre, c’est bien la Libye qui ouvre le score dès la 4ème minute. Sur la seule charge des Chevaliers de la Méditerranée de la première mi-temps, Saad est trouvé sur la gauche, ouvre son pied droit et trompe Kasonde. 1-0. Pris à froid d’entrée, les hommes d’Hervé Renard pilonnent la défense libyenne. Mais avec leurs 17 révolutionnaires dans l’équipe, les Libyens sont habitués aux bombardements massifs. Gênés par les conditions de jeu, les Zambiens jouent contre-nature et balancent de grands ballons devant. Incapables de s’approcher du but libyen, les Oranges tentent leur chance de loin, avec Kalaba (16ème minute), 10 mètres au-dessus, ou la jouent perso, avec Mayuka qui file au but… sans le ballon, bloqué dans une flaque. Kalaba et Mayuka comprennent alors que c’est par le jeu, et uniquement par le jeu, qu’ils vont trouver la faille. Et quand les deux locomotives zambiennes combinent bien, tout va beaucoup mieux pour les hommes d’Hervé Renard. Après l’égalisation de Mayuka (28ème), le sélectionneur français sort un milieu, Kasonde, pour faire rentrer un attaquant, Mbesuma (31ème minute). Plus frais et au-dessus dans les duels, les Chipolopolo appuient sur l’accélérateur. Devant la furia zambienne, les Libyens multiplient les fautes jusqu’à la mi-temps.

Le début de seconde période est la copie-conforme de la première. La Zambie domine, mais se fait surprendre dès la 47ème minute par ce même Saad qui signe au passage un doublé après un cafouillage dans la défense zambienne. Ensuite, toujours le même scénario. La Zambie pousse, et finit par marquer sur une belle phase de jeu. Sur un centre en retourné venu de la gauche, C.Katongo remet les pendules à l’heure de la tête au deuxième poteau. La suite n’est qu’une succession d’attaques mal négociées par les Katongo, Mayuka et Kalaba. En face, les défenseurs libyens sont héroïques et repoussent toutes les tentatives. Pendant ce temps, le terrain passe de l’état de piscine à celui de marécage. Les Chevaliers envoient bien quelques banderilles, comme à la 69ème minute, toujours par ce même Saad. Le double buteur frappe à l’entrée de la surface mais son tir est cette fois stoppé par Mweene. Le dernier quart d’heure est entièrement à l’avantage des Zambiens. A la 75ème minute, le nouvel entrant Félix Katongo est tout prêt du 3-2 sur un petit numéro de Mayuka côté gauche. A côté. A la 90ème minute, fait passer un dernier frisson dans la défense zambienne, mais son tir est détourné par le portier Chipolopolo. Les Chevaliers de la Méditerranée ont gagné le droit de jouer leur qualif lors du dernier match face au Sénégal. Quant aux gazelles zambiennes tous les espoir sont possibles, à condition de se réveiller à l’heure.

Par Romain Leroux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0