Italie - Serie A - 15e journée - Fiorentina/Sampdoria de Gênes (2-2)

Par Alexandre Pauwels

La Viola laisse filer deux points

Largement dominatrice face à une Sampdoria venue jouer le contre, la Fiorentina n’est pourtant pas parvenue à accrocher la victoire, pourtant nécessaire pour recoller au wagon de tête (2-2). Ce n’est pas la Roma qui s’en plaindra.

Note
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Juan Guillermo Cuadrado (Fiorentina)
Juan Guillermo Cuadrado (Fiorentina)
Fiorentina-Sampdoria : 2-2 (1-0)
Buts : Savić (21e, 75e) pour la Fiorentina. Krsticic (48e) et Rodriguez (72e csc) pour la Sampdoria.

Si la Fiorentina est assurément la belle surprise de la saison en Serie A, son match du soir face à la Sampdoria, pour clôturer la 15e journée de Serie A, était un véritable test. Un test de caractère. Sachant que tous les prétendants au titre et à l’Europe avaient gagné auparavant, il s’agissait donc de prouver que le rythme pouvait être tenu, la pression gérée. Et ce, malgré les absences de cadres offensifs que sont Jovetić, Toni ou Ljajić. La réponse est finalement négative, et l’absence d’un buteur a bien porté préjudice à cette Viola pourtant dominatrice. Des occasions, elle en a eu, mais elle a autant souffert d’un manque de réussite que d’une certaine fébrilité défensive, qui a régalé les Blucerchiati de deux buts. La Viola manque le coche, ne rejoint pas l’Inter et se retrouve 4e au classement, à égalité de points avec la Lazio. Dans cette affaire de chiffres, c’est la Roma qui retrouve le sourire. Elle recevra samedi prochain la Viola, et pourrait bien se retrouver dans la zone européenne en cas de succès.

Une Viola fébrile garde la maîtrise

Après un très timide début de rencontre qui fleurait bon la pression, la Fiorentina se met dans le bain et parvient à mettre un gros coup d’accélérateur, passées les dix premières minutes de jeu. La recette est habituelle, avec une bonne conservation au milieu, pour attendre les appels en profondeur. Cuadrado et El Hamdaoui manquent de peu d’en profiter, avant que Savić ne vienne concrétiser la domination des siens sur corner, en plaçant une tête intouchable au premier poteau (1-0, 21e). La Viola mérite amplement son avantage, elle va cependant baisser le pied quelques instants, et concéder ainsi deux énormes occasions, qui auraient pu s’avérer dommageables : Krstičić manque l’immanquable devant des cages laissées vides par Viviano (24e), Tissone touche la barre après un centre en retrait parfait d’Icardi (26e). Mais mis à part ces deux éclairs, la Samp’ ne parviendra pas à inquiéter la Viola, qui contrôle comme à son habitude le rythme de la rencontre. Une Viola qui, néanmoins, défensivement parlant, ne dégage pas de sérénité.

La défense craque, Savić sauve la maison

La Samp’ ne demandait qu’un nouvel exemple de cette friabilité défensive, elle l’obtient dès la reprise : sur un long ballon, Icardi sert de la tête Krstičić, qui embarque Rodriguez d’une feinte de corps et prend Viviano à contre-pied (1-1, 48e). L’Artemio Franchi déchante, tout est à refaire pour une Viola qui semble sonnée. Voire complètement sortie de son match. En témoigne ces inhabituelles pertes de balles au milieu de terrain. Petit à petit, elle parvient à recoller, devant le manque d’entrain d’une Sampdoria qui veut simplement tenir le score qu’elle était venue chercher. Les coups de pied arrêtés se multiplient, mais dans ce registre, Seferović, Mati Fernandez ou Savić manquent tous leurs tentatives. Il ne fallait pas. Parce que la Samp’, sur l’une de ses rares montées, va parvenir à doubler la mise : Obiang centre à ras de terre, Rodriguez se jette et, du bout du pied, trompe son malheureux gardien (1-2, 72e). Ce but inscrit contre le cours du jeu oblige la Viola à revoir ses ambitions. Ou pas. Quelques instants plus tard, Savić saute plus haut que tout le monde sur un coup franc, encore une fois, pour battre Da Costa (2-2, 75e). La Viola pousse dans un climat tendu, mais rien n’y fera. C’est un nul au final décevant que récoltent les hommes de Montella.


Par Alexandre Pauwels


 








Votre compte sur SOFOOT.com

0 réaction;
Poster un commentaire


0 réaction :
Poster un commentaire