1. //
  2. // Groupe A
  3. //
  4. // Juventus/Atlético Madrid (0-0)

La Vieille Dame par la petite porte

Dix points auront suffi à une petite Juventus pour s'offrir une qualification en huitièmes de finale. Sur sa pelouse et au terme d'une partie soporifique à souhait face à l'Atlético, la Vieille Dame valide son ticket. L'honneur est sauf.

Modififié
3 19

Juve - Atlético
(0-0)



Elle devait s'imposer par deux buts d'écart pour prendre la tête du groupe A et ainsi filer en huitièmes de finale l'esprit tranquille, elle aura finalement assuré le service minimum. Grâce à son deuxième 0-0 en quatre jours, la Juventus de Turin valide son billet pour l'échelon supérieur de la Ligue des champions sans jamais avoir brillé lors de cette phase de poules. Ce qui devait être l'affiche de la soirée s'est finalement terminé en piètre spectacle. Aussi lents et peu inspirés qu'à l'aller, la Juve et l'Atlético se séparent sur un score nul et vierge qui fait les affaires de tout le monde. Finalement vainqueur des Suédois de Malmö (4-2) dans les toutes dernières minutes, l'Olympiakos peut nourrir de vrais regrets ce soir. Vu la prestation de cette Juventus-là, il y avait certainement mieux à faire qu'une triste troisième place dans un groupe plutôt équilibré.

Tactique, comme à l'aller


1er octobre dernier, Madrid, Estadio Vicente-Calderón. Pour son premier vrai choc de la saison, la Juventus de Max Allegri quitte la capitale espagnole la queue entre les jambes. Battue 1-0 par un Atlético pourtant peu reluisant, la Vieille Dame rentre dans le Piémont avec la mine des mauvais jours. Pour passer le tour, elle sait qu'elle devra briller lors du deuxième acte dans son antre, où elle n'a plus perdu depuis le 10 avril 2013 et ce quart de finale face au Bayern. Alors ce mardi soir, dans un Juventus Stadium chauffé à blanc (et noir), elle attaque la première, histoire de marquer vite et d'en finir pour de bon avec cette phase de poules un brin maudite.

3e minute de jeu : Tévez se fait limer aux portes de la surface. Une offrande pour Pirlo qui la joue bon prince avec l'adversaire en trouvant le mur plutôt que la lunette de Moyá. 180 secondes plus tard, ce sont les visiteurs qui passent à un Gigi Buffon près d'ouvrir la marque. Avec la paume de sa main gauche, le vétéran italien contre la frappe d'un Koke laissé libre par la défense turinoise. Buffon, acte 2, puis 3, puis 4. Régulièrement démarqués, les attaquants espagnols se procurent les meilleures occasions d'un première mi-temps plutôt tactique. Et comme souvent dans ces cas-là, c'est Gigi qui veille au grain. Claquettes sûres, envolées, contres, le capitaine bianconero se mue en dernier rempart infranchissable et anéantit les tentatives de Giménez (23e), Mario (43e) et Raúl García (44e). De l'autre côté, la Juve s'en remet à quelques coups de patte peu inspirés d'Andrea et un ou deux coups de casque de Llorente.

Assurer l'essentiel


Au retour des vestiaires, la partie reprend comme elle avait commencé. À l'image d'un Pogba déterminé et volontaire, la Vieille Dame tente de jouer haut et de développer son football bâti essentiellement autour de la plateforme Pirlo/Pogba/Vidal. Le Français s'essaye de l'extérieur de la surface par deux fois (54e, 64e), mais bute constamment sur un tibia madrilène ou un Moyá bien en place. Positionné juste derrière le binôme Tévez/Llorente, le Chilien tente lui aussi de percer la muraille colchonero, sans davantage de succès. Dans le même temps, l'Olympakios se fait accrocher à domicile par Malmö, ce qui assure quasiment la qualification à la Juventus. Sauf qu'à Turin, on connaît trop ce genre de plan foireux pour se laisser surprendre. Derrière, la charnière Chiellini/Bonucci ne prend aucun risque et préfère le jeu court aux longues transversales vers l'avant. Assurés de finir en tête du groupe A avec ce score nul et vierge, les hommes de Simeone gèrent tranquillement leur fin de match en empêchant au maximum la Vieille Dame de s'approcher des cages de Moyá. Quinze minutes avant le terme, le pacte entre les deux équipes semble scellé. Ce sera 0-0, point barre ! Le cuir ne dépasse plus le milieu de terrain, le rythme redescend jusqu'à devenir quasi nul, et même l'arbitre semble pressé de filer à la douche. Après une minute de temps additionnel, Madrilènes et Turinois se quittent bons amis. Ce soir, ils sont tous deux en huitièmes.

⇒ Revivez le live de ce 0-0 tout nul

⇒ Les notes du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Combien la cote pour le nul ?

Pour une fois qu'un match de la Juve est un bon plan.
Heiseinberg Niveau : CFA
Au moins la juve passe c'est bien pour le football italien, et je trouves cette Juventus plus sereine que celle de Conte, ça critiquait Allegri, promettait le chaos au club mais il se debrouille pas si mal ...
Message posté par Heiseinberg
Au moins la juve passe c'est bien pour le football italien, et je trouves cette Juventus plus sereine que celle de Conte, ça critiquait Allegri, promettait le chaos au club mais il se debrouille pas si mal ...


@Heisenberg, c'est exactement ça, et du coup, tous les juventini se prennent à rêver qu'Allegri puisse avoir avec la Juve le c.. insensé qu'il a eu avec Milan. Parce que vu la différence de niveau entre les équipes, ça nous conduirait direct en demies.
Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2
Message posté par Heiseinberg
Au moins la juve passe c'est bien pour le football italien, et je trouves cette Juventus plus sereine que celle de Conte, ça critiquait Allegri, promettait le chaos au club mais il se debrouille pas si mal ...


Plus sereine? Au point que le champion d'Italie se chie dessus à domicile et préfère se contenter d'un 0-0 tout pété lui assurant la 2ème place et la possibilité de se faire sortir en 8ème face a un des ogres e la compétition car ils flippaient de se prendre un but sur leur terrain qui les aurait vu se faire éliminer par l'Olympiakos?

Mouais on a pas la même définition de la sérénité je pense, cette Juve est faible (en europe) et c'est triste pour le football Italien
Ian Curtis
Je sais que je vais me faire moinser mais la Juve gagnerait à bencher Pogba et apporter plus de technique avec leurs milieux offensifs.
Y'a pas de qualification par la petite porte. Une qualification, c'est une qualification, et passer les poules de la LDC s'apprécie à sa juste valeur - surtout pour une Juve longtemps fébrile au moment de conclure.

Ensuite je n'ai pas vu d'équipes "lentes et peu inspirées" pour ma part. J'ai vu un match très intense en première mi-temps, avec une Juve qui a poussé pour marquer mais qui s'est heurtée à l'équipe qui défend le mieux en Europe et qui était visiblement résolue à s'en tenir à cette qualité (pour son plus grand bien).

Donc je ne comprends pas du tout la phrase : "l'Olympiakos peut nourrir de vrais regrets ce soir. Vu la prestation de cette Juventus-là, il y avait certainement mieux à faire qu'une triste troisième place dans un groupe plutôt équilibré."

Ça sort d'où cette façon de mettre en miroir deux matches qui n'ont absolument rien à voir, qui présentaient des acteurs et des enjeux totalement différents ? Le classement final du groupe livre son verdict, et je ne vois pas où on peut le contester. La Juve n'a pas mangé un 4-0 par l'Atletico, la Juve finit avec un point et six unités de goalaverage de plus que l'Olimpaiakos.

Le reste de l'article est truffé d'erreurs (Vidal n'a pas joué trequartista, c'était Perreyra) et d'exagérations (les innombrables sauvetages de Buffon...).
Message posté par TheFifthBeatle
Y'a pas de qualification par la petite porte. Une qualification, c'est une qualification, et passer les poules de la LDC s'apprécie à sa juste valeur - surtout pour une Juve longtemps fébrile au moment de conclure.

Ensuite je n'ai pas vu d'équipes "lentes et peu inspirées" pour ma part. J'ai vu un match très intense en première mi-temps, avec une Juve qui a poussé pour marquer mais qui s'est heurtée à l'équipe qui défend le mieux en Europe et qui était visiblement résolue à s'en tenir à cette qualité (pour son plus grand bien).

Donc je ne comprends pas du tout la phrase : "l'Olympiakos peut nourrir de vrais regrets ce soir. Vu la prestation de cette Juventus-là, il y avait certainement mieux à faire qu'une triste troisième place dans un groupe plutôt équilibré."

Ça sort d'où cette façon de mettre en miroir deux matches qui n'ont absolument rien à voir, qui présentaient des acteurs et des enjeux totalement différents ? Le classement final du groupe livre son verdict, et je ne vois pas où on peut le contester. La Juve n'a pas mangé un 4-0 par l'Atletico, la Juve finit avec un point et six unités de goalaverage de plus que l'Olimpaiakos.

Le reste de l'article est truffé d'erreurs (Vidal n'a pas joué trequartista, c'était Perreyra) et d'exagérations (les innombrables sauvetages de Buffon...).


Merci de remettre les choses à sa place 5ème Beatle. L'auteur de l'article n'est vraiment pas objectif. Il en ressort une douce odeur de haine contre la Juve ou le football italien.

Et je valide avec Monaco, qu'on pourrait croiser en 8ème :D
TheFifthBeatle, ne t'en fais pas, la Juve, on l'aime ou on la déteste. Les journalistes n'échappent pas à cette vérité, en règle générale. Et puis n'est pas Eric Maggiori ou Markus Kaufman qui veut.

Les faits sont là, sur les 2 matchs, la Juve a eu la possession, a eu plus de tirs, plus de passes, commis moins de fautes...mais elle reste derrière sur les confrontations aller-retour avec cet Atletico et ce tout petit but presque venu de nulle part à l'aller.

A mon sens cette qualification est plus que méritée car il ne faut pas oublier que sans le penalty loupé de Vidal au retour contre l'Olympiakos, la Juve était déjà qualifiée, sans parler du fait qu'à l'aller aussi bien qu'au retour la Juve a vendangé et auraut pu en caler 2 de plus dans chacun de ses matchs que ça n'aurait choqué personne.

Dans tous les cas le constat à l'issue de cette phase de poule est quasiment le même que celui de l'an passé, il va falloir progresser en termes de réalisme. Et il va aussi falloir que Llorente aprenne un jour à attaquer son ballon quand on lui passe la balle, plutôt que de rester les bras écartés et le cul en arrière à attendre qu'elle lui arrive dans les pieds. S'il n'a pas l'occasion de placer une tête, c'est bien simple, la Juve joue sans attaquant vu les nombreux dézonages de Tevez. Si encore il était précieux en tant que pivot ou bon finisseur....
Heiseinberg Niveau : CFA
Message posté par Eomer fils d'Eomund


Plus sereine? Au point que le champion d'Italie se chie dessus à domicile et préfère se contenter d'un 0-0 tout pété lui assurant la 2ème place et la possibilité de se faire sortir en 8ème face a un des ogres e la compétition car ils flippaient de se prendre un but sur leur terrain qui les aurait vu se faire éliminer par l'Olympiakos?

Mouais on a pas la même définition de la sérénité je pense, cette Juve est faible (en europe) et c'est triste pour le football Italien


Tu sous estime grandement l'Atletico qui qualitativement (et même si Paul Pogba Pirlo Vidal et Tevez de l'autre côté) l'Atletico est une meilleur équipe de football que la Juventus.
Ils avaient surtout besoin de se rassurer de se qualifier pour les 1/8eme l'eche n'était pas permis. Je l'ai ai pas trouvé si petit bras, ça ressemblait surtout a un 1/4 de finale aller de champions league, beaucoup d'intensité un match très tactique mais jamais de volonté de non jeu, tactiquement parlant avec l'intensité et tout c'était un beau match.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Message posté par Eomer fils d'Eomund


Plus sereine? Au point que le champion d'Italie se chie dessus à domicile et préfère se contenter d'un 0-0 tout pété lui assurant la 2ème place et la possibilité de se faire sortir en 8ème face a un des ogres e la compétition car ils flippaient de se prendre un but sur leur terrain qui les aurait vu se faire éliminer par l'Olympiakos?

Mouais on a pas la même définition de la sérénité je pense, cette Juve est faible (en europe) et c'est triste pour le football Italien


Ce qui est sympa avec les haters (je mets l'auteur de l'article dans cette catégorie également), c'est leur objectivité...

Donc la Juve a été dégueulasse et petit-bras... D'accord, mais pourquoi ne pas parler de l'adversaire du soir? Ce même adversaire qui est champion d'Espagne et vice champion d'Europe en titre et qui en deux matches face à la Juve s'est crée 3 occasions de but (en gros les trois fois où ils sont sortis de leur surface).
La Juve a fait ce qu'elle a pu face à un adversaire qui a totalement refusé le jeu et qui a une défense en béton armé.

C'est du bashing gratuit là, si la Juve est nulle, l'Atletio devrait l'être tout autant alors... Avec ses 30% de possession ça frise même le ridicule!

Quant à l'Olympiakos qui mériterait plus, non mais ça c'est une sacrée bonne blague. Les mecs n'ont pas vu le jour face à la Juve et s'ils étaient encore en course hier c'est uniquement dû à la nullité des attaquants de la Juve et de Vidal(deux péno ratés).
Message posté par Heiseinberg
Au moins la juve passe c'est bien pour le football italien, et je trouves cette Juventus plus sereine que celle de Conte, ça critiquait Allegri, promettait le chaos au club mais il se débrouille pas si mal ...

Je trouve le coaching d'Allegri bien meilleur.
Conte alignait toujours les mêmes quitte à ce qu'ils finissent blessés ou hors de forme. Il assurait 100 points en championnat avec plein d'avance sur le 2ème mais mettait l'équipe 2 en Europe. Il ne jouait que le championnat, comme lorsqu'il etait joueur et que le scudetto était un trophée autant aimé que la ligue des champions tellement le championnat était relevé...

Hey hoooo faut redescendre sur terre... la serie A des années 90 n'est plus.
Message posté par Eomer fils d'Eomund


Plus sereine? Au point que le champion d'Italie se chie dessus à domicile et préfère se contenter d'un 0-0 tout pété lui assurant la 2ème place et la possibilité de se faire sortir en 8ème face a un des ogres e la compétition car ils flippaient de se prendre un but sur leur terrain qui les aurait vu se faire éliminer par l'Olympiakos?

Mouais on a pas la même définition de la sérénité je pense, cette Juve est faible (en europe) et c'est triste pour le football Italien


Les espagnols ont besoin d'être les meilleurs pour gagner... pas les italiens. Chaque pays a sa culture du football, mourinho l'a dit "pour briller dans les différents championnats, il faut savoir s'adapter au football du pays".

Et si tu suis la juventus depuis le début de la saison tu ne songerais même pas une seconde a remettre en question le fait qu'elle soit plus sereine cette année que les années précédentes.
Message posté par TheFifthBeatle
Y'a pas de qualification par la petite porte. Une qualification, c'est une qualification, et passer les poules de la LDC s'apprécie à sa juste valeur - surtout pour une Juve longtemps fébrile au moment de conclure.

Ensuite je n'ai pas vu d'équipes "lentes et peu inspirées" pour ma part. J'ai vu un match très intense en première mi-temps, avec une Juve qui a poussé pour marquer mais qui s'est heurtée à l'équipe qui défend le mieux en Europe et qui était visiblement résolue à s'en tenir à cette qualité (pour son plus grand bien).

Donc je ne comprends pas du tout la phrase : "l'Olympiakos peut nourrir de vrais regrets ce soir. Vu la prestation de cette Juventus-là, il y avait certainement mieux à faire qu'une triste troisième place dans un groupe plutôt équilibré."

Ça sort d'où cette façon de mettre en miroir deux matches qui n'ont absolument rien à voir, qui présentaient des acteurs et des enjeux totalement différents ? Le classement final du groupe livre son verdict, et je ne vois pas où on peut le contester. La Juve n'a pas mangé un 4-0 par l'Atletico, la Juve finit avec un point et six unités de goalaverage de plus que l'Olimpaiakos.

Le reste de l'article est truffé d'erreurs (Vidal n'a pas joué trequartista, c'était Perreyra) et d'exagérations (les innombrables sauvetages de Buffon...).


2 arrets de Buffon en 1ère mi temps... en même temps écrire un article quand on voit pas les matchs, il faut savoir romancer... L'auteur devait faire pipi au 4 coins de la piece en regardant arsenal marquer son 3ème but
Message posté par Ian Curtis
Je sais que je vais me faire moinser mais la Juve gagnerait à bencher Pogba et apporter plus de technique avec leurs milieux offensifs.


Bencher tu veux dire dégager ? Pourquoi pas mais c'est compliqué car pogba apporte de la tenue au milieu. Physiquement il arrive a mieux s'imposer. Techniquement et avec sa frappe il peut vraiment bien faire. Aussi je pense que ça depend vraiment de l'adversaire et de la tactique mise en place.
Assurément, la Juve gagne en confiance & sérénité depuis le début d'année.
Le jeu devient moins stéréotypé, ça commence à ressembler à quelque chose.


Le problème c'est qu'il reste un certain gap avec des équipes qui tournent parfaitement (les premiers des groupes : Real, Barça, Bayern, Chelsea..).

Il va falloir grandir vite si on veut avoir une chance de passer les 1/8.. ou alors avoir la chance de tomber sur Monaco.
nononoway Niveau : CFA
Le titre de l'article est vraiment immonde les mecs
Message posté par nononoway
Le titre de l'article est vraiment immonde les mecs


Best comment.
Les gens ont la mémoire courte. C'était pas le match le plus spectaculaires de l'année ok mais l'athle et une des équipe qui fait le plus déjouer son adversaire en Europe et ils arrivaient en grande forme. Pendant 1h on a eut le ballon en essayant de bouger le bloc sur des attaques placées pendant que l'athle sortait par a coup et il le font très bien. Maintenant comme cela était prévisible à 0-0 dans les dernières 20mn aucun intérêt a essayer de mettre 2 but pour risquait d'en prendre 1 surtout quand on voit certains premiers dans les qualifiés . Si Vidal transforme pour le 4-2 a l'aller on aurait eut un match de gala. Quel est le sens de l'article ? C'est pas le meilleur qui est passé? Par contre si Paris passe 2ème ça sera une grand porte. Et omar si t'es pas content retourne commenter le rayo et redonne nous notre pipo national. #biscotte
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 19