En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Empoli-Juve (0-3)

La Vieille Dame en balade

Maladroite pendant une heure, la Juve s'est remise la tête à l'endroit grâce au premier but en Serie A cette saison de Paulo Dybala. Avant de laisser Gonzalo Higuaín terminer le travail. La Vieille Dame continue de se balader au sommet de la Serie A.

Modififié

Empoli FC 0-3 Juventus FC

Buts : Dybala (65e), Higuaín (67e, 70e) pour la Juve

Paulo Dybala grimace. Le feu follet de la Juve vient d'encaisser une saleté de balle dans le bide. Un missile qui est venu malencontreusement des pieds de... Gonzalo Higuaín. Une action qui illustre la première période d'une Juve convaincante dans le jeu, mais imprécise dans la phase de finition. Puis le duo d'attaquants argentins de la Vieille Dame s'est réveillé. Et Empoli, dépassé, a encaissé trois buts en l'espace de cinq minutes.

Virevoltant Cuadrado


Empoli, avant-dernier de Serie A, se recroqueville sans surprise dans sa moitié de terrain en début de match face à une Juve qui tente de faire la différence sur les côtés par Alex Sandro à gauche, mais surtout Cuadrado à droite. L'ailier et son physique de Jackson 5 dégingandé fêtent leur première titularisation en Serie A cette saison en enchaînant les dribbles vers l'intérieur et les changements d'aile. Mais c'est Miralem Pjanić qui est à l'origine du premier frisson côté turinois. Le Bosnien envoie une passe lumineuse pour Khedira par-dessus la défense d'Empoli, mais l'Allemand enchaîne d'une frappe qui s'écrase sur la barre. La Juve lâche progressivement les chevaux, mais il lui manque un soupçon de précision et de réussite pour ouvrir le score. On retrouve encore Cuadrado une dizaine de minutes plus tard, superbement lancé en profondeur par Pjanić, mais le Colombien, complètement seul devant le but, voit sa frappe croisée détournée par Skorupski, le portier d'Empoli. Le lob en pivot d'Higuaín et les deux nouvelles frappes en force de Dybala peu avant la mi-temps n'y changeront rien : la Vieille Dame rentre aux vestiaires sans avoir réussi à percer le coffre-fort toscan.

Dybala réveille les siens


Le scénario semble reparti sur des bases identiques dans le second acte. Higuaín, servi par Khedira, préfère tergiverser dans la surface plutôt que de frapper du gauche sans contrôle. Puis Pjanić voit son coup franc frôler le poteau droit de Skorupski. Peu après un nouveau raté d'Higuaín, Paulo Dybala se dit que ça commence à bien faire. Et profite d'un centre à ras de terre de Sandro pour placer une frappe du gauche surpuissante sous la barre de Skorupski (65e). Premier but en Serie A cette saison pour le petit Argentin. Higuaín, frustré de ses ratés précédents, se décide lui aussi à passer à la vitesse supérieure. D'abord en claquant un belle frappe du gauche à l'entrée de la surface (67e). Puis en profitant d'une grossière erreur de Zambelli pour inscrire un doublé (70e). Fin du spectacle, la Juve n'a plus qu'à contrôler sans forcer les timides offensives toscanes. Massimiliano Allegri peut passer la trêve internationale tranquille : avec six victoires en sept matchs de Serie A, la machine turinoise est lancée sur des bases raisonnables.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16
    À lire ensuite
    Le Bayer piège Dortmund