1. //
  2. //
  3. // Lyon-Juventus

La Vieille Dame aime la France

Ce mardi, Lyon défie la Juventus pour continuer de rêver en Ligue des champions. Sauf qu'à la lecture de l'historique des confrontations entre la Vieille Dame et les clubs français, il en ressort que les Bianconeri finissent la plupart du temps gagnants. À l'OL de s'inspirer du Bordeaux de 2009 plutôt que du PSG de 1996.

Modififié
1k 34

Dix éliminations avant de faire tomber la Vieille Dame


Entre la France et la Juventus, c'est une véritable histoire d'amour, mais à sens unique. Entre la première confrontation – Stade français-Juventus en second tour de la Coupe des villes de foires 1964-1965 – et un vrai succès français, il faut attendre pas loin d'un demi-siècle. Et encore, lors de la phase de poules de la Ligue des champions 2009-2010, Bordeaux prend bien la mesure de la Vieille Dame – 1-1 à Turin, 2-0 à Bordeaux –, mais n'a pas l'honneur de l'éliminer, seulement de terminer devant au classement de sa poule. Les Italiens étaient alors en pleine reconstruction après avoir vécu une rétrogradation sur tapis vert, puis reconstruit le club depuis ses fondations. Jusqu'à aujourd'hui, les pensionnaires de Ligue 1 n'ont toujours pas sorti les Italiens d'une confrontation à élimination directe. Alors que la Juve a battu un club français onze fois dans son histoire, si l'on comptabilise la finale de Coupe Intertoto 1999 contre Rennes. Chat noir et blanc donc.

Paris, la victime favorite


Si la Vieille Dame aime la France, elle aime encore plus Paris, qui fait office de cure de jouvence à chaque affrontement. Quatre fois, les routes des deux clubs se sont croisées, et à chaque fois, la Juventus en est ressortie avec une breloque de plus pour son armoire à trophées. La première prise de contact a lieu en huitièmes de finales de la Coupe des coupes 1983-1984. Paris concède le nul 2-2 à la maison et, malgré les efforts de Sušić et sa bande au retour, ne fait mieux qu'un 0-0 en Italie qui permet à la Juve de passer. En fin de saison, l'équipe de Michel Platini brandit la coupe, tout comme six ans plus tard, en Coupe de l'UEFA, après avoir sorti les Parisiens en huitièmes de finale (deux fois 1-0). Au printemps 1993, le contexte est différent : le PSG a entamé l'ère Canal avec Michel Denisot à la présidence. Avec une armada offensive brillante – Ginola, Weah, Valdo... – le club de la capitale a déjà tapé Naples, Anderlecht et le Real Madrid dans un match d'anthologie. La Juventus, elle, n'est pas spécialement flamboyante et perd même à la maison à la pause sur un but de Weah. Puis Roberto Baggio sort de sa boîte et élimine Paris à lui seul. 2-1 à Turin, 1-0 en France, trois pions du futur Ballon d'or... Et à la fin ? La Juventus étrille le Borussia Dortmund en finale. La quatrième rencontre avec Paris aura lieu en Supercoupe d'Europe 1996, la Juventus ayant conquis la C1 face à l'Ajax Amsterdam et le PSG ayant arraché la Coupe des vainqueurs de coupes contre le Rapid Vienne. Une double confrontation que les Parisiens regretteront longtemps d'avoir vécu, avec une humiliation 6-1 à l'aller au Parc, ce qui fera dire aux Guignols de l'info qu'il s'agissait « d'un score de babyfoot, heureusement qu'ils ne comptaient pas les gamelles » . Une claque qui a peut-être signé le début du désamour entre Michel Denisot et les supporters.

La Vieille Dame alerte dans les matchs couperets


À partir des années 80, les clubs français ont goûté le privilège redoutable d'affronter la Juventus aux portes du Graal. Bordeaux en demi-finales de la Coupe des clubs champions 1985, Paris en demi-finales de C3 1993, mais aussi Nantes et Monaco dans le dernier carré de la C1 1996 et 1998. On pourrait ajouter le quart de finale 2015 pour les Asémistes, tant l'actuelle formule de la Ligue des champions fait des rencontres à élimination directe des matchs de très haute intensité. Sur ces cinq confrontations à enjeu majeur, la Vieille Dame a toujours su faire la différence au match aller. Des scores fleuves contre Bordeaux (3-0), Nantes et Monaco 98 (4-1), des victoires étriquées contre Paris ou Monaco 2015 (2-1, 1-0)... Puis une résistance parfois imparfaite, mais toujours suffisante pour laisser leur honneur aux adversaires, tout en assurant le passage au tour suivant. Quand on parle du réalisme à l'italienne et du complexe qu'il a longtemps sous-tendu dans l'inconscient français, on le doit en grande partie aux misères que la Juventus a infligé à nos représentants sur la scène européenne.

Lyon trop juste en 2014


Beaucoup de choses ont changé depuis la saison 2013-2014 à Lyon. Rémi Garde n'est plus là, et Jordan Ferri, Alexandre Lacazette, Anthony Lopes ou Corentin Tolisso ont sérieusement pris en épaisseur. Sans parler de Nabil Fekir, passé du statut de jeune espoir à celui d'international qui a déjà vécu une rupture des croisés... À la Juve, plus de Pirlo, plus de Vidal, plus de Tévez... Mais comme il y a un peu plus de deux ans, la différence devrait se faire sentir entre une équipe de Lyon talentueuse mais encore parfois trop tendre et irrégulière durant 90 minutes, et une Juventus qui maîtrise son sujet en Italie et fait partie des vrais outsiders pour le titre en C1. L'affrontement de 2014 avait été assez représentatif du mode opératoire de la Vieille Dame pour faire succomber plus jeune qu'elle : sans chercher à impressionner, en laissant jouer ni trop ni pas assez, et en se contentant d'un score minimaliste. On risque de revivre le scénario avec le groupe de Bruno Génésio.


Historique de la Juventus contre les clubs français en coupes d'Europe



  • 1964-1965 : Stade français
    Second tour de la Coupe des villes de foires


    Stade français 0-0 Juventus
    Juventus 1-0 Stade Français
    La Juve s'inclinera en finale contre Ferencváros.


  • 1972-1973 : Olympique de Marseille
    Premier tour Coupe des clubs champions


    Olympique de Marseille 1-0 Juventus
    Juventus 3-0 Olympique de Marseille
    La Juventus ira jusqu'en finale, où elle perdra contre l'Ajax.


  • 1983-1984 : Paris SG
    Huitièmes de finale coupe des vainqueurs de coupes


    Paris SG 2-2 Juventus
    Juventus 0-0 Paris SG
    La Juventus gagne la Coupe.


  • 1984-1985 : Bordeaux
    Demi-finales Coupe des clubs champions


    Juventus 3-0 Bordeaux
    Bordeaux 2-0 Juventus
    La Juventus gagne la Coupe (doublé C2-C1 sur deux saisons).


  • 1989-1990 : Paris SG
    Deuxième tour Coupe de l'UEFA


    Paris SG 0-1 Juventus
    Juventus 2-1 Paris SG
    La Juventus remporte la Coupe (et devient l'un des rares clubs à avoir remporté les trois trophées européens).


  • 1992-1993 : Paris SG
    Demi-finales Coupe de l'UEFA


    Juventus 2-1 Paris SG
    Paris SG 0-1 Juventus
    La Juventus remporte la Coupe.


  • 1995-1996 : Nantes
    Demi-finales de la Ligue des champions


    Juventus 2-0 Nantes
    Nantes 3-2 Juventus
    La Juventus gagne la Coupe.


  • 1996-1997 : Paris SG
    Supercoupe d'Europe


    Paris SG 1-6 Juventus
    Juventus 3-1 Paris SG
    La Juve sera finaliste en C1.


  • 1997-1998 : Monaco
    Demi-finales Ligue des champions


    Juventus 4-1 Monaco
    Monaco 3-2 Juventus


  • 1999-2000 : Rennes
    Finale Coupe intertoto


    La Juventus sort en 8es de la C3 contre Vigo.


  • 2009-2010 : Bordeaux
    Phase de poules C1


    Juventus 1-1 Bordeaux
    Bordeaux 2-0 Juventus
    La Juve sortie en 8es de C3 par Fulham.


  • 2013-2014 : Lyon
    Quarts de finale Ligue Europa 2013-2014


    Lyon 0-1 Juventus
    Juventus 2-1 Lyon


  • 2014-2015 : Monaco
    Quarts de finale Ligue des champions 2014-2015


    Juventus 1-0 Monaco
    Monaco 0-0 Juventus


  • Profitez de nos bonus et pariez sur le match Lyon-Juventus

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    ChemsEtChardon Niveau : Loisir
    Franchement, quelqu'un croit vraiment en un exploit lyonnais ?
    Totti Chianti Niveau : CFA
    Note : 1
    Ce serait bien que les Lyonnais y croient eux!
    Sinon, ça sert à rien de jouer le match.
    Champion-mon-frère Niveau : Ligue 2
    Ça va être très compliqué et j'ai du mal à y croire mais pour le bien du foot français, ce serait génial !
    ChemsEtChardon Niveau : Loisir
    Pour le foot français, je touche du bois aussi.

    Mais j'ai déjà mal à mon foot en imaginant les décla de JMA en cas de victoire de l'OL.
    Pragmatique Niveau : CFA2
    Après le tirage au sort, j'ai annoncé Séville en tête, Lyon second.

    C'est donc le grand soir de la victoire de Lyon.Un but d'écart, bien évidemment.
    spacieux_rituel Niveau : DHR
    Victoire de Lyon, quotez moi à la fin svp
    6 réponses à ce commentaire.
    Premier souvenir de supporter, une défaite 1-6...
    Mais la passion n'est jamais partie.
    Elle a fait mal cette défaite ! J'y croyais pas... Se prendre une branlée pareille en supercoupe... Je l'ai jamais digéré !
    1 réponse à ce commentaire.
    maxlojuventino Niveau : Ligue 1
    Lyon semble plus fort qu'il y a trois ans, mais la Juve l'est également, du moins sur le papier. Aujourd'hui l'attaque de la Juve c'est Higuain-Dybala, à l'époque c'était Vucinic-Tevez (Tevez vaut à peu près Dybala, mais Vucinic...).

    Après la Juve est encore en rodage en début de saison, le jeu est loin d'être convaincant et le milieu de terrain est loin de son meilleur niveau. Marchisio n'est pas là, Pjanic c'est pas sûr, Asamoha sera absent. Khedira depuis le début de saison c'est pas folichon. Sturaro a rejoué pour la première fois samedi. Reste donc Hernanes et Lemina, les deux plus faibles qui profitent de l'émergence pour empiler les minutes.
    La Juve n'a pas l'air super actuellement, mais apres le match contre Nice je ne dirais pas que Lyon est plus fort qu'en 2014...
    Sur le papier Lyon est mieux maintenant, mais tactiquement je ne vois pas Genesio trouver le declic pour rendre l'equipe competitive ce soir.
    Claude le Gentil Niveau : CFA
    He,ho, on ne décrit pas de cette manière notre génial monténegrin bipolaire !

    Plus sérieusement, c'est justement le bon moment pour Lyon : pleins de blessés chez nous, rodage de début de saison pour tenir jusqu'au bout, ...

    Quoi que ce match contre Nice ...
    straussken Niveau : DHR
    Au contraire, je trouve que Khedira a fait un très bon début de saison, notamment avec des buts décisifs dans les premiers matchs.
    3 réponses à ce commentaire.
    zinczinc78 Niveau : CFA
    Faut rappeler qu'en 2009, quand Bordeaux affronte la Juve à Chaban, les Girondins sont déjà qualifiés, tandis que les Turinois sont à la lutte avec le Bayern dans cette poule. Cette victoire est donc un bel exploit..

    Et contre Monaco, avec un arbitrage cohérent entre l'aller et le retour, jamais la Juve ne passe..
    objectivité a tte epreuve
    Ce penalty n'a été sifflé que parce que c'était la Juve et Morata se laisse tomber très facilement. Si ça avait été un club moins connu il aurait pris carton jaune pour simulation.
    D'ailleurs, je sais qu'on peut jouer sur les mots, mais Bordeaux, en battant la Juventus 2-0 lors du dernier match de poule, élimine bien la Juventus de la Ligue des Champions, au profit du Bayern, qui ira en finale d'ailleurs (la Juventus était devant le Bayern avant ce dernier match).
    3 réponses à ce commentaire.
    un petit carton rouge pour vidal et puis... ah bah non ya plus vidal. bah je sais pas...

    a noter les tres nombreuses abscences côté juve!
    Boarf, qui donc ?
    Rugani, Chiellini, Mandzukic, Asamoah, Marchisio, Pjaca, Pjanic ?
    Sturaro et Benatia qui ont à peine touché un ballon depuis des semaines ?

    On ne va quand même pas faire attention à ça ?
    1 réponse à ce commentaire.
    Il Ragno Nero Niveau : CFA2
    2-0, score fleuve ?

    Sachant qu'il manquait N'Doram et Pedros à Nantes, qui n'avait pas tout à fait le banc nécessaire à ce genre d'épreuves...

    Enfin, la Juve non plus, c'était une autre époque. Ravanelli suspendu remplacé par un Padovano qui ne s'imposera même pas au FC Metz quelques années après...mais qui sera pourtant décisif dans la qualification turinoise avec son combo "je pète le nez de Decroix" - "je fais expulser Carotti sur une vieille simulation".

    L' "expérience" de la Juve dans toute sa splendeur...

    Au retour, on y croyait moins qu'un an avant après le 1-5 à Leverkusen mais la victoire 3-2 arrachée pour l'honneur reste un sacré souvenir.
    Padovano était un bon attaquant.
    Et un très bon remplaçant.

    Il ne s'est pas imposé à Metz tout simplement parce qu'il s'était pété les croisés à la Juve si mes souvenirs sont bons et qu'il était tout simplement fini pour le football.
    Le mec a du jouer une vingtaine de matchs en 4 ans entre la Juve et Metz en passant par un passage foireux à Crystal Palace.

    Mais Padovano, la Juve peut le remercier pour avoir planté un but décisif dans un match à très haute intensité contre le Real qui a ouvert une voie royale jusqu'au titre.

    http://dai.ly/xya306?start=95
    1 réponse à ce commentaire.
    Faut pas croire que la juve va mettre une valise à Lyon, Allegri n'est pas du genre à prendre des risques, ils vont d'abord essayer de maitriser le match et après la force de la juve est de savoir gérer le score c'est sur s'ils ouvrent le score c'est tjrs compliqué de revenir, mais bon pour Lyon c'est un match de gala niveau motivation et engagement ils vont mettre ce qu'il faut ça reste juste à savoir quel visage de la juve qu'on va voir ce soir
    justement je pense que c'est le calcul permanent qui est la faiblesse actuelle de la Juve. L'an dernier on peut considérer que c'est elle qui aurait pû jouer la finale de C1 a la place du Real si elle avait mieux géré sa phase de groupe en terminant 1ère devant City qu'elle a dominé dans la double confrontation
    Dans les années 90 elle fut durant 4 à 5 ans l'épouvantail n°1 du football européen et pouvait se permettre de gagner ou perdre petitement en en se qualifiant sans problème pour aller jusqu'en finale des coupes européennes. Ce n'est plus d'actualité la Juve évolue au gré des saisons entre le top 3 et le top 5 européen. Ce statut de sérieux outsider elle doit l'intégrer et éviter les ogres espagnols et les Bavarois dès les 1/8 ème de finale. C'est maintenant que ca se joue. Le nul à domicile face à Séville est déjà un mauvais résultat dans cette optique.
    La saison dernière ( plutôt que l'an dernier)*
    2 réponses à ce commentaire.
    De tous ces duels, c'est le Juve/PSG de 1993 qui m'a le plus marqué. Paris avait fait un parcours magnifique (le mythique 4-1 contre le Real et encore avant une victoire à Naples). Cette demi-finale aller contre une Juve vraiment pas au top, Paris a logiquement ouvert le score et maitrisé jusqu'à l'heure de jeu. C'est alors que Baggio entre en scène. Il réussit sa première prestation XXL depuis sa très longue blessure qui faillit lui coûter sa carrière. Deux coups de pattes magistrales dont un coup-franc pleine lucarne à la dernière minute offrent la victoire à la Juve (confirmée au match retour).
    Pour moi, c'est ce jour là que le Codino a gagné son ballon d'or.
    bestclicpeutsetrompermaispassurvalbuenaninkoulou Niveau : Loisir
    Nkoulou, mapou et morel devrait être titulaire ce soir, le 5-4-1 renouvelé.

    On peut donc s'attendre à une victoire de la juve sans forcer, 7-1 voire plus. Ça sent le gros carton.
    cHris wAddle Niveau : CFA2
    Est-ce que quelqu'un sait pourquoi Canal ne diffus pas le match? Déjà la dernière fois, ils nous ont mis un PSG-Lugorets à la place d'un OL-Séville et là ils recommencent! OU alors ce n'est pas eux qui ont la primauté du choix du match diffusé?
    Je pense que BeIn doit se servir en premier et Canal en n°2. Le PSG/Arsenal était déjà diffusé sur BeinSports, puis Séville/OL et ASM/Leverkusen sur Bein pendant que Canal+ diffusait le Ludogorets/PSG...
    Donc je pense que bein doit avoir le choix en premier.

    De toute façon, je n'ai rien du tout contre le PSG, mais demain je pense que le Barca/City peut envoyer du bois !
    cHris wAddle Niveau : CFA2
    Ah c'est sûr que vaux mieux regarder Barça-City plutôt que PSG-Bâle! Mais j'ai pas Bein... t'aurais un site de streaming potable à me conseiller? Je suis allé quelques fois sur rojadirecta mais bon ça plante toujours!
    2 réponses à ce commentaire.
    J'espere vraiment que l'OL va prendre une grosse rouste des familles, plus solides tactiquement, plus intelligent que les benêts lyonnais, non challah qu'ils prennent une grosse branlée et qu'on entende chialer Aulas avec ses histoires de budget.
    J'espere vraiment que l'OL va prendre un petit 2-0 des familles, pareil au retour, élimination, retour au championnat dominicale, là où Lyon a sa place et seulement ça. Avec une équipe de truffe comme ça comment voulez vous jouer la LDC, l'OL la honte de la FRANCE
    FinoAllaFine Niveau : DHR
    La juve ne va pas gagner "facilement" comme vous l'annoncez amis français. Lyon sera surmotivé, et si Allegri met Hernanes on commence le match à 10. Perso, je vois la juve gagner mais dans la douleur. Quand je vois Lacazette-Fekir (même s'ils ne sont pas au mieux), ça envoie du lourd en attaque.
    Ouais, enfin Dybala/Higuain c'est solide chez vous aussi quand même. Lacazette est rentré à Nice de blessure, donc il ne sera probablement pas encore à 100%.

    Quelle est la compo probable côté Juve ?
    1 réponse à ce commentaire.
    Juventus-Bordeaux au printemps 1985...avec la minasse de Battiston au retour, à dix minutes de la fin...quel souvenir, et quelles équipes.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    1k 34