« La vie à Grenade, c'est le rêve ! »

Allan Roméo Nyom (22 ans), arrière gauche en D2 espagnole a une vie de rêve. Et il joue au foot aussi.

Modififié
0 2
Belle remontée de ton club depuis quelques semaines !


On vient de prendre la cinquième place avant de jouer contre Nastic ce week-end. Ah bon, je vais croiser Ludovic Delporte ? En tout cas, la montée directe est impossible car seuls les deux premiers sont promus mais les quatre équipes suivantes disputeront un play-off dans la foulée de la saison. On va essayer de finir dans le groupe de tête pour disputer le troisième billet pour la Liga. C'est un rythme fou : quarante-deux matches puis des allers-retours le mercredi et le samedi ! C'est long sur la fin, tu as l'impression que la saison ne va jamais finir.

Tu envisageais un succès pareil en début de saison ?


Pas du tout ! Le club avait pour objectif principal de se maintenir et j'étais d'accord avec ça. En même temps, je savais que l'on avait une bonne équipe capable de faire quelque chose. On a tout donné ces dernières semaines et tout le monde voit que Grenade est bien. Ce n'était pas facile de l'anticiper car le niveau de la Liga Adelante est relevé avec des clubs comme le Betis, le Rayo Vallecano, Vigo... C'est très homogène à l'exception des trois-quatre derniers.

Tu nous briefes sur ton équipe ?


Les milieux excentrés sont très bons. Ce sont des jeunes Espagnols qui font leur première saison complète à ce niveau. Ils jouent vraiment bien, Dani Benitez par exemple. Certains finiront en Liga. Je n'oublie pas notre attaque où Geijo cartonne (23 buts). Près de moi, en défense, nous avons un international ghanéen qui a fait la Coupe du monde en Afrique du sud, Jonathan Mensah.

Une année satisfaisante au niveau personnel aussi ?


Je réussis une saison complète. J'ai fait quasiment tous les matches à part deux ou trois. J'essaie de progresser et le niveau cette saison m'aide. C'est un bon tremplin pour de jeunes joueurs qui espèrent faire une carrière. J'ai des bons souvenirs, la victoire contre le Betis (3-0), mon but contre Ponferradina (le dernier)... En plus je parle espagnol donc je fais souvent des interviews car la presse nous suit régulièrement en tant que club révélation de la saison.

Comment es-tu passé de l'Udinese à Grenade ?


En fait, les deux clubs ont un accord qui concerne le prêt de plusieurs jeunes. Tu sais, l'Udinese a énormément de joueurs sous contrat et les envoie se mettre en valeur dans des équipes plus petites. Je ne peux pas trop le dire mais je pense que l'Udinese voulait se faire de l'argent avec moi dès le départ quand ils m'ont fait venir de France très jeune. Ça pourrait être cool de revenir dans cette équipe très spectaculaire.

La ville est bien ?


Je fais les boutiques sous le soleil en même temps que je te réponds alors ouais. La vie à Grenade, c'est le rêve ! C'est une super ville pour jouer au foot. En plus, c'est étudiant donc il y a plein de gens de mon âge.

Tu flippes quand tu vois les joueurs du Rayo qui ne sont plus payés depuis des lustres ?


Chez nous, il n'y aucun souci d'argent grâce au partenariat avec l'Udinese. Mais il n'y a pas de DNCG en Espagne donc tu découvres les problèmes financiers quand il est déjà trop tard. Les dirigeants n'ont pas l'obligation de présenter leur budget en début de saison. Donc le président peut te faire signer un contrat de malade mais tu n'es jamais sûr de ce que tu toucheras au bout du compte.

Comment vois-tu l'avenir ?


J'ai pris un agent espagnol mais ça ne veut pas dire que je ferai toute ma carrière ici. Bon, je suis habitué à un jeu plus technique que physique maintenant mais j'aimerais aussi découvrir l'Angleterre. Je vois les stades à la télé, ça fait envie. Je ne sais pas encore où je jouerai la saison prochaine.

Propos recueillis par Mickaël Osganian

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Peut aller en Allemagne aussi y'a de jolis stades bien remplis avec de l'ambiance, mais il doit penser aux caillasses le bougre. Allez mec sois pas hypocrite.
Clair qu'en Espagne même en D2 les équipes ont un niveau technique assez incroyable, ça doit être vraiment sympa d'y jouer...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2