Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe C
  3. // Benfica/Monaco (1-0)

La victoire pour Benfica, les regrets pour Monaco

Monaco volait tout droit vers un nouveau match nul et une qualification de plus en plus proche. Mais les joueurs du Rocher, dangereux mais inefficaces, craquent en toute fin de match face à Benfica. Ils conservent malgré tout la deuxième place du groupe derrière Leverkusen.

Modififié

Benfica - Monaco
(1-0)

A. Talisca (82') pour Benfica


Monaco est moyen en championnat et se retrouve distancé du groupe de tête au classement. Monaco est moyen en Ligue des champions et est toujours proche des huitièmes de finale. La différence ? La réussite. Défensive quand elle n'est pas offensive. La théorie tenait jusqu'à la 82e minute et ce corner botté de la droite. Anderson Talisca, Lisboète le plus dangereux de la rencontre, est oublié au second poteau et crucifie les Monégasques. Une défaite amère, sévère (1-0). Jusque-là, les hommes de Leonardo Jardim maîtrisaient leur partie, mais enchaînaient les occasions sans réussite. Cette réussite qui leur a permis de réaliser un bon parcours, invaincus jusque-là. Cette réussite qui les fuit alors qu'ils pouvaient faire un pas de géant vers les huitièmes de finale.

Lancinant Traoré


Dimitar Berbatov blessé, Valère Germain et Anthony Martial pas dans le coup. Leonardo Jardim n'a pas d'autres choix que de faire appel à Lacina Traoré et sa crête blonde pour se charger de l'attaque monégasque. L'Ivoirien a une mission : régler les problèmes offensifs des joueurs du Rocher qui n'ont marqué qu'une fois dans la compétition. L'ancien joueur de l'Anji Makhatchkala est constamment cherché par ses coéquipiers dans les airs ou en pivot. Sans être forcément trouvé. Mais ce sont d'autres problèmes, défensifs, qui sont d'abord mis en lumière à l'Estádio da Luz. Benfica entre dans l'arrière-garde monégasque comme dans du beurre et Anderson Talisca, libre comme l'air, promène tranquillement ses 20 ans entre les lignes. C'est lui qui amène la première occase dangereuse de la rencontre en décalant parfaitement Toto Salvio, qui croise trop sa frappe. Pendant ce temps, Traoré perd ses duels, donne des coups et récolte un carton jaune pour un tampon.

Benfica revient de nulle part


Au coup d'envoi du match, les joueurs de Jardim étaient décidés à défendre bas et jouer en contre. Mais après avoir subi quelques attaques de Nico Gaitan et ses potes, ils se rendent compte que ce Benfica n'a vraiment rien d'un ogre et commencent à sortir. Timidement, trop timidement. C'est devenu une habitude ces derniers temps, ce sentiment que les Monégasques peuvent faire plus, faire mieux. Si Lucas Ocampos était au niveau de Yannick Ferreira Carrasco, excellent ce soir. S'il y avait moins de déchets dans le jeu, dans les centres. Si les deux superbes coups de casque de Layvin Kurzawa juste avant et juste après la pause, et la frappe de YSF à la suite d'un exploit avaient trouvé les filets. Si Anderson Talisca avait été suivi au second poteau à la 82e minute. Avec des « si » , on mettrait Lisbonne en bouteille. Avec cette victoire, le Benfica revient de nulle part, à un petit point de Monaco.


Les notes du match Benfica/Monaco

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3