1. //
  2. // Real Madrid/FC Barcelone

La vérité du gazon

Guardiola change de tactique et décide de clasher Mourinho la veille du match contre le Real. Sauf que clasher le Special One c'est comme cracher vers le ciel, c'est inutile. Présentation.

Modififié
0 21
«  C'est laquelle la caméra de José ? démarre Pep, un brin agacé. Demain à 20h45 nous avons un match à jouer, sur ce terrain, juste à côté. Sur celui-ci, il m'a déjà battu. Je lui fais volontiers cadeau de sa Champions à lui, celle qu'il joue en dehors des terrains. Je lui souhaite de bien s'amuser avec et de l'emmener chez lui (...). Dans cette salle on sait bien que c'est lui le patron, le putain de chef. Jamais je ne lui disputerai ce titre » . Pour la première fois en 3 ans de titres, de conférence de presse à l'eau de rose et de déclarations d'amour à Andrés Iniesta, Pep a craqué. C'était hier vers 20h20, en salle de presse de Santiago-Bernabeu. Guardiola buvait une gorgée d'eau juste avant de s'asseoir et de tomber dans la gueule du loup portugais. Le Mou peut se délecter car il vient de réussir son dernier gros coup : faire dire un gros mot au gendre idéal. Nerveux le Pep ?

La phrase de trop a duré 3 minutes et Mou l'a prononcée un peu plus tôt dans la journée au centre d'entrainement du Real. Mourinho faisait mine de s'étonner de la réaction de Guardiola sur le but refusé de Pedro en finale de Coupe du Roi: « Nous sommes rentré dans une nouvelle ère. Jusqu'à présent il y avait un groupe d'entraineur, très restreint, qui ne critique jamais les arbitres. Et puis un autre groupe, auquel j'appartiens, qui commente les erreurs d'arbitrage. Avec les déclarations de Guardiola, nous entrons dans une nouvelle ère avec un nouveau groupe dont il est le seul membre : celui qui critique les décisions correctes. Je n'avais jamais vu ça » . Ces propos sont violents dans la forme (attaque ad hominem) et dans le fond pour ce qu'ils sous-tendent (faveurs arbitrales, irresponsabilité de Guardiola). Pep est humain, il a réagi. Mais Pep s'est trompé. Sur le terrain médiatique l'idiot n'est jamais celui qui attaque, mais celui qui répond. Sur ce gazon-là, l'honneur n'est jamais sauf et il n'y a que les monstres qui triomphent.

La Ligue des Champions et rien d'autre

Pep c'est le Barça. Et quand Pep est nerveux, c'est toute la Catalogne qui tremble. A la faveur d'un échauffement (le match de Liga) et d'un one shot sans grande conséquence (la finale de Copa), le Real a repris des forces avant de passer aux choses sérieuses. La Liga c'est sympa, la Coupe c'est même parfois marrant. Mais la musique de la Champions League, ça c'est du football. La preuve, en 1998. Cette année-là le Real termine quatrième de Liga. Mais le Real de Mijatovic est champion d'Europe pour la première fois depuis 32 ans. 1998 en Espagne, c'est l'année de la septima remportée à Amsterdam; « mon plus beau souvenir » rappelle Fernando Hierro qui s'y connaît pas mal en palmarès. La même année, le Barça de Van Gaal fait le doublé Coupe-Championnat mais là personne pour s'en souvenir. Comme toujours il n'y en a que pour celle aux grandes oreilles et les autres peuvent aller se rhabiller.

La victoire en Coupe du Roi a eu des vertus thérapeutiques au Real. Le fantôme de la saison blanche s'est éloigné et les madrilènes peuvent enfin rêver tout haut sans peur du ridicule. Après le carton des remplaçants à Valence (victoire 6-3), les incertitudes sont surtout d'ordre disciplinaire. Ramos, Albiol, Di Maria et Ronaldo doivent se tenir à carreaux s'ils ont l'intention de jouer le match retour au Camp Nou. Pepe bien installé dans le milieu 2.0 du Mou, il reste néanmoins une incertitude sportive. La suspension de Carvalho et les titularisations de Ramos et Albiol dans l'axe ne rassurent personne. Le premier est tactiquement analphabète et le second a déjà pris un rouge en Liga contre le Barça. Gare aux mains baladeuses. L'équipe ce sera donc le désormais célèbre 4-3-3 musclé derrière et rapide devant : Casillas/Marcelo-Albiol-Ramos-Arbeloa/Alonso-Pepe-Lass/Ozil-Ronaldo-Di Maria. Sur le bord de la pelouse, José et Pep ont rendez-vous pour la vraie finale de la Champions. Celle du gazon vert.

Thibaud Leplat, à Madrid

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est pas la finale, c'est la demi-finale! :)
je pense que l'auteur se trompe: il ne s'agit pas d'une perte de contrôle ou d'un dérapage (même les lecteurs de Marca considèrent qu'il n'a pas perdu le contrôle, c'est dire...). Il n'y avait pas de nervosité dans ces déclarations, même si une exaspération notable, et il n'a surtout pas cherché à jouer sur le terrain de Mourinho, il le dit lui même: je ne gagnerai jamais sur ce terrain là, et je n'essayerai jamais de le concurrencer. Je ne veux pas apprendre de lui à ce niveau là etc.

Et puis le rappel sur ses 4 années à Barcelone, et la "Central lechera", ni sur le nombre de secrétaires... dans l'ensemble, c'était assez magistral. Je ne vois pas ce que pourra répondre Mourinho: s'il perd ce soir après ça, il est complètement grillé. A jamais, arbitres ou pas. C'est là que el Pep l'a joué beaucoup plus fine que ce que cet article laisse transparaître. On pensait le barça au dos du mur, il vient de renverser la donne.
Thibaud Leplat aime fantasmer sur les différents subterfuges de son idole José, Thibaud Leplat est un mouton, Thibaud Leplat aime Iker le poulpe.
J'ai pas vraiment trouver qu'il avait dérapé, au contraire c'est très finement dit. D'ailleurs, j'aime mieux quand il sort les griffes personnellement, on se laisse pas marcher sur les pieds quand même, faut arrêter de passer pour le gentil tout le temps.
Pepito a craque le pauvre, il a manque d'intelligence, il ne faut JAMAIS repondre a la provocation. Cette nervosite se transmettra automatiquement a ces joueurs, on le verra ce soir...

Sinon pourquoi les joueurs du Real craignent-ils une suspsension au match retour si les compteurs furent remis a zero au sortir des quarts (pour ceux n'ayant qu'un carton jaune)?
Arrêtez svp de toujours donner raison à ce que dit Mourihno...et remettez le un peu à sa place. Ce mec a toujours eu des grandes équipes sous ses ordres et j'inclus Porto dans cette liste. Il n'est surement pas un mauvais tacticien, mais ne peut pas être meilleur que d'autres grands entraineurs qui ont été des joueurs pros eux (je pense à Deschamps par exemple). Sa tactique mise en place contre le Barça lors du dernier match et l'année dernière avec l'Inter n'a rien de révolutionnaire, nombre d'entraineurs l'ont utilisée bien avant lui, la différence c'est qu'ils ne disposaient pas des mêmes joueurs pour défendre et contre attaquer ! Les journalistes, vous buvez ses paroles quelles qu'elles soient et le mettez sur un piédestal car il dit exactement ce que vous recherchez à savoir la polémique, mais sa communication est tout simplement lamentable. Je lui reconnais simplement une chose: sa capacité à motiver les joueurs. A part ça, c'est un pauvre type.
Pep a clairement bien calculé, il n'y a pas eu de dérapage, il a tjs parlé avec calme, et aucune parole ne sortait de travers, même AS et Marca ont reconnu que c'était bien calculé.

Pep a fait du Mou dans la mesure où il a répondu sur le fond (approximations de la presse madrilène sur ses propos et fausses polémiques avec Ramos et Mou) et il a surtout enlevé la pression à ses joueurs, focalisant le tout sur lui... Je suis d'accord, il n'y a pas de nervosité dedans.

Maintenant, vérité sur le terrain.
La petite guéguerre par micros interposés entre Mou et Pep est bien distrayante mais bon, ce ne sont que des paroles.

J'avoue que je n'ai pas la moindre idée de ce qui va se passer ce soir sur la pelouse. Mais je parierais sur une réaction du Barça. Une victoire à Bernabeu, carrément! Un 2-0 pour faire écho à Manchester.
Je crois bien que les cartons sont remis à zéro en demi. Pas de risque de suspension au retour. Ou en finale. Merci qui ? Merci Platoche. (enfin, je crois bien)
C'est peut être calculé et tout mais ça casse quand même son image de type classe; là, il se roule dans la même boue que celle de José.

Mais c'est vrai qu'il devait pas se laisser marcher sur les pieds, par contre, quitte à briser cette image, il aurait dû attendre demain soir pour lui mettre un uppercut. On en aurait parler pendant des siècles et ça aurait été bien plus drôle (parce que c'est un spectacle après tout, non ?).
Cher jeff, "Il n'est surement pas un mauvais tacticien, mais ne peut pas être meilleur que d'autres grands entraineurs qui ont été des joueurs pros eux (je pense à Deschamps par exemple)", puisque tu me parais etre d'une intelligence fulgurante, je vais te repondre par deux noms: Sacchi et Maradona.

A part ça, t'es un pauvre type.
Que quelqun me corrige, mais ca ne sera pas Garay à la place de Abiol ? Apres tout c'est lui qui est rentré ces derniers temps
Et sinon, la compo du Barça tu t'en fou Thibaud ???

Ou alors tes yeux pleurent à chaquent fois qu'ils voient les noms Xavi, Messi, Alvés, Villa et compagnie ?
Cher "Ronaldo", tu m'as tout l'air d'être d'une politesse fulgurante toi par contre n'est ce pas ?
A aucun moment je dis qu'il faut avoir été un grand joueur pour être un grand entraineur, en effet les Sacchi, Wenger et autres sont là pour le prouver, et inversement avec Maradona, grand joueur et mauvais entraineur, même si il est de notoriété publique que Maradona est un grand tacticien, que tu le veuilles ou pas (lire d'ailleurs le SoFoot spécial Diego à ce sujet), sauf que ça suffit pas pour être un grand entraineur...Je dis simplement que Mourihno est surcôté, c'est tout. La bise mon poulet.
Cher Jeff, "même si il est de notoriété publique que Maradona est un grand tacticien", je pense qu'apres ces paroles bibilques, tout est dit, surtout pour qqu'un qui a fait jouer son equipe en 4x0x6 a la derniere WC. Sois gentil.. grandis un peu et surtout arrete de te rendre ridicule, tout le monde rigole la.
Scène trois de la pièce Barça-Real.

Intéressant de voir les choix des deux coachs, ce qui me renvoi à l'itw de Jacques Monclar et sa comparaison sur une série de play-offs et les ajustements amenés tout au long d'une série.

Mais là au vu des dernières conférences de presse, c'est plus vers un combat de boxe qu'on se dirige, digne d'un Ali vs Foreman.

Pep doit composer avec toutes ces blessures de ses joueurs défensifs, ce qui restreint forcément ses choix. Pas de surprises lors des deux premiers clasicos, un 4-3-3 des familles. Peu de variations, juste un replacement de Villa et de Messi en électron libre lors de la Coupe du Roi. Keita sûrement au milieu à la place du génial Iniesta, mais au vu des joueurs à sa disposition, je vois mal Pep faire un coup tactique pour ce match.

Du côté de Madrid, même schéma en 4-3-3 mais avec des changements de joueur et de poste, ce qui modifie pas mal le jeu. Benzema préférant plus venir participer au jeu, Ronaldo c'est tout pour la profondeur. X.Alonso est plus à l'aise devant la défense, au milieu Lass sera là pour l'épauler, qui comme troisième milieu, Pepe ? Où l'absence d'Iniesta conditionne un retour au 4-2-3-1 du début de saison ?

Halte aux guerres de clocher et place au football !
il est minable le Pep, il est tombé dans le piège de Mou qui lui a fait plus que perdre son sang froid, comme un bleu...

quant à l'absence d'Iniesta, je crois à un coup de bluff pour que le Real change de tactique ou quoi, mais il sera là ce soir je pense, les culés sont coutumiers du fait. L'important sera de ne pas encaisser de but à domicile pour cette première manche et si possible en mettre un ou deux.

VAMOS REAL
@jeff : Mourinho pas un grand tacticien ? moi j'ai jamais vu un pressing si "haut" et efficace contre le barça, en coupe du roi ils les ont pris à la gorge, surtout en première mi temps ou le Barça ne s'est crée aucune occasion... il n'y a pas tant de points communs entre la tactique du real et celle de l'inter en demi la saison dernière hormis cette extreme agressivité
"Je prend une ligne, je la siffle. Je tacle les genoux, j'escarmouche. Je fais mal, je les blesse et la donc à la fin de l'envoi je les couche ". Le vrai football libre.

Allez Madrid.
Si j'étais Pep, je mettrais un 4231 en place pour le match de ce soir :

- Villa en pointe : pour apporter de la profondeur au jeu barcelonais et étirer les lignes madrilènes --> ça les empêchera de presser trop haut comme en coupe. En plus, il a l'habitude de jouer à ce poste contrairement à Ramos et Albiol en défense centrale (j'suis méchant avec le Raul mais faut dire ce qui est, il n'est pas bon ^^)

- Messi/Pedro sur les técos : le point faible de Madrid ce soir, avec le replacement de Ramos dans l'axe, c'est les latéraux !! Avec ces 2 feufollets, Marcelo et Arbeloa risquent de morfler

- Xavi en 10 et Busquets/Keita en 6 : en face y'a du muscle, ba faut muscler ici aussi ^^ Et Xavi devra porter un minimum la balle et écarter au maximum --> l'homme à "abattre", c'est Pepe ! Et Pepe, il fera pas le trajet Messi - Xavi - Pedro pendant 90min ...

Après je dis ça, je ne dis rien puisque je ne suis pas Guardiola
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Rooney au rendez-vous
0 21