1. //
  2. // GR. D
  3. // Tchéquie-Turquie (0-2)

La Turquie se donne le droit de faire des petits calculs

Dans un match engagé mais assez limité techniquement, la Turquie a enterré la Tchéquie (2-0). Et doit désormais suivre tous les autres matchs du premier tour pour savoir si elle jouera les huitièmes. Merci l'Euro à 24.

Modififié
2k 24

Tchéquie 0-2 Turquie

Buts : Burak Yılmaz (10e), Ozan Tufan (65e) pour la Turquie

C'est la grande particularité de cet Euro 2016. En battant la Tchéquie, la Turquie s'est donné le droit d'y croire, mais a assuré la qualification d'une autre équipe. En l'occurrence une Irlande du Nord qui avait eu le mérite de ne pas prendre le bouillon plus que de raison contre l'Allemagne en fin d'après-midi. Pour s'assurer un ticket direct pour le top 16, les hommes de Fatih Terim devaient s'imposer 4-0. Ils n'ont donc fait que la moitié du boulot, mais au vu de leur situation avant le début de la rencontre, leurs supporters ont raison de savourer cet exploit conditionné aux résultats des autres groupes. Alors que pour les Tchèques, qui pouvaient se qualifier avec un pauvre 1-0, ce dernier match à Bollaert a tout de la désillusion.

Mor fait mal


Les premières minutes de la rencontre sont pour les Tchèques, qui monopolisent le ballon et s'offrent une première incursion dans la surface turque après cinq minutes. Mais Vladimir Darida envoie dans le petit filet le centre en retrait de Tomáš Necid, cousin de Louisa. Mais les Turcs vont calmer les velléités slaves cinq minutes plus tard – bien soutenus il est vrai par leurs supporters ultra-majoritaires à Bollaert – avec un but de Burak Yılmaz d'un plat du pied (10e, 0-1). Sur l'action, on apprécie la première passe, ainsi que le combo débordement/centre au cordeau du petit Emre Mor, très bon dans ce premier acte.

Cela sent alors très mauvais pour la Tchéquie, et c'est l'Irlande du Nord qui est en train de valider son ticket pour les huitièmes grâce à sa différence de buts neutre. Les hommes de Pavel Vrba ont pris un coup derrière la tête et manquent de précision dans les centres pour déstabiliser l'arrière-garde ottomane. À l'exception de Tomáš Sivok, qui catapulte un ballon sur le poteau à la réception d'un corner (17e). Pavel Kadeřábek (24e, 31e) et Jaroslav Plašil – qui cadre une frappe lointaine (38e) – s'offrent les meilleures situations. Trop peu néanmoins pour effrayer des Turcs et espérer sortir de ce groupe D.

Ici, c'est Istanbul


Pour sauver leur peau, les Tchèques doivent attaquer face au kop turc. Au moins, on est censé savoir à la fin du temps réglementaire s'ils en ont dans le slip. Mais plutôt que de cadrer des frappes, les hommes de Vrba frappent. Tout court. Sur un coup franc, Sivok fracasse l'arcade de Gökhan Gönül (50e), mais c'est toujours la Tchéquie qui est K.O. Un peu plus tard, Mor offre un frisson au public avec une chevauchée solitaire conclue par une frappe hors cadre (58e). Contrairement à celle de Darida suite à un bon travail de Kadeřábek dans la surface une minute plus tard, mais Volkan s'en saisit facilement. C'est finalement Ozan Tufan qui met tout le monde d'accord d'une frappe en lucarne qui fait exploser le banc, mais aussi les tribunes (65e). En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, pas loin de dix fumigènes sont craqués dans le kop ottoman. Bel hommage au travail acharné des responsables de la sécurité du stade.

Entre le foot à l'ancienne et Super Victor, les Turcs ont fait leur choix. Dans le dernier quart d'heure, place à un peu plus de douceur : ils allument de concert des milliers de petits objets lumineux. C'est joli et plus efficace que la tête non cadrée d'Arda Turan (76e) ou la frappe envolée d'Olcay Şahan (83e). Côté tchèque, quelques tentatives timides, dont une frappe, puis un centre de Darida que Volkan sort du cadre (80e, 85e), mais rien de quoi entrer dans les annales. La Turquie va désormais pouvoir supporter la Belgique, l'Italie et la Hongrie. Et recruter un consultant en physique quantique pour lui dire quel résultat lui serait le plus favorable entre l'Autriche et l'Islande mercredi. Bordélique ? Les supporters turcs s'en foutent, ils sont contents.

Par Nicolas Jucha, à Lens
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

The Admiral Niveau : DHR
Tchéquie X - X Turquie.

Putain, y'a eu 20 buts dans ce match?
Mangeclous Niveau : CFA2
En fait, on est maintenant sûr de jouer l'Irlande du Nord, non ?

Il n'y a que 4 troisièmes qui passeront, et on en connait déjà trois. Tous à trois points, sauf que l'Albanie et la Turquie ont une différence de buts de -2, alors que l'Irlande du Nord est à 0.

Donc si je comprends bien tout, si y'en a deux qui sautent, ça sera quoi qu'il en soit Albanie et Turquie avant Irlande du Nord, non ?
Mangeclous Niveau : CFA2
Il y a aussi la Slovaquie, au temps pour moi. Mais ils sont à 4 points.
En gros, sauf miracle, l'Albanie et la Suède/Irlande seront les deux plus mauvais troisièmes. C'est tragique pour l'Albanie !!!
non on peut encore prendre le 3e du groupe 3 (Belgique Suede ou Eire) si jamais les 4 meilleurs 3ème sont des groupes : BCEF à savoir :
- Slovaquie
- Irlande du Nord
- Suede Belgique ou Eire
- Hongrie Portugal ou Islande

il faut donc que demain les 3eme de groupes ait au moins 3 points avec une différence de but supérieure ou égal à -1 ou bien à -2 avec mini 3 buts marques (voir 2 mais ça se jouerait au fair play avec la turquie et là j'en sais foutrement rien)

enfin au moins ça donne de l'interêt à presque tout le monde ces 4 derniers matchs
Pfouh quelle victoire, quel changement, tellement ravi !

Une Milli Takim retrouvée, qui n’a absolument rien à voir avec ce qu’elle avait montré depuis le début de cet Euro : une implication de tous les instants, un repli collectif solidaire, une belle cohésion et enfin de la niaque !

Arda capitaine ressuscité, enfin il a montré ce à quoi il nous avait habitué : faisant un travail précieux en éliminant 3-4 joueurs dans les petits espaces pour distiller caviar (comme sur le premier but, avant-dernière passe pour Emre Mor), en se jetant sur ses tacles et en venant soulager sa défense.

D’ailleurs, le public turc se sera montré juste : en sifflant à juste titre la sous-performance du capitaine contre l’Espagne, cette fois c’est en scandant « Arda » que l’implication du n°10 fut appréciée. Toujours concernant les supporters, leur soutien a dû donner la fougue supplémentaire aux joueurs !

Emre Mor quel talent, il me fait de plus en plus penser à Messi lorsqu’il avait 19 ans ! Accélérations, éliminations mais aussi ouvertures ! Son remplacement par Olcay est une erreur, il n’aura rien apporté excepté l’ultime occasion de but.

Pareillement, on l’oublie souvent mais Volkan Şen, quand il a ses pleines capacités (surtout mentales), quel joueur c’est ! Son activité, son travail et sa couverture sur son côté gauche se seront montrés extrêmement précieuses ! Là encore, du mal à comprendre sa substitution pour Oğuzhan. En perdant ses deux ailiers, la Turquie a eu bien plus de mal à percer devant.

Enfin une défense toujours très friable, mais cette fois ça a tenu : notamment grâce à Volkan Babacan qui aura retrouvé son assurance et aura pu démontrer sa fiabilité.

Une abnégation jusqu’au bout, du jeu enfin, et du combat : voilà tout ce que demandaient le peuple turc, pas forcément la victoire. Ce soir, la manière sera peut-être plus importante que le résultat, qui ne garantit je crois rien, l’honneur du maillot aura été lavé, et supporters et équipe réconciliés.

Triste pour la Tchéquie, devenu camarade, car ces matches avec la Turquie relèvent du derby désormais tellement les deux sélections se sont affrontées depuis 2008, toujours dans de beaux matchs. Et personne n’oublie le nombre de Tchèques passés par la Süperlig, toujours pour le meilleur !

Vrba avait joué la malice en alignant, Sivok, Necid et Pavelka, tout 3 pensionnaires de la Süperlig, et les deux premiers auront livré un bon combat. Belle image aussi de Harun, 3e gardien turc qui se précipite au sifflet final pour réconforter son coéquipier SIvok, ancienne gloire de Besiktas.

Particulièrement déçu pour Cech, j’ai l’impression que depuis ce doublé de Nihat en 2008, mentalement il a une faiblesse envers cette équipe turque.

En espérant que les calculs alambiqués soient favorables à la Turquie !
Message posté par Niko Bellic
En gros, sauf miracle, l'Albanie et la Suède/Irlande seront les deux plus mauvais troisièmes. C'est tragique pour l'Albanie !!!


pas sûr, turque et albanie sont à 3 points avec -2 de diff (3 buts pour pour la turquie 2 pour l'Albanie)
la belgique peut encore finir 3ème en perdant contre la suède mais vu le 3-0 mis à l'Irlande ils resteront devant au goal average (sauf si ibra décide d'en mettre 3 ou 4)
et le groupe F c'est n'importe quoi, on peut avoir des equipes à 3 points et goal average 0 ...)

du coup c'est encore assez ouvert et ça motive à regarder demain soir
@Mandeclous sauf que l'Albanie n'a mis que un but en 3 matchs alors que la Turquie en a mis deux.

En cas d'égalité de différence de buts,c'est le nombre de buts marqués qui est pris en compte.
Mangeclous Niveau : CFA2
Ah ok, j'étais persuadé que notre tirage faisait qu'on jouerait invariablement contre le 3C, le 3D ou le 3E. Et qu'il y avait trois choix au cas où les deux autres n'étaient pas qualifiés...
Message posté par Mangeclous
Ah ok, j'étais persuadé que notre tirage faisait qu'on jouerait invariablement contre le 3C, le 3D ou le 3E. Et qu'il y avait trois choix au cas où les deux autres n'étaient pas qualifiés...


oui c'était soit 3C, soit 3D, soit 3E.

3D c'était uniquement si le 3C se qualifiait pas (mais l'Irlande du nord est sure d être dans les 4)
3E c'était uniquement avec les combinaisons suivantes :
- ABEF (impossible car Irlande du nord qualifiée)
- BCEF - seule probabilité de prendre le 3E mais il faut un alignement des planètes demain soir
- BDEF (impossible car Irlande du nord qualifiée)
Au niveau des 3e on part sur BCDF ou BCEF qui passe en 8e.
=> du coup en 8e la France devrait affronter soit le 3e dugroupe C (l'irlande du nord) dans le premiere option soit le 3e du groupe E (irlande, belgique,ou suede) pour la 2eme.
Scenarios:
1/ Suede gagne irlande ne gagne pas => on affronte la Belgique
2/ Irlande gagne peut importe le resultat de l'autre match => on affronte l'Irlande
3/ Suede et Irlande ne gagne pas => On affronte l'irlande du nord
Mangeclous Niveau : CFA2
Merci les gars !

Dire que j'ai eu la prétention de croire comprendre les règles de l'UEFA.
Message posté par lakean
Au niveau des 3e on part sur BCDF ou BCEF qui passe en 8e.
=> du coup en 8e la France devrait affronter soit le 3e dugroupe C (l'irlande du nord) dans le premiere option soit le 3e du groupe E (irlande, belgique,ou suede) pour la 2eme.
Scenarios:
1/ Suede gagne irlande ne gagne pas => on affronte la Belgique
2/ Irlande gagne peut importe le resultat de l'autre match => on affronte l'Irlande
3/ Suede et Irlande ne gagne pas => On affronte l'irlande du nord


a condition que le portugal perde pas et que l'Autriche ne gagne pas ! ça peut paraître impossible mais le Hongrie Portugal est quand meme indécis vu la forme actuelle des 2
dragon_komodo Niveau : District
Très bonne analyse et très bien écrit.

Pour apporter une petite précision, il me semble (si j'ai bien vu pendant le match) que Emre Mor a demandé à être remplacé.

L'entrée de H. Calhanoglu aurait été préféré à la place de Cenk Tosun que personnellement je ne peux plus voir.

Je suis déçu pour les Albanais, nos frères, qui ont fait un magnifique Euro avec beaucoup d'envie. Espérons que les Italiens et les Belges fassent le taff. Je n'espère pas forcément une victoire de la Hongrie, les Portugais méritent d'aller plus loin.
Autant je suis très content de voir des équipes comme l'irlande du nord, wales, ou l'albanie, autant les calculs d’apothicaire de ces groupes me dégoûtent vraiment. Certains ont la patience de retourner les tableaux pour voir les adversaires potentiels, mais franchement je trouve ça ridicule d'être autant interdépendant des autres résultats.


Quel rapport y'a t-il entre une turquie quasi éliminée ( qui siffle son propre capitaine) et les quatres match de demain qui lui donneront peut être un sursis.

Trop trop trop de chiffres, je dis pas que c'est la raison des nombreux 0-0, mais je trouve perso que la formule va pas du tout.
PinPonPinPon Niveau : District
Message posté par True Grit
Pfouh quelle victoire, quel changement, tellement ravi !

Une Milli Takim retrouvée, qui n’a absolument rien à voir avec ce qu’elle avait montré depuis le début de cet Euro : une implication de tous les instants, un repli collectif solidaire, une belle cohésion et enfin de la niaque !

Arda capitaine ressuscité, enfin il a montré ce à quoi il nous avait habitué : faisant un travail précieux en éliminant 3-4 joueurs dans les petits espaces pour distiller caviar (comme sur le premier but, avant-dernière passe pour Emre Mor), en se jetant sur ses tacles et en venant soulager sa défense.

D’ailleurs, le public turc se sera montré juste : en sifflant à juste titre la sous-performance du capitaine contre l’Espagne, cette fois c’est en scandant « Arda » que l’implication du n°10 fut appréciée. Toujours concernant les supporters, leur soutien a dû donner la fougue supplémentaire aux joueurs !

Emre Mor quel talent, il me fait de plus en plus penser à Messi lorsqu’il avait 19 ans ! Accélérations, éliminations mais aussi ouvertures ! Son remplacement par Olcay est une erreur, il n’aura rien apporté excepté l’ultime occasion de but.

Pareillement, on l’oublie souvent mais Volkan Şen, quand il a ses pleines capacités (surtout mentales), quel joueur c’est ! Son activité, son travail et sa couverture sur son côté gauche se seront montrés extrêmement précieuses ! Là encore, du mal à comprendre sa substitution pour Oğuzhan. En perdant ses deux ailiers, la Turquie a eu bien plus de mal à percer devant.

Enfin une défense toujours très friable, mais cette fois ça a tenu : notamment grâce à Volkan Babacan qui aura retrouvé son assurance et aura pu démontrer sa fiabilité.

Une abnégation jusqu’au bout, du jeu enfin, et du combat : voilà tout ce que demandaient le peuple turc, pas forcément la victoire. Ce soir, la manière sera peut-être plus importante que le résultat, qui ne garantit je crois rien, l’honneur du maillot aura été lavé, et supporters et équipe réconciliés.

Triste pour la Tchéquie, devenu camarade, car ces matches avec la Turquie relèvent du derby désormais tellement les deux sélections se sont affrontées depuis 2008, toujours dans de beaux matchs. Et personne n’oublie le nombre de Tchèques passés par la Süperlig, toujours pour le meilleur !

Vrba avait joué la malice en alignant, Sivok, Necid et Pavelka, tout 3 pensionnaires de la Süperlig, et les deux premiers auront livré un bon combat. Belle image aussi de Harun, 3e gardien turc qui se précipite au sifflet final pour réconforter son coéquipier SIvok, ancienne gloire de Besiktas.

Particulièrement déçu pour Cech, j’ai l’impression que depuis ce doublé de Nihat en 2008, mentalement il a une faiblesse envers cette équipe turque.

En espérant que les calculs alambiqués soient favorables à la Turquie !


Geçmişlerine rahmet. Haydi Türkiye!
Message posté par Bugsy
non on peut encore prendre le 3e du groupe 3 (Belgique Suede ou Eire) si jamais les 4 meilleurs 3ème sont des groupes : BCEF à savoir :
- Slovaquie
- Irlande du Nord
- Suede Belgique ou Eire
- Hongrie Portugal ou Islande

il faut donc que demain les 3eme de groupes ait au moins 3 points avec une différence de but supérieure ou égal à -1 ou bien à -2 avec mini 3 buts marques (voir 2 mais ça se jouerait au fair play avec la turquie et là j'en sais foutrement rien)

enfin au moins ça donne de l'interêt à presque tout le monde ces 4 derniers matchs


Cas de figure où la France ne joue pas l'IDN:

Si l'Autriche ou Islande et le portugal gagnent demain
ou si il y a deux matchs nuls dans ce groupe

Et que la Suède bat les belges d'un but, la France se tape la Belgique.
Ou si l'Irlande gagne son match et que la Belgique ne perd pas la France se tape l'Irlande.


Je me rends compte que les journalistes ne sont pas des très bons matheux parce que 5 chances sur 6 de voir France-IDN c'est n'importe quoi...
Il y a bien plus de probabilité de voir les cas précédents...
Dans le groupe F c'est sur à 95% qu'il y aura un meilleur troisième (seule possibilité = victoires combinées de l'Islande et de la Hongrie)
Donc tout se jouera dans le groupe E, si la Belgique et l'Italie gagne là ce sera l'Irlande du nord mais avec les belges et les italiens tout est possible!
Imaginons demain 4 scores pas invraisemblables
Suède-Belgique 2-1
POrtugal bat la Hongrie et l'Autriche bat l'Islande...
On aurait ça comme tableau:

Vainqueur de:
Croatie-AUtriche
Suisse-Pologne

Contre vainqueur de:
Portugal-Suède
Pays de Galles-Irlande du nord

pareil de l'autre côté:
France-Belgique
Angleterre-Hongrie

Espagne-Italie
Allemagne-Slovaquie
C'est quand même triste qu'une équipe qui n'arrive pas à mettre un pied devant l'autre pendant deux matchs arrive en 1/8 non ?
AyoubKiraa Niveau : DHR
Message posté par Double J
C'est quand même triste qu'une équipe qui n'arrive pas à mettre un pied devant l'autre pendant deux matchs arrive en 1/8 non ?


Quand tu vois le niveau de la France j'ai envie de dire oui. Parfois faut savoir se regarder avant de prendre les autres d'un air hautain, l'air de croire qu'on est surpuissant.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 24