En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 50 ans, 50 histoires
  3. // N°50

La tragédie de Schalke, champion pendant (0)4 minutes

Le 24 août 2013, la Bundesliga a « officiellement » soufflé ses 50 bougies. Pour l'occasion, voici 50 histoires, petites et grandes, qui ont fait la légende de ce championnat situé outre-Rhin. À déguster avec une bonne bière bien fraîche, bien sûr. 1er de notre classement, la tragédie du FC Schalke 04. Ou comment le club de la Ruhr, qui attendait le titre depuis 43 ans, a été champion pendant 4 minutes et 38 secondes ce 19 mai 2001, avant qu'un coup franc de Patrik Andersson à Hambourg ne sacre finalement le Bayern Munich. Marc H., abonné à Schalke depuis 23 ans, fait le récit de cette journée mémorable, mais surtout cauchemardesque.

Modififié

Le contexte


« À quelques journées de la fin de ce championnat, l'équipe était au top. On avait un superbe trio d'attaque, avec Ebbe Sand, Emile Mpenza et Andreas Möller – qui venait de Dortmund et qui n'avait rien pour être aimé, du moins au début. On a fait une super phase retour, ponctuée par une victoire 3-1 sur la pelouse du Bayern. C'est à ce moment-là que nous, les supporters, on s'est dit : "Merde, il y a peut-être un truc à faire." À Schalke, on n'oublie jamais d'où l'on vient. Dix ans en arrière, on était en D2. On était endettés, on se battait pour ne pas descendre. La victoire en finale de Coupe de l'UEFA face à l'Inter en 1997, ça relevait presque du miracle, quand tu vois les deux équipes sur le papier. Bien sûr, le club a beaucoup évolué dans les années 90, et on allait avoir notre nouveau stade. Mais aucun de fan de Schalke ne pensait vraiment que le club aurait la possibilité de gagner le championnat dans un futur proche. »

« Non seulement on bat le Bayern chez lui, mais en plus, on prend la tête du championnat. Mais les journées d'après, on fait n'importe quoi. On fait match nul à Bochum, lanterne rouge, et on perd à Stuttgart (qui lutte pour ne pas descendre) à la 33e journée. Ce qui est fou, c'est que Balakov marque le but du 1-0 pour le VfB, et que dans le même temps, à Munich, Alexander Zickler donne la victoire au Bayern face au 1. FC Kaiserslautern. Et le Bayern nous repasse devant juste avant la dernière journée. Ils ont trois points d'avance. Mais on a une meilleure différence de buts qu'eux – il n'y a pas beaucoup d'équipes qui peuvent se réjouir d'avoir une meilleure différence de buts que le Bayern. Mais bref, peu importe : normalement, tu te dis que c'est fini. MAIS : avec Schalke, tout est beaucoup plus dramatique. »

Avant-match


« Pour le dernier match, on affrontait Unterhaching, encore une équipe qui lutte contre la relégation. Dans nos têtes, le titre, c'était du passé. Maintenant, il fallait que Schalke gagne pour consolider la deuxième place et se qualifier pour la première fois de son histoire pour la Ligue des champions. Le Bayern qui perd à Hambourg, impossible. Personnellement, mon seul espoir résidait en Sergej Barbarez. Vu qu'il se battait pour le titre de meilleur buteur du championnat, j'espérais qu'il puisse au moins en mettre un au Bayern. Voilà, c'était mon seul espoir, aussi infime soit-il. »

« Je suis allé au stade avec mon père, qui avait connu le dernier titre de 1958, ainsi qu'avec des amis. Comme il n'avait pas de billets pour la Nordkurve, on est tous allés dans la Südkurve. Là, il y avait un écran géant installé au-dessus de nous. Un écran qui donnait les résultats à la mi-temps, rien de plus. »

1re mi-temps


« Le match commence n'importe comment. À la 3e minute, Unterhaching mène 1-0. Schalke joue très mal, et s'en prend un deuxième à la 27e. À ce moment-là, j'ai pensé : "C'est pas possible ! Non seulement on va pas être champions, mais en plus, on va même pas réussir à se qualifier pour la LDC pour la première fois de notre histoire, tout ça parce qu'on va encore perdre contre une équipe qui se bat pour pas descendre !" Mais nos joueurs se bougent, et finissent par revenir au score : Nico Van Kerckhoven d'abord, Gerald "Blondie" Asamoah ensuite, le tout à quelques minutes de la mi-temps. Et du coup, le public s'est réveillé. Dans les tribunes, on a commencé à se dire : "Merde, rien à foutre, on va gagner ce putain de match." À Hambourg, il y avait 0-0 à la mi-temps. On se disait que plus le temps passait, si le score ne bougeait pas, plus Hambourg avait de chances d'en coller un. Et je pense que, comme à Hambourg, les joueurs de Munich ont vu que Schalke étaient menés, alors ils ne se sont pas plus bougés le cul que cela. Unterhaching nous empêchait de mener, ils ont dû se dire qu'on se tirait nous-mêmes une balle dans le pied, et du coup, ils n'avaient pas besoin de gagner pour remporter le Meisterschale. »

« À la mi-temps, je voulais juste qu'on gagne ce match. Après une telle saison, cela m'aurait fait mal de ne pas accéder à la Ligue des champions, d'autant plus que c'était Dortmund qui était 3e et qui nous menaçait directement. Je voulais juste qu'on marque un but, et qu'au moins, on joue la LDC. Mais la mi-temps est longue, et propice aux calculs. En fait, on n'avait besoin que de deux buts : un ici, un à Hambourg, et le titre était à nous. »

2e mi-temps


« Mais évidemment, comme c'est Schalke, il se passe de nouveau n'importe quoi. Et on se retrouve menés 2-3 à la 69e. Et puis arrive Jörg Böhme. Qui marque deux fois en deux minutes. Boum ! On mène 4-3. À partir de là, le match était plié. Unterhaching ne s'en est pas relevé. Ils étaient KO debout. On ne pouvait plus perdre le match. Du coup, on a commencé à suivre le match de Hambourg à la radio. Pas de smartphones à l'époque, et pas d'images sur l'écran géant durant le match. Seuls les scores sont affichés. »

« Et puis arrive la fin de match. Ebbe Sand met le but du 5-3 à la 89e minute, et quelques secondes après, on entend dire dans les tribunes qu'il s'est passé quelque chose à Hambourg. Avant même que le speaker du stade n'officialise quoi que ce soit, il y a un bruit qui se répand dans tout le Parkstadion comme une traînée de poudre. Des mecs qui, pendus à leur radio, crient que Hambourg mène 1-0. Et tu vois tout ce stade, qui affiche complet pour sa dernière (65 000 spectateurs payants, et sûrement d'autres, ndlr), qui grouille, qui bouillonne. Tu comprends que Hambourg a marqué, mais tu attends encore que le speaker le valide. Ce qu'il fait. »

Vidéo

Schalke 04 champion...


« Et là, tu n'y crois pas. Le match le plus étrange de la saison vient de se dérouler sous tes yeux, et ce que tu n'espérais même plus vient d'arriver : Sergej Barbarez vient de marquer à la 90e minute le but du 1-0 pour le HSV. À côté de ça, le triomphe en Coupe de l'UEFA, c'était devenu que dalle. Regarde l'enchaînement des événements : tu perds le titre au cours des trois dernières journées, et à la dernière minute de la saison, la chance revient. Et Schalke 04 va être champion d'Allemagne. Tu es là, tu n'y crois vraiment pas. Immédiatement, la question qui est sur toutes les lèvres est : combien de temps reste-il à Hambourg ? Et là commence le drame. »

« L'arbitre siffle la fin du match. Les joueurs sont contents, mais c'est encore très contenu. Certains restent sur la pelouse, d'autres vont dans les vestiaires. On ne sait pas vraiment ce qui se passe. On sait que le match à Hambourg ne va pas durer éternellement, alors on attend. Enfin, pas tout le monde : certains supporters commencent à escalader les grillages, la saison est terminée, Hambourg mène 1-0. Ils veulent aller sur la pelouse voir leurs héros. De mon côté, j'étais content, mais j'attendais le résultat à Hambourg. J'ai observé Rudi Assauer, Charly Neumann, bref, les gars importants de Schalke, pour voir comment ils réagissaient. S'ils commencent à faire la fête, c'est que c'est bon. »

« Assauer reçoit la fameuse nouvelle du journaliste de Premiere (l'ancêtre de Sky, ndlr), qui lui dit que c'est fini à Hambourg, que Schalke 04 est champion d'Allemagne pour la première fois depuis 43 ans. Et Assauer commence à faire la fête. À ce moment-là, tu y crois vraiment. Tu es champion d'Allemagne. »

… pendant un peu plus de quatre minutes


« Et là, ils allument l'écran géant derrière nous. Ça joue encore à Hambourg. Beaucoup pensent au début qu'il s'agit d'une rediffusion, et ne font pas vraiment attention. Il faut dire qu'il y a des milliers de fans en train de faire la fête, là, devant toi. Et puis tu te retournes, et tu te dis : "Mais ce n'est pas une rediff." Le score est de 1-0, on joue la 93e minute. C'est du direct ! Et puis arrive l'action malheureuse de Matthias Schober (formé à Schalke, prêté par Schalke au HSV, ndlr) qui, au lieu de dégager ce putain de ballon en tribunes, le prend à la main, parce qu'il est pas très serein. L'arbitre Markus Merk siffle un coup franc indirect pour le Bayern dans la surface de Hambourg, pour une passe en retrait. Pour moi, ça n'en est pas une, pour Merk, ça en est une, mais bon... Merk n'aura plus le droit d'arbitrer un seul match de Schalke après ça. »

« D'un côté, tu vois ça sur l'écran géant, de l'autre, tu vois des milliers de fans de Schalke sur la pelouse, en train d'en arracher des morceaux pour les garder en souvenir. Tu es entre deux mondes. Tu vois des mecs faire la fête, et tu vois clairement qu'ils ne voient pas ce qui est en train de se passer. Patrick Andersson va pour tirer le coup franc. Et bien qu'il soit à 7 mètres et qu'il y ait tous les joueurs de Hambourg sur leur ligne de but, j'ai senti qu'il allait la mettre. Et tu comprends qu'après avoir été champion pendant 4 minutes et 20 secondes, ton rêve va s'effondrer. »

Vidéo

« Andersson tire, et marque. La résolution de l'écran géant n'était pas tip-top, donc je n'ai pas bien vu comment est partie la balle, si elle est rentrée ou non. Mais j'ai vu les joueurs du Bayern fêter le but. Et je suis là, debout, dans les tribunes, à comprendre qu'on n'est pas champions. Je fais la gueule. Puis je me tourne vers la pelouse du Parkstadion. Et là, tu vois la moitié du public qui se trouve sur la pelouse qui croit toujours que Schalke 04 est champion. Une scène surréaliste. Et là, petit à petit, tu vois les gens qui commencent à se rendre compte du truc. Tu sens l'information qui circule d'une personne à une autre, tu vois tous ces visages qui changent, qui passent de la joie au désespoir. Tu as des gens qui s'évanouissent, d'autres qui commencent à pleurer toutes les larmes de leur corps, d'autres qui tombent à genoux et qui bouffent littéralement la pelouse tout en sanglotant. Tu vois ça, et tu n'y crois pas. »

« J'étais sous le choc. Tu sais que tu n'es pas champion d'Allemagne, mais tu n'en as pas pleine conscience. Et alors imagine ceux qui font la fête en bas. Tu vas les voir et tu leur dis : "Arrête, on n'est pas champions, le Bayern a égalisé à la fin." Et eux, ils ne l'ont pas vu de leurs yeux. Imagine à quel point ils n'ont pas dû comprendre ce qui se passait, à quel point ils ont dû se sentir mal ensuite ! Et lentement, les gens ont commencé à quitter le stade. Une vraie marche funèbre. Pourtant, notre raison nous avait dit que gagner le titre était quelque chose d'irréaliste, qu'on avait fait de la merde les journées d'avant et que c'est déjà bien de se qualifier pour la LDC pour la première fois. Mais le cœur dit autre chose. Le cœur a mal. Nous sommes en état de choc. »

« Quand je suis rentré avec mes potes, on est allés acheter plein de bières, on a bu toute la nuit, on a regardé Sportschau (équivalent de l'ancien Téléfoot, ndlr), puis Das aktuelle Sportstudio, et je crois même qu'on a regardé une rediffusion du Sportschau sur une autre chaîne. On ne s'est pas dit un mot de la soirée, mais on s'est infligé une véritable séance de torture. Et je suis sûr que ce n'était pas une passe en retrait, je suis sûr qu'il n'y avait pas coup franc indirect dans la surface. Nous sommes un club de névrosés. Cette perte du titre en 2001 explique en partie pourquoi nous n'avons pas été capables de gagner le titre en 2007, alors qu'il était à notre portée. On a fait un blocage. Si la Bundesliga était une psychologue, elle nous donnerait un titre de champion, pour qu'on puisse guérir enfin. Notre âme collective est toujours malade. Parce que, dans leurs têtes, les gens qui étaient au Parkstadion ce jour-là sont toujours bloqués sur la 94e minute du match Hambourg-Bayern. Ils attendent juste que Markus Merk revienne sur sa décision. »

Vidéo

Bundesliga 50 ans, 50 histoires (1 à 9)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires (10 à 18)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires (19 à 27)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires (28 à 36)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires (37 à 45)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires : Quand une garden-party dynamitait la Bundesliga (n°46)
Bundesliga 50 ans, 50 histoires : L'année du K (n°47)
La colère du Trap' (n°48)
Les 50 plus belles citations de la Bundesliga (n°49)

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City 2 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax 1
il y a 3 heures Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 3 il y a 3 heures Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 3
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 5 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 17 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 29 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 47 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 50 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103