La taxe à 75%, c'est « flou » !

Modififié
0 15
Plus ça va, plus cette fameuse taxe des 75% fait flipper. À Bordeaux, comme ailleurs, on s'interroge. Alors, que faire ?

« Tout est flou en ce moment… Ça fait dix mois que c'est flou ! Je ne fais pas de politique, mais je constate, répond Francis Gillot. Tant que c'est pas voté et qu'il n'y a pas les textes, on peut parler tant qu'on veut. Il n'y a rien de fait dans un sens ou dans l'autre. Mais bon, on peut prendre nos précautions… Je parle des dirigeants, pas de moi, évidemment, ajoute-t-il. Mais si ça passe, ça passe… On sera alors obligé de s'adapter. »

Et quel avenir pour la Ligue 1 ? « Déjà que vous (les journalistes, ndlr) vous plaignez du spectacle, ben ça va pas aller en s'améliorant, regrette J-Lo. Il faudra voir sur quelques années comment ça va se passer avec les joueurs qui sont sous contrat… Parce que tout le monde ne partira pas à l'étranger. Car tout le monde n'est pas demandé. Donc, il y aura des bouchons dans les clubs. »

Michaël Ciani, lui, a pris les devants depuis longtemps… LB, à Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 2
Il faut arrêter de se foutre du monde avec le spectacle pour masquer les lacunes du football et de la formation française. C'est trop facile de se cacher derrière l'argent pour ça.
franchement la preuve par l'exemple c'est quand meme le plus simple.
la france était 2ème nation européenne avant l'ère bosman.
aujourd'hui elle n'est plus rien.
oui, on peut s'interroger, on peut se dire que les joueurs étaient meilleurs dans les années 90 mais le fait de ne pas avoir le moyen de garder ses joueurs a tué le foot de très haut niveau en france.
ca c'est un fait et chaque gars l'ayant vécu le sait bien.
maintenant, pour les plus jeunes, ils ont grandi en vivant comme un état de fait acquis que les clubs étrangers nous battraient toujours, cela étant c'est tout à fait injuste quand la seule chose qui explique, au fond, leur domination c'est un libéralisme débridé, outre des règles fiscales avantageuses.
m'enfin, toi t'as trouvé la parade, tu te fais fan de l'inter...hein, où est la valeur de ta remarque en ce cas? qu'un lyonnais dise cela, ok, leur pdt a essayé de construire un truc pérenne mais un gars supportant un club étranger (hein t'as le droit, je m'en fous, je refais pas lke débat que je fais tous les 15 jours) c'est trop facile.
Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup.
Message posté par one_of_the_amoks
franchement la preuve par l'exemple c'est quand meme le plus simple.
la france était 2ème nation européenne avant l'ère bosman.
aujourd'hui elle n'est plus rien.
oui, on peut s'interroger, on peut se dire que les joueurs étaient meilleurs dans les années 90 mais le fait de ne pas avoir le moyen de garder ses joueurs a tué le foot de très haut niveau en france.
ca c'est un fait et chaque gars l'ayant vécu le sait bien.
maintenant, pour les plus jeunes, ils ont grandi en vivant comme un état de fait acquis que les clubs étrangers nous battraient toujours, cela étant c'est tout à fait injuste quand la seule chose qui explique, au fond, leur domination c'est un libéralisme débridé, outre des règles fiscales avantageuses.
m'enfin, toi t'as trouvé la parade, tu te fais fan de l'inter...hein, où est la valeur de ta remarque en ce cas? qu'un lyonnais dise cela, ok, leur pdt a essayé de construire un truc pérenne mais un gars supportant un club étranger (hein t'as le droit, je m'en fous, je refais pas lke débat que je fais tous les 15 jours) c'est trop facile.


Rectification : la France a été pendant un très court laps de temps 2ème au coeff UEFA juste avant l'arrêt Bosman. Mais :

- il y avait beaucoup moins de matchs de CE qu'aujourd'hui, donc le classement était moins fiable

- toujours avant l'arrêt bosman, le classement moyen était plutôt autour de la 7-8e place, avec des points bas... très bas : 15e en 86, 23e en 73!

- l'arrêt bosman, jusqu'aux années 2000, on en a été un bénéficiaire. Aujourd'hui il nous fait souffrir par rapport à nos puissants voisins mais on pourrait toujours en profiter pour piller les équipes de l'Est ou enrôler plein de sudams ayant un passeport européen. Juste qu'on préfère recruter ailleurs. Mais on est pas les plus à plaindre, cf bénélux, scandinavie, europe centrale...
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
Moi je comprends pas cette histoire de budget. Les portugais ont par exemple des budgets beaucoup moins important qu'en France et pourtant ils arrivent à dénicher des joueurs très important et à les revendre en faisant des plus value.
Donc même en augmentant les taxes, nos budgets seront toujours supérieur à ceux des portugais...

Je pense qu'augmenter les impots aura un impact sur les Francais qui vont souhaiter partir à l'étranger pour gagner "plus". Cependant tu donnes le même salaire à un brésilien ou plus généralement à un gars qui vient d'un pays émergent il sera très content car le niveau de vie est plus élevé en France.

Enfin il faut juste rappeler que cette taxe touche les très haut revenus et concerne 3 4 clubs en L1. De plus Lyon Marseille et Lille ont commencé à réaliser qu'ils ont fait de réels erreurs en termes de rémunérations (Kalou, Gourcuff, Gignac pour donner des exemples de joueurs surpayés) et ont donc de eux même limité le nb de joueur gagnant plus de 1 M€.
"Les Portugais" non, 2 clubs voire 3 seulement. Et je crois qu'ils n'ont pas de limites sur les joueurs hors-UE.
Cette taxe va juste compliqué la tâche des clubs français encore un peu plus... Nos clubs sont les plus taxés d'europe avec pour conséquence l'incapacité chronique de garder nos meilleurs joueurs, qui partent et s'expatrie...

alors certes, de nombreux jeunes ne finissent pas dans les très grands clubs, mais force est de constaté que le début des années 90 pre-Bosman, les équipes françaises étaient des plaies à jouer... régulièrement on retrouvait des clubs français dans le dernier des trois compétitions européennes....

L'arrêt bosman nous a fait mal sur la longueur, notamment à cause de la très forte fiscalité française qui a fait fuir au fur et à mesure les talents de plus... De plus, je pense qu'après l'arrêt bosman il y a eut un autre phénomène: les clubs se sont mis à surpayer les joueurs, surfant sur une période financière bénéfique... qui, a terme a handicapé nos clubs.
Ensuite, on mis du temps a comprendre le tournant pris par notre économie...A l'heure actuelle, on peut voir que l'on est sur un aspect raisonnable de dépenses... Néanmoins, de nombreux clubs ne pourront suivre le rythme et forcément s'affaibliront...
Message posté par sissa


Rectification : la France a été pendant un très court laps de temps 2ème au coeff UEFA juste avant l'arrêt Bosman. Mais :

- il y avait beaucoup moins de matchs de CE qu'aujourd'hui, donc le classement était moins fiable

- toujours avant l'arrêt bosman, le classement moyen était plutôt autour de la 7-8e place, avec des points bas... très bas : 15e en 86, 23e en 73!

- l'arrêt bosman, jusqu'aux années 2000, on en a été un bénéficiaire. Aujourd'hui il nous fait souffrir par rapport à nos puissants voisins mais on pourrait toujours en profiter pour piller les équipes de l'Est ou enrôler plein de sudams ayant un passeport européen. Juste qu'on préfère recruter ailleurs. Mais on est pas les plus à plaindre, cf bénélux, scandinavie, europe centrale...


y'a pas mal de vrai dans ce que tu dis.
en effet, lors de la survenance de l'arret bosman, on est sur le haut de la vague.
maintenant les années 80 ont été très mauvaises, les 90's très bonnes.
mais cela dit quand, pendant près d'une décennie (donc les années 90) t'es au top, c'est plus de la chance mais plutot la prise en compte de ta faiblesse dans les deux décades passées et le résultat d'une amélioration globale du foot en france.
sauf erreur en 91 c'est une finale, en 93 une victoire et 2 demis, en 94 une ou deux demies, idem en 95, en 96 une victoire et une finale, en 97 une finale et une demie, en 99 une finale etc...
Donc y'a une qualité indéniable du foot français.
l'été 96 c'est l'exode des meilleurs, l'été 97 des très bons joueurs, l'été 98 du reste.
après ça, ça a été au coup par coup.
paris s'est désagrégé pour ne pas avoir anticipé les conséquences du séisme, mars avait rebati une équipe qu'elle a démantelé en un hiver sans que l'on sache pour quelles raisons, monaco a survécu un temps (notamment du fait de ses avantages fiscaux) et lyon a été le premier à balancer un système plus cohérent mais au fond lyon s'en est sorti car les autres déc.onnaient.
une fois cela consolidé, ça a été plus ou moins la fin et ce meme pour lyon qui vivait des restes de ce que l'étranger ne voulait pas ou n'avait pas encore voulu.
on a cru à un revival à la fin des années 2000 mais le schéma mis en place s'est révélé foi.reux (rémunérations trop élevées et trop dures à encaisser pour les finances des clubs, le tout s'ajoutant à la crise et au fait que les banques pretaient moins...).
bon bref, je suis d'ac avec toi sur certains points mais pas sur le fait qu'on ait vécu sur l'arret bosman (ou alors explique moi, peut etre parles tu de certaines ventes pour certains clubs...je ne sais pas trop).
au surplus, je ne souhaite pas qu'on pille à notre tour des plus petits.
quand on prend lucas devant manchester et que fergie vient se plaindre, je rigole car j'estime que ça lui donne une bonne leçon mais au fond ca a quelque chose de triste.
on prend des gosses de 19 ans à prix d'or et le gus fergie a péri par ce par quoi il a vécu pendant tant de temps.
rien de glorieux là dedans.
au fond, on est d'accord, y'aura tjs des riches et des pauvres mais quand je parle de libéralisme débridé, c'est que tu as les règles libérales mais aucune contrainte, aucune instance imposant quelques règles communes aux clubs (sur l'endettement par exemple, sur le nombre de joueurs formés aux clubs devant participer aux matchs...).
bref, moi j'attendais du fair play financier qu'ils remettent en cause cet état de fait et au final je constate juste que c'est (a priori) un outil fait pour aider ceux qui ont déjà installé une notoriété internationale et surtout un frein à l'investissement.
c'est dommage, y'avait des choses à faire (salary cap, nombre de joueurs formés à augmenter dans l'équipe première...).
mais bosman a vraiment aidé à crever le foot, maintenant on est pas des bébés, rien n'empeche qu'on mette au point des systèmes pour corriger cela.
reste que pour l'instant on n'a rien fait de satisfaisant.
Message posté par Jean-Bonbeur
Moi je comprends pas cette histoire de budget. Les portugais ont par exemple des budgets beaucoup moins important qu'en France et pourtant ils arrivent à dénicher des joueurs très important et à les revendre en faisant des plus value.
Donc même en augmentant les taxes, nos budgets seront toujours supérieur à ceux des portugais...

Je pense qu'augmenter les impots aura un impact sur les Francais qui vont souhaiter partir à l'étranger pour gagner "plus". Cependant tu donnes le même salaire à un brésilien ou plus généralement à un gars qui vient d'un pays émergent il sera très content car le niveau de vie est plus élevé en France.

Enfin il faut juste rappeler que cette taxe touche les très haut revenus et concerne 3 4 clubs en L1. De plus Lyon Marseille et Lille ont commencé à réaliser qu'ils ont fait de réels erreurs en termes de rémunérations (Kalou, Gourcuff, Gignac pour donner des exemples de joueurs surpayés) et ont donc de eux même limité le nb de joueur gagnant plus de 1 M€.


certes mais c'est justement cette "masse grasse" qui fait que les clubs français peuvent encore faire quelque chose.
enleve thiago et zlatan à paris, lisandro à lyon, mavuba à lille et valbuena à marseille, on fait quoi?
on regarde jouer les 10 équipes les plus titrées dans tous les temps gagner encore plus? pas d'accord.
Message posté par one_of_the_amoks


y'a pas mal de vrai dans ce que tu dis.
en effet, lors de la survenance de l'arret bosman, on est sur le haut de la vague.
maintenant les années 80 ont été très mauvaises, les 90's très bonnes.
mais cela dit quand, pendant près d'une décennie (donc les années 90) t'es au top, c'est plus de la chance mais plutot la prise en compte de ta faiblesse dans les deux décades passées et le résultat d'une amélioration globale du foot en france.
sauf erreur en 91 c'est une finale, en 93 une victoire et 2 demis, en 94 une ou deux demies, idem en 95, en 96 une victoire et une finale, en 97 une finale et une demie, en 99 une finale etc...
Donc y'a une qualité indéniable du foot français.
l'été 96 c'est l'exode des meilleurs, l'été 97 des très bons joueurs, l'été 98 du reste.
après ça, ça a été au coup par coup.
paris s'est désagrégé pour ne pas avoir anticipé les conséquences du séisme, mars avait rebati une équipe qu'elle a démantelé en un hiver sans que l'on sache pour quelles raisons, monaco a survécu un temps (notamment du fait de ses avantages fiscaux) et lyon a été le premier à balancer un système plus cohérent mais au fond lyon s'en est sorti car les autres déc.onnaient.
une fois cela consolidé, ça a été plus ou moins la fin et ce meme pour lyon qui vivait des restes de ce que l'étranger ne voulait pas ou n'avait pas encore voulu.
on a cru à un revival à la fin des années 2000 mais le schéma mis en place s'est révélé foi.reux (rémunérations trop élevées et trop dures à encaisser pour les finances des clubs, le tout s'ajoutant à la crise et au fait que les banques pretaient moins...).
bon bref, je suis d'ac avec toi sur certains points mais pas sur le fait qu'on ait vécu sur l'arret bosman (ou alors explique moi, peut etre parles tu de certaines ventes pour certains clubs...je ne sais pas trop).
au surplus, je ne souhaite pas qu'on pille à notre tour des plus petits.
quand on prend lucas devant manchester et que fergie vient se plaindre, je rigole car j'estime que ça lui donne une bonne leçon mais au fond ca a quelque chose de triste.
on prend des gosses de 19 ans à prix d'or et le gus fergie a péri par ce par quoi il a vécu pendant tant de temps.
rien de glorieux là dedans.
au fond, on est d'accord, y'aura tjs des riches et des pauvres mais quand je parle de libéralisme débridé, c'est que tu as les règles libérales mais aucune contrainte, aucune instance imposant quelques règles communes aux clubs (sur l'endettement par exemple, sur le nombre de joueurs formés aux clubs devant participer aux matchs...).
bref, moi j'attendais du fair play financier qu'ils remettent en cause cet état de fait et au final je constate juste que c'est (a priori) un outil fait pour aider ceux qui ont déjà installé une notoriété internationale et surtout un frein à l'investissement.
c'est dommage, y'avait des choses à faire (salary cap, nombre de joueurs formés à augmenter dans l'équipe première...).
mais bosman a vraiment aidé à crever le foot, maintenant on est pas des bébés, rien n’empêche qu'on mette au point des systèmes pour corriger cela.
reste que pour l'instant on n'a rien fait de satisfaisant.


En fait, je pense que dans le foot pré-bosman, les rapports de force peuvent évoluer rapidement : tu repenses ton foot, t'as une belle génération, ça te fait grimper très haut et très vite, comme la France au début des 60s.

Après Bosman (et avec la refonte de la C1 vers 99 qui empire laaargement la chose), t'as un foot verrouillé (par l'économie). Nous on est bloqués aux alentours de la 5eme place. Pas terrible certes mais on a une génération moyenne en ce moment, donc ce que je voulais dire c'est qu'on pourrait aussi être 15e sans Bosman aujourd'hui (tout en te concédant qu'on aurait pu être les premiers au début des 2000s).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 15