Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Matches amicaux

La Suède s'affirme, Messi régale

La plupart des nations affiliées à la FIFA disputaient hier la traditionnelle rencontre de février, l'occasion d'en savoir un peu plus sur l'état de forme de chacun à 3 mois de l'Euro. Tour d'horizon des matchs amicaux bissextiles.

Modififié
Suède et Ukraine assurent, les Britanniques pas à la noce

Les adversaires de la France à l'Euro sont en forme. Si l'Angleterre amputée de Wayne Rooney s'est inclinée 3-2 à la maison face aux Pays-Bas et leur vilain maillot noir. Les autres sociétaires du groupe D de l'Euro ont assuré. Les hôtes ukrainiens du prochain tournoi continental, ont confirmé leur bonne forme actuelle en s'imposant 3-2 en Israel. Les hommes de Blokhine signent ainsi un cinquième match sans défaite. Encourageant. De leur côté les Suédois ont tapé les Croates 3-1, à Zagreb. Au terme d'un match où ils ont été plus réalistes que les maillots à damier, les Jaunes et bleus rapportent donc un succès convainquant qui témoigne de leurs bonnes dispositions offensives, grâce à un but de Zlatan et à un doublé du dynamiteur de Sunderland Sebastian Larsson. Le jeune espoir de Feyenoord, Guidetti, a lui fêté sa première cape par une passe décisive. En clair, les Suédois sont chauds et l'équipe de France aura toute les raisons de faire gaffe aux vikings qu'elle affrontera à Kiev lors du dernier match de la phase de poules.

Dans un match aussi suivi à Champigny sur Marne que dans la banlieue lensoise, Portugais et Polonais n'ont pu eux se départager. Un match nul 0-0 qui sanctionne une partie terne et pauvre en occasions de buts. Les locaux qui inauguraient en grande pompe le stade national de Varsovie risquent fort de ne pas laisser une trace impérissable lors de leur Euro qui débutera dans 100 jours, même avec Ludovic Obraniak. Même combat pour les Lusitaniens qui ont intérêt à se réveiller si ils veulent faire rêver le 94 en juin. Les équipes britanniques ont également déçu. Dans un duel entre deux qualifiés à la grand messe continentale les irlandais de Giovanni Trapattoni ont concédé le match nul face à la République Tchèque. Simon Cox répondant à la 87ème minute à Milan Baros dans un Aviva Stadium loin d'être plein. Pendant ce temps là les voisins du nord se faisaient étriller à domicile (0-3) par la Norvège, et les cousins écossais faisaient un peu mieux en ramenant un match nul de Slovénie (1-1). Sale temps pour les British.

Le premier triplé de Messi

L'Argentine l'attendait depuis longtemps, et Lionel Messi a enfin (vraiment) répondu présent hier soir à Berne. La Pulga a été chercher seul la victoire chez les Helvètes grâce à son premier triplé en sélection. Pourtant les Suisses avaient bien démarré asphyxiant l'Albiceleste avant d'encaisser un pion du joueur du Barça au quart d'heure de jeu, après un contre rondement mené avec Kun Agüero. Les locaux ont réussi à égaliser sur un but de leur pépite Shaqiri, mais le triple Ballon d'or avait décidé de faire taire les critiques sur son rendement en sélection hier soir. A la 86ème minute, il fait l'amour au pauvre Senderos avant de marquer d'une merveille de balle piquée, puis de clore le score sur pénalty. Les Argentins, moyens hier et qui n'ont toujours pas trouvé de fond de jeu, peuvent remercier leur génie. Clarin titrait d'ailleurs ce matin: "La magie de Messi est passée par Berne".

Les voisins uruguayens eux ont battu un record historique en enchaînant un 14ème match sans défaite hier en Roumanie (1-1). Une frappe puissante d'Edinson Cavani permettant à la Celeste de passer devant leurs prédécesseurs des années 67-68, invaincus pendant 13 parties. Chiliens et Ghanéens eux n'ont pu se départager (1-1) dans un duel entre deux équipes convalescentes. Les blacks stars auteurs d'une CAN mi-figue mi-raisin et la Roja qui a du mal à se remettre de l'affaire Valdivia (le meneur de jeu s'était présenté saoul comme toute la Pologne avec quatre coéquipiers lors d'un rassemblement de la sélection en novembre dernier) semblent sur le déclin depuis la Coupe du Monde 2010. Sinon de leurs côtés, la Colombie et le Paraguay se sont imposés.


Le record d'Ahmed Hassan et l'hommage à Gary Speed

Pas beaucoup d'enseignements à tirer des autres matchs mais quelques anecdotes sympathiques. Lors du match Egypte-Niger (1-0) par exemple, où le milieu historique des pharaons a battu le record mondial de sélections en équipe nationale. 179 capes pour le joueur de Zamalek. Les Marocains se sont eux imposés 2-0 face aux Burkinabés. Dans la foulée d'une CAN décevante, les Etalons n'ont toujours pas gagné en 2012. Dans le match entre l'Autriche et la Finlande (3-1), la grande gigue Marc Janko a lui marqué du pubis le but le plus étrange du 29 février. En tout cas, à voir sa réaction après avoir contré le dégagement du gardien adverse, le bonhomme doit avoir un braquemard en béton.

Enfin lors du match entre le Pays de Galles et le Costa Rica, l'hommage du Cardiff City Stadium à l'ancien sélectionneur et capitaine Gary Speed, qui s'est donné la mort en novembre dernier a été gâché par les ticos. Les Costariciens qui avaient été choisis pour cette rencontre car c'est face à eux que Speedo avait honoré sa première cape en 1990 se sont en effet imposés 1-0 sur un but du Lorientais Joel Campbell. Malgré tout la fête à été belle et émouvante. Le stade entonnant pendant 90 minutes le "There's only one Gary Speed" ainsi que le classique de Frankie Valli "Can't take my eyes off you", devenu l'hymne officieux des Dragons. A la mi-temps de nombreuses légendes du football gallois, dont Ryan Giggs et Mark Hugues sont descendues sur la pelouse pour rendre hommage à leur ancien coéquipier. Les enfants de l'ancien joueur de Newcastle ont meme chanté le Land of my fathers avec les joueurs lors de l'avant-match. L'essentiel était là et Gary Speed peut reposer en paix.

Par Arthur Jeanne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall