Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Barrages Euro 2016
  2. // Suède-Danemark (2-1)

La Suède gagne, mais ne se met pas à l'abri

Dominatrice et rarement inquiétée, la Suède a fini par concéder un but bête en fin de match (2-1). Pour les Danois, cette reprise de Jörgensen est synonyme d'espoir.

Modififié

Suède 2-1 Danemark

Buts : Forsberg (45e), Ibrahimović (50e sp) pour la Suède // Jörgensen (80e) pour le Danemark

Il est certain que peu de gens avaient la tête au football ce samedi soir. Pourtant, alors que le monde entier se remettait difficilement d'une soirée cauchemardesque à Paris, le football a repris ses droits, non sans une pensée pour les victimes de la barbarie. Maigre consolation, diront les uns, consolation quand même, répondront les amateurs de football, ce match entre la Suède et le Danemark a été un spectacle plaisant, engagé et divertissant. Volontaires mais maladroites, les deux équipes ont vu le match prendre une nouvelle tournure en une minute à peine juste avant la pause. Après une splendide ouverture d'Eriksen, Bendtner manque d'abord une occasion énorme. Sur l'action suivante, les Suédois remontent rapidement le ballon, et Lustig, sur son côté droit, centre fort en retrait pour Forsberg qui reprend victorieusement du droit. Pour l'heure, ce sont les coéquipiers de Zlatan qui ont le bout des pieds en France.

Des ratés, encore des ratés et un but


Dans une Friends Arena éclairée aux couleurs du drapeau français, et après une minute de silence de circonstance, Suédois et Danois se retrouvent pour une place à l'Euro. Dès les premières minutes, joueurs et spectateurs comprennent que c'est bien un derby qui se joue ce soir. Les duels sont âprement disputés et aucune des deux équipes ne semble vouloir respecter le traditionnel round d'observation. Ce sont d'abord les Danois qui s'emparent du ballon et qui parviennent à construire quelques actions de jeu intéressantes. Il faut d'ailleurs un superbe sacrifice de Granqvist (5e) pour empêcher la Suède de sombrer devant son public. Peu à peu, les locaux reprennent les choses en main et se montrent moins pressés qu'en début de rencontre. Les Blågult favorisent un jeu long, en l'air, pour essayer de trouver le grand Zlatan Ibrahimović. Après vingt minutes de jeu, Lewicki centre fort pour Berg, mais ce dernier voit sa tentative détournée par Schmeichel, plus en forme que lors de la rencontre face à la France.

Le match est toujours aussi plaisant, et les actions se multiplient de part et d'autre. Les Danois peuvent profiter des sorties hasardeuses d'Isaksson, pas vraiment rassurant dans les airs ce soir. Les Suédois, eux, s'inquiètent en voyant Mikael Antonsson rester au sol anormalement longtemps. Le défenseur, sorti se faire soigner, décide toutefois de revenir sur le terrain. Mais l'illusion ne dure qu'un temps, et Antonsson est finalement contraint de laisser sa place à Johansson (29e). Le Z, lui, envoie un missile dans le mur sur coup franc avant d'offrir une superbe passe à Marcus Berg. Mais l'attaquant du Panathinaikos croise trop sa frappe et manque encore une énorme occasion de but (30e). Juste avant la pause, Zlatan allume une mèche (40e), puis assène un vilain coup de coude à Kvist (41e). Heureusement pour lui, l'arbitre semble n'avoir rien vu. Il faut dire que M. Rizzoli n'a pas vraiment le match en mains. Après un ÉNORME raté de Bendtner, Forsberg, à la conclusion d'une superbe action, délivre les siens. Et sans une parade exceptionnelle de Schmeichel sur un coup franc du Z, le match serait plié à la mi-temps.

Le Danemark se donne un peu d'espoir


La deuxième mi-temps reprend comme la première s'était achevée : avec des coups et des Suédois entreprenants. Après son superbe but, Forsberg embrouille Kahlenberg et obtient un penalty que Zlatan Ibrahimović se fait une joie de transformer (50e). Galvanisés, les Blågult poursuivent leurs efforts. L'attaquant parisien inscrit même un second but, mais ce dernier est refusé pour un hors-jeu logiquement signalé. Toujours aussi tranchants, les Suédois s'en remettent ensuite à Durmaz, dont le centre à ras de terre ne trouve personne. Petit à petit, les Danois tentent de se reprendre, mais leurs transmissions sont bloquées par le bloc compact de leurs adversaires. Endurant, volontaire et déterminé, Olsson fait forte impression ce soir en Suède.

Les entrées en jeu successives de Jörgensen, Höjbjerg et Poulsen ne débloquent pas vraiment la situation pour les Danois, toujours bloqués par une muraille en jaune et bleu. À mesure que les minutes s'égrainent, le rythme retombe. Les visiteurs se fatiguent, tandis que les locaux économisent déjà leurs forces pour le match retour. Un peu trop tôt sans doute. Sur un corner bien tapé, Poulsen dévie de la tête et Jörgensen plonge au deuxième poteau pour ramener les siens dans la partie (79e). Un but à l'extérieur salvateur pour des Danois méritants qui ont su profiter des oublis de marquage de la défense adverse. Extrêmement motivés désormais, les visiteurs se ruent sur la cage adverse et passent tout près d'un deuxième but après un bon débordement de Poulsen (86e). Mais le score en reste là et l'issue de ce barrage reste indécis.

Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi