En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

La soufflante de Wilmots

Modififié
Si l’annonce officielle d’Adnan Januzaj de se mettre à disposition de la sélection belge en vue de la Coupe du monde ravit quelque 10 millions de Belges, elle inquiète aussi certains Diables rouges qui se battent depuis plusieurs saisons pour leur place.

Parmi eux, il y a manifestement Kevin Mirallas. L’ancien joueur du LOSC et de Saint-Étienne s’était exprimé en ces termes il y a quelques jours au micro de la RTBF : « C'est bien pour la Belgique parce que c'est un bon joueur. Maintenant, comme beaucoup l'on dit, il ne mérite peut-être pas de venir au Brésil avec nous, car il ne connaît pas du tout le groupe. Et puis, il ne joue pas beaucoup à Manchester United. Les derniers mois, il n'a pas beaucoup joué. »

Une prise de position visiblement loin de ravir Marc Wilmots. L’entraîneur des Diables rouges n’a en tout cas pas tourné autour du pot dans les colonnes du Het Laatste Nieuws : « Mirallas doit se taire à propos de la sélection. Il n'a pas à dire : "Je veux jouer là ou là". Il a dit aussi que s'il fallait un attaquant supplémentaire, Vossen avait plus de chances. Ce n'est pas son job. Il doit se taire. Il peut avoir son opinion, mais il ne doit pas s'exprimer sur les autres. Parler de la sélection d'un autre joueur, c'est une faute professionnelle. Comme dans tout conflit, nous réglons ça entre quatre yeux et l'affaire est close.  »

Une soufflante envers l’attaquant d’Everton, que Marc Wilmots a aussi voulu adresser à Michy Batshuayi, attaquant de 20 ans et actuel meilleur buteur du championnat belge avec le Standard de Liège : « Il ne pense pas assez au collectif. Ce que je veux absolument éviter, c'est qu'un joueur joue sa carte personnelle au Mondial. Il craque un peu sous la pression pour l'instant.  »


Et si le jeune international espoir belge vient sans doute de perdre ses chances de rallier le Brésil, il y en a un autre qui peut définitivement se rassurer quant à sa sélection, c’est Marouane Fellaini : « Je n'ai aucun doute à son sujet. Je ne comprends pas pourquoi ManU l'a acheté si c'est pour le faire évoluer dans un système avec deux numéros 6. Marouane est un box-to-box. Le Mondial est une bonne occasion pour lui de prendre sa revanche. »
MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4 vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3