La Serie A dans le rouge

Modififié
11 12
Le championnat italien n’est plus celui d’il y a quinze ans, et ça se ressent aussi dans les comptes des clubs.

Selon une enquête publiée par la Gazzetta dello Sport ce vendredi, la Serie A aurait engrangé une perte globale de 365 millions d’euros pour la saison 2014-2015, et ce, sans compter les résultats de Parme, déclaré en faillite et envoyé en Division 4. Ce chiffre impressionnant est surtout composé par les deux clubs milanais, ainsi que la Roma. L’Inter aurait un déficit de 140 millions, le Milan AC 91 millions et les Giallorossi 41 millions.

D’après ce dossier du quotidien italien, l’exemple à suivre serait celui de la Juventus, championne d’Italie et vice-championne d’Europe, qui aurait enregistré une plus-value de 2,3 millions. Par ailleurs, l’Inter est le plus en danger, puisque la FIFA suit de près son dossier dans le cadre du fair-play financier.


Et quand on voit ce qui est arrivé à Galatasaray récemment, il est possible que les Nerazzurri attendent encore un peu avant de retrouver l’Europe.
GD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ah !! Super pressé de lire l'avis des spécialistes du calcio.

Ca va mieux ou çà va pas mieux?

La Juve, il recrute intelligent et ils gagnent des titres, participation à la ligue des champions, le stade, je suppose que c'est assez logique et compréhensible mais pour le reste?

Cà m'intéresse parce qu'on sent qu'il y a du mieux sur certains trucs mais qu'ils ont encore beaucoup de mal apparemment.

Et puis les stades se vident aussi, j'ai lu çà.

Je pose des questions parce que je vois 3 4 clubs qui composent la majeure partie de la dette, c'est que le reste se débrouille pas trop mal non plus.
C'est pas l'UEFA qui s'occupe du fair-play financier plutôt?
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Bah si j'ai bien compris, ces chiffres sont justes ceux de la balance commerciale des clubs.
Autrement dit, pendant le mercato, les clubs italiens ont plus acheté qu'ils n'ont vendu.
Donc je vois rien d'alarmant, au contraire.
Ce d'autant que les gros investissements ont été réalisés par des clubs qui ont des investisseurs.

On parle pas du bilan à l'année des clubs, dans cette brève.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Benzema fixé le 11 mars
11 12