1. //
  2. // Web 2.0

Cette semaine sur Twitter, on a déterré des Rois, vu tomber la neige et quitté son coach. On a aussi préparé la Saint-Valentin, maté des zizis, épousé des hommes et même Hatem Ben Arfa. En fait, l’amour est sur le pré.

13 24
#Nouvelle preuve que le mariage pour tous engendre la polygamie, Youssoupha aime l’OM, les NRJ Music Awards et Liverpool. En même temps.


#Lundi, Robbie Fowler apprend que la dépouille de Richard III a été retrouvée sous un parking de Leicester. Le genre de truc qui n’impressionne pas du tout le héros des Reds dont l’indifférence rappellerait presque cette citation offerte par Shakespeare à la postérité du tyran : « J’ai bien l’intention de prouver que je suis un méchant. »


#Croyez-le ou pas, nous sommes aujourd’hui en mesure d’affirmer que Blanstel Koussalouka n’aurait jamais pu être Roi d’Angleterre et ce, pour deux raisons. Premièrement, il n’est pas assez méchant. Au contraire de ses potes.


#Deuxièmement, il explose de rire dès qu’il voit des poils de roux.


#Le Nigeria dépouille le Mali et accède à la finale de l’édition 2013 de la CAN. Si vous n’aviez pas suivi, point d’inquiétude, L’Equipe est sur le coup.


#Angleterre-Brésil en amical. Ronaldinho s’avance vers le point de penalty, Wembley se tait, Joe Hart arrête la tentative, Wembley explose, l’Angleterre l’emporte finalement 2-1. De quoi rappeler Gary Lineker à un douloureux souvenir. En 1992, lors d’un amical face au Brésil, l’attaquant des Three Lions a, sur penalty, l’occasion d’inscrire son 49e but en sélection et d’égaler ainsi le record de Bobby Charlton. Une occasion manquée qui n’empêche pas le désormais chroniqueur de la BBC de faire un peu d’humour. La politesse du désespoir.


#Les penalties, Joey Barton ne les tire pas, il les cause. Alors quand Neymar gesticule devant ses rugueux compatriotes pour finalement n’arriver à rien, le Marseillais en profite pour le pourrir un peu. Histoire de gagner quelques milliers de followers à la faveur d’un nouveau tweet-clash.



#Sauf que, prévenu des remarques à son encontre, le prodige se voit obligé de répondre en expliquant qu’il ne sait pas qui est Joey Barton. Comme 195 millions de Brésiliens finalement.




#Ayant perdu la bataille contre l’élu de Santos, Joey B ne se démonte pas et passe au niveau supérieur : Dieu himself.



#Jeune de Sheffield Wednesday, Caolan Lavery est fâché, mais tout de même assez prudent pour ne pas « mentionner » @Joey7Barton.


#A force de suivre les chaudes ambiances de Marseille, Liverpool et de la CAN, Youssoupha en a fini par oublier qu’en football, il y avait aussi le Stade de France et son public, tellement désespérant qu’on lui donnerait presque des vuvuzelas.


#Comme des millions de téléspectateurs, Damien Perrinille a suivi France-Allemagne sur TF1 et comme des millions de téléspectateurs, il n’a pas compris ce que le réalisateur de Camping 2 foutait là.


‏#Samedi, Sainté-Montpellier s’est joué en grande partie sous la neige. L’occasion de vous rappeler que si vous tombez sur un footballeur qui a froid, il ne faut surtout pas hésiter à composer le 115. Vous pourriez sauver une cheville.



#Viré d’Arles-Avignon, Pierre Mosca pourra se consoler en pensant au bon souvenir qu’il a laissé à ses joueurs. Oh wait…


#Manu Imorou et Romain Alessandrini, c’est un peu comme Rox et Rouky. Ils se sont connus jeunes, se sont aimés comme des frères puis la vie les a séparés. Mais bien qu’il soit aujourd’hui appelé en équipe de France, le Rennais n’oublie pas son pote. Mieux, il lui dédicace même ses buts. Classe.


#Au comble de l’ennui aux Pays-Bas, Jo-Wildried Tsonga dérape et demande à ses followers comment regarder la finale de la CAN. Ni une, ni deux, les fans du numéro un français s’exécutent et lui trouvent un lien pour mater Nigeria-Burkina en intégralité. Quand on cherche la merde…


#Au bout d’un désespérant célibat qui dure depuis trop longtemps, Medina pète les plombs et envisage Hatem Ben Arfa comme père de ses enfants.


Après enquête, un seul résultat parait possible en cas de reproduction du couple : l’antéchrist. Ou Faudel. Par Charly Smadja
SachaDelano Niveau : DHR
Note : -1
Joey Barton vient de me rappeler pourquoi je le détestais !
Tu sens le gars qui veut se racheter aux autres, mais à tout moment, il peut péter un plomb. Comme là...
Note : 4
Deux ordres à l'attention de So Foot (je dis bien, ordres)

1) faites une version papier de cette rubrique
2) INTERVIEWEZ MEYDINA !!!!!! J'en rêve depuis si longtemps....après tout vous avez bien interviewés le supporter de Paris qui se cassait la gueule au parc contre Bordeaux ("la chatte putain* la chatte !!!!!!)

À part ça le "amazon jungle league" de Barton m'a juste terrassé
 //  Passionné du FC Barcelone
Note : -2
"amazon jungle league"

Mais quel tocard ce Barton
20thcentury Niveau : DHR
Note : 1
C'est peut être un tocard Barton ou ce que vous voulez en penser, mais j'ai toujours pensé la même chose à propos de la religion. Après, c'est ultra personnel meuh bon..
en allant faire le voyeur sur le compte de Médina, je suis tombé sur une conversation par texto avec sa mère à base de "je t'aime la chatte à ta mère" et la mère de répondre "travail bien et nik ton cul". Ceci expliquant peut être cela...
Note : 1
Enfin un footballeur qui a pas peur de parler de la religion, merci Joey! Non mais franchement, tous ces mecs avec leurs tee shirts de Jésus et leurs prières pendant les matchs pensent vraiment que Dieu fait son loto foot là haut sur son nuage, en fonction de l'équipe qui a prié le plus fort?
Note : -1
Medina, c'est aussi des tweets limites, limites, que même sa bêtise n'excuse pas:

@MedinaCrewz

"Babtou elle me dit : je comprend pas les gens qui sont contre l'homosexualité. Euh ferme ta gueule babtou?"
Partenaires
Vietnam Label Trash Talk basket Le kit du supporter
13 24