En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. // Football
  2. // Web 2.0

La semaine Twitter

Cette semaine, sur Twitter, on a aimé des hommes, mis des muselières et enfilé des soutiens-gorge. On a aussi maté des grosses au sport, revu les Frères Scott à la maison et fumé des joints avec des meufs. Parce que c’est les vacances et on qu’on fait bien ce qu’on veut.

Modififié
#Ancien jeune de Liverppol, Steven Irwin n’a plus de club, plus de boulot, plus rien dans le moteur. À bout, l’honneur à terre, il allume sa télé. Et là où un footeux français aurait regardé Secret Story, lui se retape les Frères Scott. Pire ? Peut-être.


#Jordan Galtier aime le Barça. C’est son Noël, c’est son Amérique à lui, même s’il est trop bien pour lui, comme dit son cousin Lionel...


#Après avoir commenté les Three Lions durant l’Euro, après avoir vu André Villas-Boas débarquer dans son Tottenham de cœur et juste quelques jours avant d’admirer Federer retourner le sens de l’histoire face à Murray, Gary Lineker craque. Le désormais « pundit » de la BBC a mal à sa Grande-Bretagne, tourne pyromane et s’en va cramer ce qu’il reste de l’île. Avec un peu de chance, David Beckham pourrait l’accompagner. Ah bah non.


#Bobby Devyne est un jeune de Chelsea. Manque de pot, c’est pas sur lui qu’Ashley Cole a tiré. Les meilleurs partent toujours les premiers.


#La semaine Twiter aime Blanstel Koussalouka. C’est son Noël, c’est son Amérique à elle...


#Le marché des transferts est pour l’instant plutôt calme. Même du côté de Manchester City, où Samir Nasri semble destiné à rester. Une raison suffisante pour que Džeko décide de se foutre en l’air.


#Cette semaine, l’entraînement a repris sur les terrains, comme sur Twitter où le tacle se pratique toujours aussi régulièrement. Histoire de ne pas bêtement se claquer.







#Dimanche 8 juillet, le monde entier est ravi pour Federer. Un peu parce qu’il remporte son 7e Wimbledon. Beaucoup parce qu’il a fait chialer Andy Murray à force de gestes sortis de nulle part. Après son crush pour Pirlo durant l’Euro, Joey Barton, qui sait de quoi il parle lorsqu’il s’agit d’élégance, tombe amoureux du Suisse.



#SoManyMenSoLittleTime

Par Charly Smadja
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22 lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60