La seconde vie de Rolando

Contre Caen, Marseille a dû attendre les dernières minutes et une tête rageuse de Rolando pour s'imposer. Depuis l'arrivée de Rudi Garcia, le Portugais revit, au point d'en devenir l'un de ses meilleurs soldats.

Modififié
2k 9

Son sourire n’est pas le plus séduisant du monde, mais il est peut-être le plus sincère à ce moment précis. Il ne reste plus que dix minutes à jouer, et Rolando court dans tous les sens, la bouche grande ouverte, poursuivi par Bafé Gomis. Pendant ce temps-là, Rudi Garcia fait rebondir sa mèche sur le banc marseillais, et Frank McCourt savoure enfin le premier but de l’OM qu’il a la chance de voir depuis les tribunes. Sur un centre de son capitaine, le Portugais vient de délivrer les Marseillais d’une tête victorieuse contre le Stade Malherbe de Caen. Un joli cadeau pour l’anniversaire de son fils, et surtout le symbole d’une belle revanche. Mis au placard par Franck Passi qui cherchait à tout prix à le virer, Rolando est en pleine résurrection depuis l’arrivée de Rudi Garcia. Et ce n’est pas la première fois qu’il revient de nulle part à Marseille.

« Passi m’a dit que c’était mieux de chercher autre chose »


Cette saison, sous la direction de Franck Passi, Rolando ne foule les pelouses de Ligue 1 que sept petites minutes, contre Angers, le temps de concéder l’égalisation. En conférence de presse, le désormais ex-entraîneur de l’OM ne prend même pas la peine de masquer sa non-confiance en lui. « Je pouvais aligner qui je voulais, même des joueurs de CFA. Pourquoi Rolando plus qu'un autre ? » , rétorque-t-il sèchement à Guingamp, après la contre-performance de la défense marseillaise le 21 août. En fait, cela fait très longtemps que le Biterrois ne compte pas sur le Portugais. Depuis sa nomination le 19 avril, en fait. « En mai, je suis parti en vacances et je pensais aller au bout de mes deux ans de contrat. Quand j’ai repris l’entraînement, il m’a parlé. Il devait faire des choix techniques, je ne rentrais pas dedans. Rien de personnel. Il m’a dit que c’était mieux de chercher autre chose » , expliquait récemment Rolando à L’Équipe. Sauf que le défenseur est bien resté au mercato estival, faute de propositions, et doit se contenter du banc de touche, en attendant la prochaine fenêtre de sortie. Mais ça, c’était avant l’arrivée de Rudi Garcia le 20 octobre dernier. Le nouveau coach de l’OM a trois jours pour préparer le match contre Paris et n’a donc que très peu de temps pour connaître ses hommes. Alors autant s’appuyer sur ceux qu’il connaît déjà. « Je le connais bien parce qu'il jouait en Italie, il était à l'Inter quand je suis arrivé à Rome. Je savais que dans un bloc bas, dans un système à trois ou à cinq, il pouvait être intéressant avec son expérience » , explique Garcia après le 0-0 ramené du Parc des Princes.

De nouveau un cadre


Un match solide, où Rolando a été tout simplement « énorme » selon les dires de son coach. Il faut dire que sur cette rencontre, l'OM lui doit beaucoup tant il a été omniprésent. Depuis, le Portugais n’a plus bougé du onze de départ de Marseille, au point de devenir un des hommes de confiance de Rudi Garcia. « Il m'a d'abord parlé en italien, ça m'a rappelé des souvenirs. Quand j'affrontais la Roma, avec Naples ou l'Inter, il avait toujours la mâchoire serrée, il semblait dur. Or, il est assez sympa, il donne beaucoup d'importance à la relation personnelle » , se réjouit le coach. Avec Maxime Lopez et l’installation du 4-3-3, il est même l’incarnation des quelques choix forts de l’ancien entraîneur de la Louve. Finalement, le colosse du Cabo Verde est loin d’être mort. Déjà la saison passée, il avait très bien fini l’année, jusqu’à s’imposer comme le leader de la défense marseillaise, malgré les nombreuses moqueries des supporters concernant ses mauvais débuts. Avec Dória, Rekik et Sakai, Marseille a de quoi faire une belle défense de revanchards.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ce commentaire a été modifié.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
J'adore ce genre d'article où on plonge dans l'intimité du jeu.
Pourquoi l'entraîneur a choisi tel joueur alors qu'il donnait l'impression d'avoir fini sa carrière en club, comment s'est établie la relation entre les deux...
Otop comme on dit.
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
S'il y a de maigres raisons de se réjouir de la pauvreté de l'effectif de l'OM, Rolando en est une.

Parce que ça redonne goût au terroir. Rolando, c'est un peu ce tonton que t'as toujours pris pour un bouseux arriéré, il vit à la campagne avec ses chèvres ( d'ailleurs tu l'as souvent soupçonné de faire des trucs pas catholiques avec son cheptel ), chez lui ça sent la cire d'abeille et la grosse armoire rustique, lui-même sent le Petrol Hahn et l'eau de Cologne bon marché,

mais depuis le divorce de tes parents, c'est lui qui vient te chercher à l'école dans sa R12, avec sa chemise à carreaux et ses crocs ; et même si ça t'as bien mis la honte devant tous tes potes, t'as fini par te prendre d'affection pour lui.

Parce que le soir quand t'as faim, il te réchauffe une soupe Knorr au micro-ondes et ça te remplit la panse. Et contrairement à ce que tu craignais, il n'a jamais eu de geste déplacé envers toi.

Et franchement l'odeur de l'eau de Cologne, c'est pas si désagréable que ça ; et puis un homme a le droit de s'amuser un peu avec ses chèvres du moment que le plaisir est partagé.
Psychedelic Train Niveau : DHR
La soupe Knorr fait un peu tâche dans le beau tableau que tu as dressé. Mais alors la chute... Je m'attendais pas à ce fou rire à retenir!
1 réponse à ce commentaire.
Vu le niveau de l'équipe, c'est pas plus mal d'avoir un mec avec de l'expérience à l'arrière... En ayant joué à l'Inter et à Porto, il a pu emmagasiner ce qu'il faut pour maintenir la barque OM a peu près à flot. Bon après c'est sur qu'une charnière Fanni-Rolando, cela ne respire pas vraiment la vitesse... Mais bon, faute de grives on mange des merles...
Depuis Février dernier, il est très correct quand il joue.

Par contre, son état d'esprit est vraiment remarquable. Il n'y a qu'à voir son interview d'après-match après PSG-OM, c'est un petit bijou d'humilité et de respect.
Il semblerait que ça soit avant un OM-Bordeaux finalement :

"Le coach Passi est parti, mais il pourra rebondir sur mes propos s’il le souhaite, explique d’abord Rolando. Fin mai, je suis parti en vacances et je pensais aller au bout de mes deux ans de contrat. Quand j’ai repris l’entraînement, il m’a parlé. Il devait faire des choix techniques, je ne rentrais pas dedans. Rien de personnel. Il m’a dit que c’était mieux de chercher quelque chose. J’ai répondu : « Cette situation est nouvelle pour moi. Si je peux trouver une offre qui soit bien pour moi et pour l’OM, je le fais. »"

"Le club a fait ce type de choix avec d’autres, pas pour moi. Mais je remercie Passi de me l’avoir dit en face à face. Comme un homme. Passi est une belle personne. Si je le revois, j’aurai plaisir à me balader et discuter avec lui. (…) Passi me traitait comme un membre du groupe, mais je savais que je partais derrière tous les autres dans la hiérarchie. Le foot est ainsi. Je suis le dernier pour le coach ? Je me bats pour être le premier. J’ai confiance en mes qualités."
Sur l'ensemble de la saison dernière, c'était même notre meilleur arrière central, je trouve.

Son retour en grâce, comme tu l'as souligné, vient de plus récompenser un état d'esprit admirable. Je ne comprends pas les moqueries dont il a été l'objet.
2 réponses à ce commentaire.
Le vrai problème de la défense marseillaise ce sont les associations. Rolando sera jamais un footballeur génial mais c'est un défenseur solide. Son manque de vivacité peut tout à fait être compenser selon qui tu places à ses cotés.
Associer un défenseur dur sur l'homme et un défenseur propre techniquement, ça a fait ses preuves et c'est repris par la plupart des équipe.
Sauf qu'à l'OM tu peux lui associer Hubocan ou Doria qui bougent pas tellement plus, Fanni qui n'a plus ses jambes de latéral ou Rekik qui dépanne pour le moment à gauche.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 9