1. //
  2. // 5e journée
  3. // Genoa/Sampdoria (0-1)

La Samp', vainqueur aux points

Beaucoup de combat pour ce derby de Gênes. La victoire de la Samp' tient surtout à sa capacité à encaisser les coups. Une victoire pas forcément méritée au vu de leur prestation balle au pied, mais la Samp' est restée debout jusqu'au bout.

Modififié
5 2
Genoa-Sampdoria : 0-1
But : Gabbiadini (75e)

Tendu. C'est le mot qui résume ce 91e derby de la lanterne. Des tacles en retard, des tête-contre-tête au moindre ballon aérien, des contacts virils, des coups francs à tout va, des crampons de partout sauf sur la pelouse. Et au milieu de ce concentré de testostérone, la domination du Genoa passe inaperçue. Tout autant que la fébrilité défensive de la Samp'. Ce qu'on retient de ce match, ce sont surtout les coups, les cartons jaunes et les fumigènes. C'est une petite victoire pour la Samp', mais trois très grands points de pris.

La bagarre


En 10 minutes de jeu, trois débuts de baston. Le ton est donné. Ce match ne sera ni tactique ni esthétique. Un derby, ça se gagne dans le combat. Les fautes s'accumulent de minute en minute. L'arbitre, M. Damato, savait qu'il allait avoir du boulot, mais à ce point-là, peut-être pas. C'est d'ailleurs certainement lui le meilleur sur le terrain ce soir. M. Damato ne sort son premier carton qu'à la 36e pour une énième faute de Silvestre. Tout ça pour dire qu'il a su garder son calme face à la nervosité des joueurs. Sinon, au niveau du jeu, quand les Rossoblù n'ont pas le pied sur le tibia des joueurs de la Samp', ils l'ont sur le ballon. Plus hauts sur le terrain que leurs frères ennemis, ils ne sont pas loin de les pousser à la faute. Viviano reçoit quelques ballons compliqués à négocier. On passe plusieurs fois à deux doigts d'une bourde défensive. Mais finalement, non. Et devant, la Samp' est bien coincée. Okaka n'a pas d'espace et quand il en trouve, il se fait découper. Le Genoa donne l'impression de dominer, mais c'est difficile à déterminer avec le nombre de fautes commises.

Gabbiadini, pour le K.O


Et à la reprise, si les joueurs ont un peu perdu de leur niaque, les supporters se chargent de prendre le relais. Tous les fumigènes du stade sont allumés en même temps et embrument la pelouse. Comme en première mi-temps, le Genoa part à l'attaque. Là, ils profitent du manque de visibilité pour tenter un coup en fourbe. Mais la Samp' tient bon : de plus en plus menaçante et vive en contre. Finalement, le rythme baisse à l'heure de jeu. Indéniablement. Après avoir autant donné, les deux équipes changent de braquet. Et c'est le moment que choisit Gabbiadini pour sortir du buisson. Sur un énième coup franc sifflé, le gaucher centre enroulé au deuxième poteau. C'est un classique, mais Perin n'y voit que du feu. Personne ne touche le ballon et ça rentre. Un but un peu merdeux qui fait mal au moral du Genoa. Leur réaction sera trop timide pour faire tomber la Samp'. Pinilla dans les 5 dernières minutes voit les filets trembler suite à un joli coup de boule. Mais c'est dehors. Les joueurs de la Samp' réalisent une belle opération. Ils le savent et célèbrent cette victoire avec leurs supporters.

Résultats et classement de Serie A

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Quand je pense à ce type qui écrivait l'autre jour sur sofoot que la serie A est un championnat de seconde zone...

J'ai vu un match agréable, ça courrait dans tous les sens, de beaux mouvements, des contacts, certes ultra virils mais toujours corrects, des tifosi qui se sont époumonés pendant 90 minutes, le président de la Samp qui a lui seul vaut le déplacement. Bref plein de trucs. Alors qu'objectivement c'était un match entre deux équipes moyennes de serie A, donc bon, je ne vois pas ce que ce match avait à envier à un west ham - je ne sais pas quoi.

(Et pour les tifosi della maggica, je me demande pourquoi on a exilé Romagnoli qui a été monstrueux ce soir pour se coltiner un Yapou Machin qui à part un physique correct n'a rien à faire sur un terrain de foot... )
Il Romanista Niveau : District
Message posté par Mortacci
Quand je pense à ce type qui écrivait l'autre jour sur sofoot que la serie A est un championnat de seconde zone...

J'ai vu un match agréable, ça courrait dans tous les sens, de beaux mouvements, des contacts, certes ultra virils mais toujours corrects, des tifosi qui se sont époumonés pendant 90 minutes, le président de la Samp qui a lui seul vaut le déplacement. Bref plein de trucs. Alors qu'objectivement c'était un match entre deux équipes moyennes de serie A, donc bon, je ne vois pas ce que ce match avait à envier à un west ham - je ne sais pas quoi.

(Et pour les tifosi della maggica, je me demande pourquoi on a exilé Romagnoli qui a été monstrueux ce soir pour se coltiner un Yapou Machin qui à part un physique correct n'a rien à faire sur un terrain de foot... )


Tu m'as devancé, quel match d'Alessio Romagnoli! Hâte de le retrouver la saison prochaine, mais ce prêt est quand même nécessaire pour qu'il s'aguérisse et gagne du temps de jeu.
A la Roma il n'aurait été que le 4ème choix, justement à la place de Mapou qui joue en ce moment seulement parce que Castan et Astori sont blessés. D'ailleurs je le trouve plutôt bon, mais va-t-il répondre présent cette semaine contre City et la Juve...?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 2