Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 27e journée
  3. // AS Roma/Sampdoria (0-2)

La Samp casse la série de la Roma

Après une longue série de score de parité, la Louve perd cette fois sur son terrain contre la Sampdoria pour le dernier match de la 27e journée de Serie A. Les Giallorossi doivent maintenant penser à protéger leur seconde place.

Modififié

AS Rome - Samp. Gênes
(0-2)

De Silvestri (60'), L. Muriel (77') pour Sampdoria Gênes.


Lorenzo De Silvestri peut exulter après avoir ouvert le score. Le match contre la Roma n'est pas une rencontre comme les autres pour cet enfant de la Lazio. Quelques heures plus tôt, son club formateur et de cœur battait d'ailleurs le Torino. Un petit point sépare maintenant les deux équipes de la capitale. La Roma a bel et bien dit adieu au Scudetto, accusant désormais 14 points de retard sur la Juventus, mais elle met aussi en danger sa qualification pour la prochaine Champions League. Un objectif encore et toujours d'actualité pour cette surprenante Sampdoria qui pointe à 4 longueurs de la 3e place. Tifoso romanista assumé, le fantasque Massimo Ferrero a vite choisi son camp en fêtant les buts de son équipe en tribunes. Ce soir, il est peut-être enfin devenu un vrai supporter de sa Sampdoria.

Avec Saméto côté gauche !


Le même refrain pour Rudi Garcia au moment de composer son onze, une longue liste d'indisponibles (Castán, Manolas, Maicon, Strootman, Nainggolan, etc.) qui a au moins le mérite de lui faciliter ses choix. Mihajlović, qui a tenu à affirmer sa « lazialità » avant la rencontre, lui qui a également porté le maillot de la Roma, dégaine un 4-3-3 comme son compère. C'est efficace lors des quinze premières minutes durant lesquelles ses joueurs sont les plus entreprenants. Le Serbe a même le culot d'aligner Eto'o à gauche de son trident offensif. En 2015, il faut oser. On sent que la longue série de matchs nuls a entamé le capital confiance des Giallorossi. Il leur faut ainsi une bonne demi-heure pour se mettre dans le bain. Gervinho nous fait plusieurs fois le coup de la profondeur, mais se loupe au moment de vérité. C'est le cas sur un caviar de… Romagnoli. Les défenseurs blucerchiati sont d'ailleurs généreux, Regini manquant de peu de tromper son propre gardien. Au final, c'est encore Totti qui est le plus dangereux avec deux frappes qui obligent Viviano à la parade. Ballottage favorable pour la Louve.

De Silvestri et Muriel au point en 2nde


La partie reprend comme elle avait terminé avec toujours Totti à la conclusion, cette fois… du pubis. Garcia prend note sur son banc de touche, sait-on jamais. Ça se calme vite cependant, et la Samp contrôle finalement tranquillement, hormis sur les quelques coups de pied arrêtés pas toujours bien brossés par Florenzi. La Roma se relâche, concède un de ses seuls corners et c'est à ce moment qu'Eto'o décide de sortir de sa torpeur et de sa position de… playmaker. Un slalom sur la gauche, un ballon dans la petite surface, De Silvestri à l’affût envoie ça au fond des filets. Garcia ne perd pas son temps et sort l'artillerie en 12 minutes : Verde, Doumbia et Ljajić pour un genre de 3-3-4. Mihajlović se contente de répondre en sortant l'armoire à glaces Okaka pour le rapide Muriel. L'idée est de profiter d'un contre, le coup marche parfaitement. Le Colombien touche le poteau, puis la met ensuite tranquillement au fond. 2-0 à la 78e minute. Keita décide de mettre un terme à tout suspense en se procurant un jaune, puis un rouge pour protestations en l'espace de quelques secondes. On se demandait comment la Roma pouvait mettre fin à la « pareggite » , aka la maladie du match nul. On n'avait effectivement pas pensé à une défaite. Qu'on est cons...

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 2 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 11 heures La drôle de liste d'invités de la finale 29
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 61
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3