1. //
  2. // 7e journée
  3. // Sampdoria/Inter (1-1)

La Samp accroche l'Inter

L'Inter ne parvient pas à empocher mieux qu'un match nul sur le terrain de la Samp (1-1). Les Nerazzurri peuvent d'ailleurs s'estimer heureux puisqu'ils ont été menés et que Joaquín Correa a manqué l'un des immanquables de l'année.

Modififié
3 6

UC Sampdoria 1-1 FC Inter Milan

Buts : Muriel (51e) pour la Samp' // Perišić (76e) pour les Nerazzurri

On joue la 38e minute de jeu, lorsque Joaquín Correa est parfaitement trouvé par Eder sur un contre de la Sampdoria. Le score est toujours vierge malgré la domination blucerchiata. L'attaquant argentin auteur d'une très bonne prestation jusque-là s'en va défier Samir Handanović. Sa première tentative est contrée par le portier slovène, mais lui revient avec pas mal de réussite dans les pieds. Le but est vide, Correa va marquer, c'est sûr… Mais non, le numéro 10 de la Dória rate complètement son geste et envoie le ballon à côté. Incroyable ! Correa, sorti sur blessure, s'en voudra sans doute longtemps. Car si Muriel finira par trouver le chemin des filets, Perišić signera l'égalisation de l'Inter à un quart d'heure du terme.

Correa se troue


Le début de match est à l'avantage de la Sampdoria qui manque de prendre les devants sur corner. Dans le sillage d'un Joaquín Correa très remuant, la Samp est à nouveau proche d'ouvrir le score, mais Handanović s'envole pour détourner. Après un quart d'heure à faire le dos rond, l'Inter se met en route. Telles puis Guarín allument de loin. Sans réussite. Les Nerazzurri posent toutefois enfin le pied sur le ballon et se procurent leur première bonne occasion. Mais Viviano répond présent sur la frappe puissante de Palacio. L'homme à la queue de rat est à l'origine de la nouvelle opportunité de l'Inter quelques minutes plus tard. Son centre trouve effectivement Kondogbia, dont la remise trouve Guarín qui, seul à deux mètres du but, ne trouve pas le cadre. La Samp a eu chaud et repart à l'attaque. Sur un ballon de Fernando, Eder voit sa frappe déviée passer de très peu à côté. Le rythme de la partie est en tout cas toujours aussi enlevée, et les occasions se succèdent. Mais Correa rate l'immanquable. L'Inter peut s'estimer très heureuse de rentrer aux vestiaires sur un score vierge.

Perišić répond à Muriel


La seconde mi-temps débute comme la première, avec une grosse occasion pour la Samp. Mais la tête de Muriel passe à côté. Partie remise. Dans la foulée, l'attaquant colombien est à nouveau trouvé, sur un magnifique centre de Pereira. Il ne laisse cette fois aucune chance à Handanović. La Samp ouvre enfin le score, et c'est largement mérité (1-0). Tandis que Correa, touché musculairement, cède sa place à Palombo, l'Inter se rebiffe enfin. Pereira enlève un ballon brûlant devant son but. Biabiany fait son entrée en jeu à la place de Kondogbia pour forcer la décision. L'Inter pousse, mais ne parvient pas à inquiéter sérieusement Viviano bien protégé par sa défense. Regroupée dans son camp, la Samp attend un bon contre à se mettre sous la dent. Ce qui arrive assez rapidement, mais Muriel, impressionnant de puissance, croise trop sa frappe. La Samp vient encore de laisser passer sa chance. Car cinq minutes plus tard, Perišić n'a aucun mal à égaliser sur un service parfait d'Icardi (1-1). On en restera là malgré un dernier quart d'heure animé, et l'entrée du joufflu Cassano. Dommage, Fantantonio aurait sans doute adoré s'offrir le scalp de sa 42e équipe de cœur.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Ce raté de Correa putain, rarement vu ça ! Quant à l'Inter, pas mal de réussite depuis le début du championnat (excepté le we dernier contre la Fio) mais qu'est-ce que c'est faible dans le jeu !
Beaucoup de réussite en effet et un calendrier plutôt aisé jusqu'à maintenant
Cassano a joué dans pas mal déquipes, mais il a une seule équipe du cœur, c'est l'INTER
Milan_forza18 Niveau : CFA
Voila la vérité commence a se dévoiler l'inter à gagner par "miracle" les matchs au debut avec moins de chance tu ne gagne plus de justesse!
haha, la vérité du Milan également ce soir !
haha, la vérité du Milan également ce soir !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 6