Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2018
  2. // Gr. A
  3. // Russie-Arabie saoudite (5-0)

La Russie claque une manitov à l'Arabie saoudite

La Russie, qui doutait au moment d'aborder « son » Mondial, a écrabouillé l'Arabie saoudite en match d'ouverture, ce jeudi à Moscou (5-0). Au stade Loujniki, les Russes ont surmonté la sortie prématurée d'Alan Dzagoev. D'ailleurs, son remplaçant Denis Cheryshev a claqué un doublé. L'Égypte et l'Uruguay, qui s'affrontent demain, sont prévenus : il va falloir compter avec la Sbornaya.

Modififié

Russie 5-0 Arabie saoudite

Buts : Gazinsky (12e), Cheryshev (43e, 90+1), Dzyuba (71e), Golovin (90+3) pour la Russie

Si la Russie était un jeune cadre dynamique surmené, on lui conseillerait de détacher le premier bouton de sa chemise et de souffler. C’est bon, elle peut respirer. Elle qui ne savait pas si son équipe nationale allait lui infliger une honte en mondovision a finalement vu ses représentants battre l’Arabie saoudite (5-0), ce jeudi en fin d'après-midi, en match d'ouverture du Mondial 2018, dans un stade Loujniki rempli de 78 011 âmes, dont celle de Vladimir Poutine. Mieux encore, elle n’a jamais tremblé, menant déjà de deux buts à la mi-temps et consolidant son succès après la pause.

Deux chefs-d'œuvre pour Cheryshev

L’idée était donc avant tout de ne pas rejoindre l’Afrique du Sud, seul pays hôte à ne pas être sorti des poules en 2010. La mission n'est pas encore accomplie, mais l'ampleur de ce succès pourrait faciliter la vie aux joueurs de Stanislav Cherchesov dans la suite de l'aventure. Bon, face à une équipe saoudienne extrêmement faible et naïve à souhait, la Russie n'est pas non plus dans une position qui lui permet de pavoiser. Disons que ce succès tranquille acquis dans un groupe A également composé de l’Égypte et l’Uruguay (qui s’affrontent vendredi 15 juin à Ekaterinbourg - 14h) lui donne le droit de rêver raisonnablement à un 8e de finale.

Disons la vérité : allez, pendant cinq minutes, la Russie n’a pas été bien brillante, mise à mal par les combinaisons saoudiennes. Il n’a toutefois pas fallu attendre très longtemps pour deviner que l’Arabie saoudite était alors en surrégime et que les masques allaient tomber.


Le problème de la sélection coachée par l’Espagnol Juan Antonio Pizzi, c’est qu’elle a été bien trop joueuse par rapport à ses moyens. On attendait des fulgurances de la part de Mohammed Al Sahlawi et de Yahia Al Shehri, on les attend encore. Au contraire, Al Shehri, comparé dans son pays à Lionel Messi, avait plutôt les pieds de Nicolas Pallois quand il s’est embarqué dans une série de dribbles dans sa surface qui a fini par offrir un corner pour la Russie. À force de concéder des corners à cause de ce genre de gamineries, les Saoudiens ont logiquement fini par passer à la caisse.

Golovin, services gagnants

Un corner joué en deux temps a alors permis à Aleksandr Golovin de trouver la tête de Yuri Gazinskiy au deuxième poteau (1-0, 12e). On n’avait plus vu un service de Golovin aussi réussi depuis son quart de finale à l’US Open 2006. D’ailleurs, à l’inverse du joueur du CSKA Moscou pisté par la Juventus, qui est né à Kaltan (Sibérie), Tatiana est née à Moscou. Trêve de démographie, la Russie a parfaitement maîtrisé son entrée en matière. Enfin presque. Quand son génie Alan Dzagoev (il n’a pas inventé de vaccin, mais bon, Albert Einstein savait-il faire un extérieur du pied ?) s’est écroulé après s’être claqué l’arrière de la cuisse gauche (23e), le stade Loujniki a eu peur. Mais comme il ’est écrit sur pas mal de tatouages dégueulasses que l’on devrait vite revoir cet été sur les plages : « Dans le mal se cache toujours du bien » . Alors Denis Cheryshev a remplacé Dzagoev et a profité d’un mouvement initié par Smolov et relayé par Zobnin pour égayer le monde entier : une balle piquée pour éliminer deux Saoudiens parfaitement synchronisés sur leur tacle, puis une praline du gauche sous la barre d’Al Muaiouf (2-0, 43e). Un bijou qui allait en appeler un autre en toute fin de match, quand le joueur de Villarreal, toujours un peu plus glouton, envoyait un amour d’extérieur du gauche dans la lucarne saoudienne (4-0, 90+1). Le suspense reposait en paix depuis déjà pas mal de temps...


Dans une deuxième période où les Saoudiens ont un peu plus montré leurs limites, les Russes, emmenés notamment par un Smolov particulièrement solide en pointe et par un Golovin solaire au mileu, ont fait ce qu’ils avaient à faire. Cette équipe n’a pas prévu d’aller particulièrement loin dans la compétition et il faut relativiser ce succès compte tenu de la faiblesse saoudienne, mais ce ne sont pas toujours les gens les plus ambitieux qui réussissent le mieux dans la vie. Force est de reconnaître que cette équipe a joué avec suffisamment d’âme pour ne pas être la risée de son pays.



Parce qu’un des thèmes de la soirée était « je sors du banc, je marque » , Artem Dzyuba a aussi profité de la soirée pour marquer une minute après son entrée en jeu (3-0, 71e). Sur une passe de qui ? Aleksandr Golovin. Toujours lui, toujours sans sa jupette. Fabuleux de bout en bout, Golovin a parachevé le succès des siens d’un coup franc en lucarne (5-0, 90+3). Ça n'avait pas spécialement de nom en Russie, alors on appellera ce 5-0 une manitov.


Russie (4-2-3-1) : Akinfeev – Fernandes, Kutepov, Ignashevich, Zhirkov – Gazinsky, Zobnin – Samedov (64e, Kuzaiev), Dzagoev (24e, Cheryshev), Golovin – Smolov (70e, Dzyuba). Sélectionneur : Stanislav Cherchesov.

Arabie saoudite (4-1-4-1) : Al Muaiouf – Al Burayk, Omar Hawsawi, Osama Hawsawi, Al Shahrani – Otayf (64e, Al Muwallad) – Al Shehri (72e, Babhir), Al-Jassim, Al-Faraj, Al-Dawsari – Al-Sahlawi (85e, Asiri). Sélectionneur : Juan Antonio Pizzi.


Par Matthieu Pécot, au stade Loujniki
Groupe A Pts J. G. N. P. Diff.
1 RUS 3 1 1 0 0 5
2 Uruguay 3 1 1 0 0 1
3 Egypte 0 1 0 0 1 -1
4 Ar. Saoudite 0 1 0 0 1 -5

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Groupe A Pts J. G. N. P. Diff.
1 RUS 3 1 1 0 0 5
2 Uruguay 3 1 1 0 0 1
3 Egypte 0 1 0 0 1 -1
4 Ar. Saoudite 0 1 0 0 1 -5

il y a 8 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
il y a 1 heure Froger vers l’USM Alger
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 5 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 8 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 57 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9