La Ruhr tourne

Le Borussia Dortmund, vainqueur de Schalke 04 (2-0), a enfin pris la tête de la Bundesliga à égalité de points avec un Mönchengladbach, spatial hier à Cologne 3-0). Le Bayern ne retrouvera son trône que s'il s'impose à Mayence ce dimanche.

Modififié
2 0
1.FC Cologne-Borussia Mönchengladbach: 0-3
Buts: Hanke (20è, 47è) et Arango (30è) pour Gladbach

On n'arrête plus les hommes de Lucien Favre. Quatrième victoire de rang et une première place partagée avec Dortmund avant le déplacement du Bayern aujourd'hui à Mayence. Si Marco Reus a ouvert les hostilités d'une frappe de vingt mètres difficilement repoussée par Rensing, c'est Mike Hanke qui a été le grand homme de ce derby du Rhin, souvent riche en buts. Dix buts en deux rencontres la saison dernière, trois pour commencer hier soir. Les locaux ont été erratiques comme (presque) toujours depuis le début de la saison donnant le premier but à Hanke (20è), suite à une belle erreur de Geromel et avant de plier sur un coup-franc somptueux d'Arango (30è). Le 'Gladbach portera l'estocade juste après le break par Hanke de nouveau, qui pousse le ballon dans le but vide après une frappe de Brecko. Un Borussia chirurgical et épatant gérera la suite grâce à l'autre étoile de cette équipe (avec Reus), le gardien Marc-Andre ter Stegen (19 ans). Où s'arrêteront-ils ?

Hanovre 96-Hambourg SV (1-1)
Buts: Schlaudraff (79è)pour Hanovre. Bruma (66è) pour le HSV.

Autre derby, du Nord cette fois-ci. Force est de constater que Hambourg, s'il ne gagne pas à tout coup, s'éloigne imperceptiblement de la zone rouge. Depuis que Thorsten Fink barre le rafiot hanséatique, les coéquipiers de Guerrero ne perdent plus. Mieux : les jeunes tant décriés de la politique d'Arnesen pointent le bout de leur nez. Jeffrey Bruma, le jeune défenseur batave, en a ainsi profité pour inscrire son deuxième but de la saison en plein cœur de la seconde mi-temps. Le HSV a failli faire un break définitif sur un autre corner de Töre, où Westermann l'autre central trompait de nouveau Zieler mais l'extraordinaire -et injustement méconnu- Schmiedebach sauvait sur sa ligne. Il était pourtant dit que ce match accoucherait d'un nul, plutôt logique, quand à onze minutes de la fin, une volée imparable de l'inénarrable Schlaudraff (le sauveur de Hanovre, bien souvent cette saison) sauvait le point du nul qui semblait satisfaire les deux équipes.

Borussia Dortmund-FC Schalke 04: 2-0
Buts: Lewandowski (16è) et Felipe Santana (61è) pour le BVB.

Troisième derby, celui de la Ruhr, le plus fameux. Dans une Signal Iduna Arena enfiévrée, pleine d'allant, Dortmund attaque pied au plancher. Blaszczykowski, le médian polonais, expédie une frappe de peu au-dessus (7è). Barrios est enfin titulaire et Götze, longtemps incertain, donne le ton. C'est un des autres Polonais, Lewandowski, intenable en ce moment qui ouvre le score après un coup-franc tiré de la droite par Marcel Schmelzer. Son neuvième de la saison. Le Borussia qui peut prendre la tête s'il gagne (son goal-average est meilleur que celui de M'Gladbach) archi-domine les débats. Au bout de trente-cinq minutes, les locaux ont frappé huit fois au but contre zéro pour le Nul-Vier. Avant les citrons, Papadopoulos et Jones s'excitent timidement. Les prémices de la réaction des gars de Gelsenkirchen en deuxième mi-temps. Huub Stevens a braillé à l'entracte et Schalke attaque sur les flancs. Holtby rate un face à face avec Weidenfeller et le Borussia se retrouve, comme à Munich il y a une semaine, dans sa position favorite, celle d'une équipe de contre bien organisée (souvenirs de l'an passé sans doute). Götze, Hummels puis Barrios ratent l'estocade avant que Santana ne crucifie les derniers espoirs des visiteurs. Il reste une demi-heure mais la messe est dite : Dortmund trône de nouveau sur la Bundesliga (même si c'est pour 24 heures) et peut encore fantasmer sur une éventuelle qualif' en Champions. La Ruhr tourne. Qui aurait cru ça il y a encore un mois et demi ?

Hertha Berlin-Bayer Leverkusen: 3-3
Buts: Lasogga (7è, 82è) et Toprak (17è csc) pour le Hertha. Derdiyok (24è, 64è, 79è) pour le Bayer.

La Bundesliga, telle qu'on l'aime ou la déteste. Vingt premières minutes de folie. Leno qui retarde l'échéance pour le Bayer en stoppant un penalty (5è) de Kobiashvili. Deux minutes plus tard, une combinaison Ottl-Raffael échoue à Pierre-Michel Lasogga (1-0). Dix minutes plus tard, Toprak détournait dans son propre but un coup franc de Rukavytya (2-0). Pouvait alors débuter le festival du jeune attaquant suisse, Derdiyok, un espoir qui jusqu'à présent promettait d'être éternel. Un premier but sur un service de Lars Bender (24è) rendait un peu d'espoir aux vainqueurs de Chelsea. Robin Dutt changeait ses plans à la mi-temps en intégrant deux remplaçants. Thomas Kraft sauvait devant Schürrle (64è) avant que Derdiyok ne sonne deux fois en un quart d'heure. Le Bayer passait en tête à dix minutes du terme. Un avantage que Leverkusen ne gardera que trois minutes, le temps que Lasogga ne signe un doublé après une passe de Kobiashvili... Le Hertha reste dans la moiteur du classement (10è) tandis que le Bayer gagne une place (6è) mais ne dépasse pas le Werder qui reçoit Stuttgart aujourd'hui. Malgré tout, il faisait bon vivre à Berlin cette après-midi...

1.FC Nuremberg-FC Kaiserslautern: 1-0
But: Chandler (14è)

L'envers parfait du match précédent dans la capitale allemande. Nuremberg qui ne se remet pas du départ de Gündogan (qui fait banquette ou tribune à Dortmund) a mis fin à une série de sept matchs sans victoire en l'emportant sur un Kaiserslautern passif. Dans une rencontre diaphane, sans rythme, l'éclair de Timothy Chandler (14è) sur une offrande de Bugera a donné un peu de luminosité à un match sans relief et qui vaut surtout pour les trois points des locaux. Les Diables rouges de K'Lautern n'avaient vraiment rien de démoniaque et se trouvent à la frontière de la place de barragiste tandis que les locaux dépassent leurs adversaires du jour et se donnent un peu d'air. Pour combien de temps ?

TSG 1899 Hoffenheim-SC Fribourg : 1-1
Buts: Roberto Firmino (21è) pour le TSG. Dembélé (90è) pour Fribourg

Pour la deuxième fois d'affilée en une semaine, Fribourg a sauvé le point du nul à la dernière minute. Pourtant, le TSG entamait les débats avec leur fureur habituelle. La défense sereine des visiteurs tenait bon jusqu'à la vingt-quatrième minute où une passe lobée de Johnson trouvait Roberto Firmino qui ouvrait le score. Les coéquipiers de Cissé haussaient alors le ton et se procuraient de belles opportunités : une tête de Makiadi (31è), deux occases de Papiss Demba Cissé bien stoppés par Tom Starke... La passivité d'Hoffenheim allait finir par se payer au comptant : une égalisation à la limite de l'extra-time de Garra Dembélé sur une passe subtile de Jendrisek. Les locaux peuvent continuer à somnoler au milieu du classement tandis que Fribourg, avant-dernier, grapille des points comme il peut...

FC Augsbourg-VFL Wolfsbourg :2-0
Buts : Brinkmann (65è) et Kapllani (90è + 4) pour Augsbourg

Comme on le sait, il ne fait pas bon avoir un nom qui se termine par 'bourg' dans cette Bundesliga 2011/12. Augsbourg et Fribourg occupent les deux dernières places, celles qui donnent un ticket direct pour l'étage d'en dessous. Hambourg figurait dans cette charrette il n'y a pas si longtemps et Wolfsbourg, guère mieux loti, travaille sur courant alternatif . Aujourd'hui, il n' a pas existé chez le promu. Dans un match terne, les Loups ont patiemment attendu leurs adversaires qui ont abusé de longs ballons en première mi-temps. La première occasion sera « l'oeuvre » d'Augsbourg à la cinquante et unième minute (une frappe de Schäfer sur un service malin de Salihamidzic). Les locaux qui cherchent leur première victoire à domicile finissent par ouvrir le score un quart d'heure plus tard grâce au travail de Mölders bonifié par Daniel Brickmann dans un angle fermé. Edmund Kapplani scellera la victoire des siens dans le temps additionnel d'une partie triste à mourir. Augsbourg est toujours dernier mais se rapproche à deux points de la surface de l'eau. Wolfsburg n'a plus que quatre points d'avance sur la « dead zone » . Allez, encore un petit effort Félix..

Par Rico Rizzitelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 0