1. //
  2. // 16es
  3. // Rennes-Lorient (3-2)

La route de Lorient sied aux Rennais

Avec une équipe B, le Stade rennais s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Revenu de 2-0 à 2-2 dans les dernières minutes, Lorient s'est finalement incliné à la 94e minute. Au prochain tour, Rennes se déplacera à Monaco.

Modififié
197 1

Rennes 3-2 Lorient

Buts : Pedro Henrique (15e, 90e+4), Saïd (59e), pour Rennes // Waris (87e), Lautoa (90e+2) pour les Merlus

Marseille gagne, mais galère toujours

Un derby breton ! Avec un tifo sponsorisé par La Poste à l’entrée des joueurs et un coup d’envoi fictif donné par Teddy Riner, qui couche Erminig, la mascotte, dans le rond central ! Génial, non ? Non. « C’est une épreuve qui a été dévaluée au fil du temps, qui pour moi n’a plus sa raison d’être. » Avec Christian Gourcuff, les choses sont claires. Le coach du Stade rennais n’en a rien à faire de la Coupe de la Ligue et il l’a annoncé dès l’avant-match. Et pourtant, le public du Roazhon Park a pris son pied en voyant trois buts dans le money time. Même largement remanié par rapport au dernier match de L1 à Nantes (1-2), Rennes se qualifie pour les huitièmes de finale après ce scénario improbable. Revenu de nulle part en fin match, Lorient prend encore un coup au moral.

L'adjoint de Ripoll en intérim


Deux joueurs rennais titulaires samedi dernier à la Beaujoire sont alignés dans le onze de départ : le gardien Benoît Costil et le latéral gauche Ludovic Baal. L’occasion notamment pour le jeune Bosnien Sanjin Prcić de briller au milieu de terrain. Derniers du championnat, les Merlus devraient normalement accueillir un nouvel entraîneur ce jeudi (Rolland Courbis ?). En attendant, c’est Franck Haise, l’ancien adjoint de Sylvain Ripoll, qui assurait l’intérim. Et ses Merlus ont réalisé une prestation honorable, au moins durant le premier acte. Dès l’entame de match, Maxime Barthelmé se retrouve seul au deuxième poteau, mais il loupe le cadre grand ouvert (3e). Puis Cafu manque à son tour une tête à bout portant (36e).

Fin de match folle


Entre-temps, Rennes a déjà puni les maladresses de la défense lorientaise. Après une tête de Kermit Erasmus bloquée par Paul Delecroix, Pedro Henrique marque en opportuniste (1-0, 15e). Wesley Saïd se charge d'en remettre une couche après la pause en enroulant joliment au deuxième poteau (2-0, 59e). Il a même l'occasion de plier l'affaire (61e), comme Adrien Hunou (78e). Rennes vit une fin de match tranquille jusqu'à ce que Sylvain Armand concède un penalty. Abdul Majeed Waris marque (1-2, 87e). Et Wesley Lautoa, qui loupe d'abord une énorme occasion d'égaliser aux six mètres, arrache la séance de tirs au but en profitant d'une sortie hasardeuse de Costil et en plaçant un lob malin (2-2, 90e+2). Enfin, c'est ce que tout le monde pense à ce moment-là. Car sur la toute dernière action, sur un gros cafouillage dans la surface lorientaise, Pedro Henrique claque son doublé du bout du pied. Cruel scénario pour Lorient et son coach Franck Haise. Le scénario n'arrache même pas un demi-sourire à son homologue rennais. Christian Gourcuff est un homme têtu, il n'aime toujours pas la Coupe de la Ligue.

Les résultats de Coupe de la Ligue



Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : 1
Du grand n'importe quoi cette fin de match... Armand et Costil les 2 "Taulier" ont faillis complètement plomber leur équipe et déclencher une déferlante de rage Gourcuffesque que seule une intervention divine aurait pu calmer . Finalement vu que Lorient semble avoir perdu toute réussite cette saison c'est pas plus mal.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
197 1