Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // SO FOOT JUNIOR
  2. // Le geste technique du mois

La roulette de Javier Pastore, expliquée par Paul-Georges Ntep

Vendredi soir, Javier Pastore a enflammé Saint-Symphorien et Internet en réalisant la fameuse « roulette de Mariot » - appelé aussi « Arc en ciel » - entre deux défenseurs messins. En octobre dernier, le Rennais Paul-Georges Ntep expliquait à SO FOOT JUNIOR comment réussir ce geste de flambeur.

Modififié

==> Article paru dans SO FOOT CLUB numéro 5 <==

Décomposition du geste


1. « Avant tout, il faut savoir que c'est un geste qui n'est réalisable que si le ballon est parfaitement dans la course. S'il est légèrement décalé, sur la droite ou sur la gauche, c'est quasiment impossible à réaliser. Du coup, pour bien lancer le geste, il faut légèrement pousser le ballon, de préférence avec le dessous de la semelle. »

2. « Il faut bien garder les yeux fixés sur le ballon, et surtout que celui-ci soit bien proche de toi, car il faut considérer que le défenseur, lui aussi, est proche de toi. La proximité avec l'adversaire est d'ailleurs essentielle pour ce geste. S'il est loin de toi, il va te voir venir à dix kilomètres, et c'est raté.  »

3. « Au moment où tu déclenches le geste, le ballon doit se trouver entre les deux pieds. Pour moi, droitier, mon pied gauche est devant, et mon droit derrière. »

4. « La phase essentielle : je ramène le ballon avec mon pied fort jusqu'au talon de mon pied gauche. Il faut coincer le ballon entre les deux pieds. Mais tout doit aller très vite. Cette phase-là ne dure pas plus d'une seconde. »

5. «  Ensuite, je plante ma chaussure gauche dans le sol, pour avoir le plus de chance de lever la balle. Elle doit être bloquée sur ma cheville gauche par la pointe de ma chaussure droite. Le pied qui reste en appui (le gauche, donc) permet au pied droit d'emmener le ballon. »

6. « Là, ça décolle. Les deux pieds quittent le sol, et le ballon va avec. Il faut bien pencher le corps vers l'avant, et avec l'élan, ça va tout seul. La direction du ballon est donnée par le talon gauche. Il faut être coordonné à la perfection, parce que sinon, le ballon peut rester derrière ou même mal se lever. Tout le geste doit être millimétré. »

7-8. « Sur ces deux phases, il faut bien suivre le ballon. Normalement, si ton geste a bien été exécuté, le ballon va passer par-dessus, suivant une courbe montante/descendante.  »

9. « Le regard repart vers l'avant, le corps aussi, et le ballon, si tout a été bien coordonné, va retomber dans la course. »

10. « Une fois que le ballon est retombé, il faut enchaîner très vite, avant que le défenseur n'ait le temps de se retourner. Et petit conseil : comme il sera probablement très agacé de s'être pris ce dribble, il faut redémarrer une course très rapidement pour éviter la faute.  »

Cinq questions à Paul-Georges Ntep


Peu de joueurs osent tenter ce geste en match. Tu l'as déjà rentré, toi ?

Honnêtement, non. À l'entraînement, oui, mais en match, c'est plus compliqué. C'est plus délicat, tu as la pression de te dire : « Si je me loupe, je passe pour un idiot. » (Rires). Et puis il y a surtout le défenseur adverse qui te surveille, qui anticipe. C'est un geste qu'il faut réaliser à la perfection et en match, les défenseurs ne te laissent pas forcément le temps ni l'espace nécessaire pour bien le tenter. Mais si tu le rentres… Waouh, t'as gagné! (Rires)

T'as des souvenirs de types qui l'ont rentré en match ?
Oui, carrément. En général, ce sont surtout des joueurs techniques, qui ont souvent un grain de folie, comme Neymar ou Ronaldinho. Mais attention, ce n'est pas seulement un geste de Brésilien. C'est un geste tenté par beaucoup d'autres joueurs assez dribbleurs, qui aiment faire le spectacle.

« Il faut un grain de folie pour tenter ce geste en match. Mais attention, ça ne veut pas dire que c'est uniquement un geste de Brésilien! » P-G Ntep
Il faut bosser quoi en priorité pour faire un bel arc-en-ciel ?
Deux choses. Essentiellement la coordination et le timing. Il faut arriver à ressentir quel est le moment propice pour déclencher le dribble. Dès que tu réalises tous les bons gestes au bon moment, ça marche. Avant, je le réussissais comme ça, tout seul. Et puis un jour, j'y suis arrivé à l'entraînement, et au fil des répétitions, j'ai réussi à le perfectionner.

Et justement, comment « ressentir » le moment propice ?
C'est du feeling, mais pas seulement. En général, le bon moment, c'est celui où le défenseur ne s'y attend pas. Pour le rentrer, il faut attendre que le joueur adverse se jette, se livre ou qu'il soit « sur les talons » . À partir de cet instant-là, je sais que si je lui fais, il aura du mal à se retourner. Il ne pourra pas rester sur ses appuis et sera donc impuissant.

Lequel de tes potes au Stade rennais ne pourrait pas le faire ?
Cheikh M'Bengue. Ce n'est même pas qu'il n'est pas assez technique, c'est juste qu'il n'a pas la souplesse nécessaire !

==> Abonnez-vous à SO FOOT JUNIOR pour 30 euros <== Par Eddy « Abou » Serres, à Rennes. Photos : Maxime Nadjarian.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
il y a 1 heure Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 5 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 54 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17