Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Porto-Roma (1-1)

La Roma tient le choc

Dans ce qui semblait être le match de barrage le plus relevé de cette C1 2016-2017, la Roma, séduisante pendant quarante minutes, a ouvert le score avant de passer son temps à défendre face à des Dragons de plus en plus dangereux, qui obtenaient logiquement le match nul. Les hommes de Luciano Spalletti devront s'attendre à un match retour tendu face à un Porto encore un peu tendre, mais combatif.

Modififié

FC Porto 1-1 AS Roma

Buts : Andre Silva (61e) pour Porto // Felipe CSC (21e) pour la Roma

Drôle de baptême. Pour son premier match officiel avec la Roma, Thomas Vermaelen a laissé ses nouveaux partenaires à dix peu avant la mi-temps. Et la Louve, nettement dominatrice dans le premier acte, notamment après l'ouverture du score de Felipe contre son camp, a été contrainte de faire le dos rond pendant toute la seconde période. Regonflés à bloc, les Portugais ont fini par égaliser sur penalty, mais ne sont pas parvenus à prendre l'avantage. Un partout, balle au centre, mais c'est bien la Roma qui partira avec un certain avantage au match retour, dans une semaine.

La belle romaine


Le onze de départ des Giallorossi a fière allure : les recrues Vermaelen et Juan Jesus étrennent leur première titularisation en défense, qui comprend également Manolas et Florenzi. Le revenant Strootman, De Rossi et Nainggolan composent le milieu de terrain. Perotti et Salah ont eux pour tâche d'épauler Edin Džeko à la pointe du 4-3-3 romain. Porto évolue lui dans un 4-2-3-1 dont l'attaque mise sur l'espoir portugais André Silva, notamment soutenu par André André et Adrián López, tandis qu'Iker Casillas garde les cages des Dragons.

Histoire de ne pas faire attendre leur entraîneur, les Romains commencent fort. Le trio Strootman-De Rossi-Nainggolan monopolise le ballon en imposant sa puissance physique au milieu. Devant, le duo Salah-Džeko fait souffrir la défense des Dragons, qui ne s'en sort que d’extrême justesse en sauvant près de la ligne de but un lob de l’Égyptien (3e), puis une frappe du Bosnien à la 12e après une cagade de Casillas. La Louve est dangereuse, mais ne marque pas. Frustrant. Du coup, Francesco Totti décide de distribuer des chewing-gum sur le banc pour décrisper les mâchoires. Porto se contente pour sa part de presser bas sans tenter grand-chose et est logiquement sanctionné : sur un corner anodin, Felipe marque contre son camp (21e, 1-0). La Roma maîtrise amplement le match mais, comme se faciliter la vie n'a jamais fait partie des habitudes des Giallorossi, Vermaelen pète un câble et décide de tacler dans la poitrine André Silva, récoltant un deuxième carton jaune synonyme de rouge (41e). Pas de pot pour Perroti, obligé de sortir pour être remplacé par Emerson Palmieri, qui vient combler le trou manquant dans le quatuor défensif romain.

Porto s'est réveillé


Porto est beaucoup plus entreprenant dès le début du second acte. Adrián López se voit refuser un but pour hors-jeu après une action confuse dans la surface avant qu'André Silva, très remuant ce soir, ne manque une tête facile face au but romain. Les Dragons sont finalement récompensés à l'heure de jeu, grâce à un penalty obtenu pour une main d'Emerson Palmieri. La sentence est parfaitement transformée par André Silva. La Roma, sonnée, n'en touche plus une, et les hommes de Spalletti se contentent de jouer en pivot sur Džeko ou de lancer Salah dans la profondeur. Mais la Louve tient le coup. André Silva met une dernière fois le feu dans la surface romaine, mais manque son plat du pied droit. Soulagement pour Spalletti qui peut souffler un bon coup, et pour Francesco Totti, qui peut recracher son chewing-gum : la phase de poules de la Ligue des champions est clairement dans leur ligne de mire.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    samedi 18 août Leeds enchaîne 19