1. //
  2. //
  3. // Roma-Inter (1-1)

La Roma tient l'Inter à distance

Grâce à la rage de dernière minute de Nainggolan, la Roma accroche le match nul face à l'Inter (1-1). Un partage des points qui profite donc largement à la Roma, puisqu'elle garde l'Inter à distance au classement, à 5 points exactement.

Modififié
0 8

AS Roma 1-1 Internazionale Milan

Buts : Perišić (52e) pour l'Inter // Nainggolan (83e) pour la Roma

C'était censé être la grosse affiche de cette 30e journée de Serie A, une rencontre au sommet, déterminante pour la course à l'Europe. Au lieu de ça, on a eu le droit à une guerre des tranchées. Et alors qu'on a longtemps cru que l'Inter allait renouer avec son classique 1-0, la Roma, ou plutôt Radja Nainggolan en toute fin de rencontre, ont trouvé la ressource pour faire tomber l'immense Handanovič. De ce match nul, c'est donc la Roma qui sort gagnante, puisqu'elle garde l'Inter à cinq points au classement. Ça sent bon pour l'Europe.

Échiquier


Une frappe de Perotti au-dessus de la transversale, une autre de Ljajić dans les bras de Szczęsny, un centre tir de Perišić qui ne trouve personne, un but malicieux mais hors jeu de Salah et un nouvel arrêt monstrueux d’Handanovič sur une reprise de volée d’El Shaarawy. C’est à peu près tout ce que la première période a accouché de bon. Sinon, la mise en route entre le troisième et le cinquième de Serie A, avec pourtant deux équipes quasiment types, est longue et fastidieuse. Certes, El Shaarawy a des bonnes jambes, Digne couvre bien son couloir, Perotti touche du ballon, Éder multiplie les appels, Medel fait les bonnes fautes, Ljajić est inspiré, mais la plupart des actions sont avortées avant la fin, faute de concentration, de mouvement et d’adresse dans le dernier geste. Et au final, la stratégie et l’assise défensive prennent largement le pas sur l’envie et l’animation offensive. Une manière édulcorée de dire que la première période était plutôt chiante. Avec un léger avantage pour la Roma tout de même, qui s’est montrée plus volontaire et menaçante que l’Inter.

Handanovič > Szczęsny


Heureusement pour les entraîneurs, les spectateurs, les téléspectateurs, ceux qui vont devoir monter le résumé de ce match, la seconde période gagne en intensité. La preuve : El Shaarawy lâche sa première frappe à peine une minute après avoir regagné le terrain. La seule raison pour laquelle le score reste vierge désormais se nomme Samir Handanovič, toujours entre le ballon et sa ligne de but. Un détail primordial quant à l'issue de la rencontre, car sur le même genre d'occasion, mais pour les Nerazzurri, une frappe croisée à l'entrée de la surface à l'issue d'un contre, Szczęsny se troue face à Perišić. 0-1.


Et si le score en reste là jusqu'à la 83e, la raison se nomme encore une fois Samir Handanovič. Quand il n'arrête pas les tronches à bout portant de Džeko, les mines de Salah et d'El Shaarawy, c'est Džeko lui-même qui balance ses occasions en tribune. Et c'est finalement un tacle rageur de Nainggolan à dix minutes du terme qui permet à la Roma de recoller au score. 1-1. La Roma a même l'occasion de prendre l'avantage en toute fin de match par l'intermédiaire de Džeko qui aurait pu détourner ce ballon dans les cages de l'Inter, mais la poisse le poursuit toujours. Bref, la fin de match à l'avantage de la Roma n'est pas franchement esthétique, mais c'est un vrai bon point à prendre. Et ce n'est pas Spalletti, tout sourire au coup de sifflet final, qui dira le contraire.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Dzeko est vraiment pathétique. Non satisfait de foirer des actions toutes faites, il bloque la frappe de Salah en fin de match. Je veux bien supporter les joueurs de mon équipe, mais là s'en est de trop avec ce garçon. J'en viens à regretter Mattia Destro. DESTRO PUTAIN.

    Orsato a également été désastreux ce soir à l'arbitrage. 3 minutes de temps additionnel alors que les joueurs de l'Inter ont passé la seconde mi-temps a gagné du temps et faire de l'antijeu.

    Et sur le but de l'Inter, on ne le dira jamais assez Florenzi n'est pas un arrière droit et Szczesny montre ses limites.

    On va se satisfaire de la réaction et du point accroché en fin de match, mais ça reste décevant. Le coaching de Spalletti a été bizarre ce soir : entrée de Palmieri (???) et DDR à la 92'. On a laissé passer trois points comme des imbéciles en début de seconde mi-temps face à cette Inter sans valeur ajoutée.
    roberto-larcos Niveau : Ligue 2
    Note : -1
    Le but de l'Inter qui part d une relance moisie, 3 passes puis but est digne de Fifa 11.

    Même chose que Fedayn, Florenzi, la grinta toussa c est cool mais quand tu joues pas à ton poste....Même Digne ne peut pas être autant à la bourre sur une phase defensive.

    Pour ceux qui crachaient sur Totti osant demander publiquement pourquoi il ne jouait pas...La rentree de Dzeko c est à peu près tout ce que tu ne peux pas blairer quand tu te demandes " putain mais pourquoi il joue lui et pas moi?".

    On se trimballe des latéraux et un 9 boulets depuis le début de saison, y a zero effet Luciano la dessus. Quand t as pas les joueurs y a rien à espérer de plus.
    La air détente de Scezny bon...Enfin l'Inter aura pas la ldc c est deja ça mais on n est pas prêts pour le niveau au dessus.
    Ahmed-Gooner Niveau : National
    Dzeko il fait le mauvais choix sur l'action du but en tirant alors qu'il avait aucune chance de marquer au lieu de décaler Florenzi, il s'en sort miraculeusement bien, la Roma a était trop naïve sur ce match et sans cette action confuse ils auraient perdu alors qu'offensivement l'Inter c'est le désert, en attendant le retour de Strootman pour remettre de l'ordre.
    L'Inter c'est autre que les quidams italiens que la Roma a aligné pour aller jusqu'à 8 ou 9 victoires de rang. Au final je suis dégoûté de ce vieux but de Nainggolan...

    Les nerazzurri se sont montrés sous un joli visage ce soir. Une vraie équipe, capable d'éteindre la Roma. Salah? Inexistant, Nagatomo l'a atchoumé toute la soirée. Miranda sort un match taille patron (ou capitaine), puis Brozo cette aisance technique, cette facilité à casser les lignes.


    La C1 ce sera pour la Roma mais ces derniers nous prenaient tellement de haut cette semaine que ça fait du bien de les avoir fait suer.
    Je suis un peu plus partagé que vous mes compères romanisti. Je suis excédé par Dzeko évidemment, c'est aberrant ce qu'il rate et surtout l'état d'esprit qu'il montre. Mais je trouve tout de même que l'équipe joue mieux avec lui.

    D'abord parce qu'il a quand même un impact physique et qu'il se prend toujours un voire deux défenseurs et ensuite parce qu'il lui arrive de faire de bonnes courses. Même si c'est vrai, ses contrôles et ses frappes, soit les basiques d'un attaquant, sont d'une médiocrité sans nom. Ensuite parce qu'il fait reculer d'un cran l'ami Perotti, qui avait catastrophique en 9 reculé avant d'être plutôt bon en trequartista.

    Conclusion : cette équipe joue quand même mieux avec un vrai 9 mais il faut absolument que Dzeko se barre dès juin prochain.

    Sinon je vous rejoins pour Florenzi et Szcezny. Et même si je l'adore, je remarque également que Keita s'est fait asphyxier par le (bon) pressing de l'Inter et qu'il n'a quasiment pas existé.
    Mais quelle catastrophe ce Dzeko, il a tout simplement pas le niveau. Avec tous ses ratés, il est arrivé à priver à une victoire de la roma méritée.
    @Mortacci : la double ligne défensive de l'Inter était tellement compacte qu'en effet l'entrée d'un 9 pur comme Dzeko a fait du bien dans le schéma tactique (notamment pour Perotti qui était plutot à la rue). Comme tu le dis, il est précieux dans les duels vu qu'il polarise à lui seul plusieurs défenseurs, permettant de mettre Salah ou El Shaa en position d'un contre un. Mais le problème avec Dzeko est que malgré son envie indégnable, il rate toujours des buts cruciaux. On ne peut pas se permettre ça quand on définit en début de saison des objectifs de Scudetto.

    Et bien d'accord pour Keita, autant il a fait des gros matchs récemment mais ce soir il ne tient pas physiquement face au milieu de l'Inter qui l'a épuisé. Vivement les retours de Strootman et DDR.
    On avait quelques absents de notre côté... Dommage qu'on ait pas tenu pour ramener les 3 points. On se contentera de la 4 ou 5ème place.
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    0 8