En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

La Roma sèche Bologne, l'Inter se ramasse à Crotone

Pendant que la Roma et l'AC Milan piétinaient sans se fatiguer Bologne et Palerme, l'Inter s'est magistralement viandée face à Crotone (2-1). Dans les autres matchs, le Toro a fait pleuvoir les frappes de poney pour défaire Cagliari, tandis que la Fiorentina a été tenue en échec par la Sampdoria.

Modififié

Sampdoria 2-2 Fiorentina

Buts : Fernandes(5e) et Álvarez (71e) pour la Sampdoria // Rodríguez (60e) et Babacar (89e) pour la Fiorentina

Après avoir baffé l'Inter la semaine dernière, la Samp se sent bien de jouer un sale tour à la Fiorentina. Du coup, alors que les Florentins se dorent la pilule sous le soleil resplendissant de Gênes, Bruno Fernandes est lui déjà à fond les ballons dans son match. Le numéro 10 de la Samp envoie une grosse minasse dans les filets de Tătărușanu dès la cinquième minute. La Viola est scotchée et la Samp continue de se faire plaisir, en multipliant les assauts sur le but adverse, notamment grâce à Fabio Quagliarella, très remuant devant. Sauf qu'après avoir fait dodo pendant 45 minutes, la Fiorentina va se mettre à sérieusement ambiancer le stade Luigi-Ferraris. Et Gonzalo Rodríguez égalise d'une tête imparable sur corner. Et si la Samp reprend dans la foulée l'avantage par Ricky Álvarez, qui profite de l'apathie de Carlos Sánchez pour placer une frappe précise dans les seize mètres, c'est bien la Viola qui domine nettement le second acte. Mais elle se pense longtemps maraboutée, après avoir touché deux fois les montants par Tello, puis Kalinić. Heureusement que ce bon vieux Khouma Babacar n'est pas du genre superstitieux, et plante en toute fin de match une frappe puissante dans les filets de Viviano. Un nul néanmoins loin d’être idéal pour la Viola, qui voit s'éloigner les places européennes.


Milan 4-0 Palerme

But : Suso (6e), Pašalić (19e), Bacca (37e) et Deulofeu (70e) pour Milan

Débuts veloutés pour les Rossoneri cet après-midi grâce à Suso, qui envoie une petite sucrerie dans la lulu de Fulignati, le portier de Palerme. Miam. Et comme l'Espagnol est du genre gourmand, il envoie dans la foulée un centre téléguidé pour Mario Pašalić, qui utilise sa grande carcasse pour marquer à bout portant. Tout est décidément beaucoup trop facile pour Milan, puisque Bacca, laissé libre dans la surface, claque à son tour une tête pépère après un bon centre de Calabria. Treizième caramel en championnat cette saison pour l'ex-goleador de Séville. La défense palermitaine est complètement aux fraises et Deulofeu en profite pour y aller lui aussi de son but, d'un plat du pied petit filet opposé. Une balade du dimanche pour les Lombards, qui grattent des points précieux sur le rival interiste au classement.


Bologne 0-3 Roma

Buts : Fazio (25e), Salah(41e) et Džeko (75e) pour la Roma

Un match de poètes. Avec Simone Verdi côté Bologne, qui claque des doubles contacts et des passes soyeuses, comme ça, juste pour le fun, histoire de mettre des étoiles dans les yeux des tifosi du stade Renato-Dall'Ara. Mais c'est la Roma qui ouvre le score grâce à Fazio qui, à la suite d'un corner, propulse le cuir dans les filets de Mirante. Avant de lier beauté et efficacité en doublant la mise après un modèle d'action collective. Strootman trouve Džeko aux abords de la surface, dont la passe lobée en première intention trouve Salah, qui conclut de près. Bologne continue de jouer et de tenter, mais manque de chance, comme quand Di Francesco, après un rush supersonique en contre, voit sa frappe s'écraser sur le poteau de Szczęsny. La Roma se contente de piquer en contre, notamment grâce aux arabesques de Salah, qui continue de s'amuser sur son côté. Et envoie même un amour de passe longue pour Perotti, qui sert sur un plateau Džeko, qui conclut seul face au but. Et de 24 pions pour le Bosnien en Serie A. Un succès tranquille pour la Louve, dauphin toujours aussi solide de la Juve en championnat.


Crotone 2-1 Inter

Buts : Falcinelli (18e sp, et 22e) pour Crotone // D'Ambrosio (65e) pour l'Inter

Mais qu'est-ce qu'ils foutent ? Irrésistible en début d'année 2017, l'Inter a trouvé le moyen de s'incliner sur la pelouse de Crotone, pourtant actuellement relégable. La faute à un type que l'Italie a appris à connaître, Diego Falcinelli. L'attaquant calabrais plante d'abord un péno qui sanctionnait une main de Medel, avant d'ajuster Handanović dans la surface, après un modèle de contre amorcé par Trotta. L'Inter finit par se bouger les miches en seconde période et D'Ambrosio, après une bonne déviation de la tête de Kondogbia, réduit le score d'un plat du pied dans la surface. Une réaction trop tardive. Eder aura beau taper le poteau en fin de match, les hommes de Pioli ne parviendront pas à revenir au score. Si bien qu'à la fin de la rencontre, les Nerazzurri tirent sacrément la gueule : ils viennent de lâcher de précieux points dans la course à l'Europe.


Cagliari 2-3 Torino

Buts : Borriello (19e, sp), Han Kwang Song(90e+5) pour Cagliari // Ljajić (33e), Belotti (39e), Acquah (54e) pour le Torino


Réputé pour sa défense en carton pâte, le Toro craque rapidement en offrant un penalty à Cagliari. Que transforme Marco Borriello, qui inscrit son quatorzième pion de la saison en Serie A. Malheureusement pour les Sardes, ils ont salement énervé Adem Ljajić. Après une tornade de une-deux, le Serbe plante aux 25 mètres une frappe magistrale. Mais il manque encore l'ingrédient magique qui donne une saveur tout particulière à chaque match des Grenats cette saison : un but d'Andrea Belotti. Du coup, Il Gallo s'en va planter un vrai pion de renard, en crucifiant à bout portant Rafael d'une tête imparable. Le Toro est lancé, et plus rien ne va l’arrêter. Acquah s'en va ainsi piétiner à son tour la défense de Cagliari, en envoyant un missile aux vingt mètres. Avant de se choper un rouge débile dans le temps additionnel. En supériorité numérique, Cagliari double la mise par Han Kwang Song en toute fin de match. Sans conséquence pour le Toro, qui remporte avec la manière sa première victoire depuis début mars.


Udinese 3-0 Genoa

Buts : De Paul (20e) et Zapata(31e), Rubinho (49, csce) pour l'Udinese

Avec trois revers consécutifs en Serie A, le Genoa est dans le dur et l'Udinese ne se gêne pas pour mettre la tête dans le sable aux Grifoni. Notamment en s'appuyant sur un Duvan Zapata des grands jours, qui amorce une action que conclut son pote Rodrigo De Paul. Puis, le tank colombien envoie une minasse en pivot dans la surface pour doubler la mise. Merci, au revoir. Pour le reste, le Genoa se fait hara-kiri quand Rubinho, le portier, se troue complètement sur un centre anodin et laisse le ballon lui filer entre les jambes. Un but vidéo gag qui parachève le succès facile des Frioulans, qui restent solidement installés en milieu de classement.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9