En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // FC Porto-AS Roma

La Roma, satisfaite ou remboursée ?

En barrages de Ligue des champions, la Roma affronte Porto mercredi après avoir redynamisé son secteur défensif grâce aux arrivées de Juan Jesus et Thomas Vermaelen. Deux titulaires potentiels, mais qui arrivent avec un statut de joueurs prêtés. Une tendance montante du côté des Giallorossi qui, depuis deux ans, testent souvent leurs recrues avant d'acheter. La Louve est devenue prudente.

Modififié
2 octobre 2015. Le ciel est sans nuage du côté de Rome. Les Giallorossi viennent de coller 5-1 à Carpi, et la Juve végète en bas du classement de la Serie A. La Roma vient d'officialiser les acquisitions définitives de trois joueurs qui lui ont été prêtés cet été avec option d'achat. Leurs noms ? Iago Falque, mais surtout Mohamed Salah et Edin Džeko. Le trio a convaincu pendant la préparation et s'est mis en valeur depuis le début de la Serie A, avec cinq buts et deux passes décisives à eux trois. Džeko-Salah, deux titulaires en puissance pourtant originellement arrivés sous forme de prêt. Le processus peut surprendre. C'est pourtant devenu la spécialité du directeur sportif romain Walter Sabatini, qui a fait du prêt payant avec option d'achat sa marque de fabrique. Car le Bosnien et l’Égyptien sont loin d’être des exceptions. Antoni Rudiger (29 titularisations en Serie A) et Stephan El Shaarawy (seize matchs disputés et huit buts marqués en championnat), prêtés avec option d'achat aux Giallorossi jusqu'à la fin de la saison dernière, sont, eux, définitivement acquis par la Roma à l'été 2016, après avoir réalisé des prestations globalement convaincantes. Et le club de la capitale a dernièrement renouvelé l'expérience pour renforcer son secteur défensif, en se faisant prêter une saison avec option d'achat Juan Jesus et Thomas Vermaelen.

Monaco et ses antécédents espagnols

Rome, terre de renaissances


Des joueurs qui ont pour point commun d'arriver à Rome accompagnés d'une réputation flatteuse, mais également d'un lot d'interrogations sur leur niveau de jeu effectif. Walter Sabatini a fait de la Roma une terre de seconde chance, désireuse de donner l'opportunité à des footballeurs talentueux de donner un coup de fouet à leur carrière. Avant de débarquer dans la ville éternelle, Džeko était en manque de temps de jeu évident à Manchester City, Salah souhaitait quitter définitivement Chelsea, et El Shaarawy avait perdu son football du côté de Monaco avant de se refaire une santé à Rome. Une renaissance que Thomas Vermaelen tentera probablement d’imiter. Mais le bénéfice du doute a un prix, et pour convaincre définitivement la Louve de les conserver, ils ont dû faire leurs preuves sur le terrain, parfois en cumulant un nombre minimum d'apparitions qui validait contractuellement leur acquisition définitive.

Si les dirigeants romains et le directeur sportif, Walter Sabatini, ont banalisé l'usage du prêt avec option d'achat, c'est manifestement pour minimiser les erreurs de casting. Les échecs flagrants des transferts secs de Juan Manuel Iturbe, recruté en 2014 pour près de 24 millions d'euros (39 matchs de Serie A, trois buts), ainsi que celui de Seydou Doumbia en janvier 2015 pour près de quinze millions d'euros (treize matchs, deux buts) ont laissé des traces. L'instabilité de l'effectif romain aussi, qui a vu notamment débarquer un nombre incalculable d'attaquants entre 2011 et 2015, dont la plupart - d'Osvaldo à Ljajić en passant par Lamela, Borini ou Ibarbo - ne sont pas restés plus de deux saisons au club.

Certitudes et promesses


Cette stratégie de recrutement plus prudente a su faire ses preuves sur le plan financier. Transféré 35 millions d'euros à Manchester City, Džeko n'en a, en tout, coûté que quinze à la Roma. Seulement une vingtaine de millions d'euros étaient alloués à l'acquisition de Salah, pourtant acheté treize millions par Chelsea alors qu'il n'était qu'un espoir en devenir. Et si Vermaelen retrouve son football du côté de Rome, la Roma devrait débourser un total de douze millions d'euros pour acquérir définitivement le Belge selon la Gazzetta dello Sport, un montant raisonnable pour un joueur acheté dix-huit millions d'euros par le Barça deux ans plus tôt.

La Roma entame ainsi la saison 2016-2017 avec la quasi-certitude que ses nouvelles acquisitions lui seront bénéfiques sur le plan sportif. Salah, El Shaarawy et Rudiger ont séduit. Juan Jesus et Vermaelen devraient avoir l'opportunité de se montrer à leur avantage. Et si Džeko n'a pas encore entièrement convaincu, il a semblé marquer des points dans l'esprit de Luciano Spalletti, après s’être mis en valeur pendant la préparation estivale. « Džeko a des qualités qui ont pour l'instant échoué à s'exprimer pleinement. Nous voulons encore tester son potentiel, qu'il avait montré avant de venir à Rome » , avait-il déclaré à Sky Sports en juin avant de se satisfaire en juillet que le Bosnien « ait eu la volonté de rester » , puis d'ajouter : « S'il garde cette intention, il sera notre avant-centre titulaire. » Entre-temps, la Roma a accueilli le grand espoir brésilien Gerson, acheté dix-sept millions d'euros à Fluminense il y a six mois, où il était resté en prêt. Un prix conséquent pour un joueur de seulement dix-neuf ans. Les Giallorossi ont beau s’être assagis, ils s'autorisent toujours des petits coups de folie sur le marché. On ne se refait pas.




Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
À lire ensuite
La vie de João