Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

La Roma s'offre l'Udinese sans briller, la Lazio domine l'Atalanta

Au terme d'une rencontre sans saveur, la Roma a néanmoins pu s'assurer une victoire sur la plus petite des marges face à l'Udinese. Net succès du Napoli face à Pescara tandis que la Lazio, menée au score, a su se révolter pour l'emporter face à l'Atalanta.

Modififié

Cagliari 4-1 Genoa

But : Borriello (40e, 60e), João Pedro (44e), Farías (64e, sp) pour Cagliari // Simeone (28e) pour le Genoa

Fallait pas réveiller le renard qui dort. En ouvrant le score d'une jolie tête plongeante, Giovanni Simeone a donné des idées à Marco Boriello, qui égalise d'un but de crevard avant de porter le score à 3-1 d'une demi-volée à l'heure de jeu. Entre-temps, João Pedro avait déjà permis à Cagliari de prendre un but d'avance. Diego Farías n'a alors plus qu'à conclure l'affaire sur penalty. Victoire tranquille pour les Sardes, tandis que le Genoa, qui reste sur quatre défaites consécutives en Serie A, va devoir montrer autre chose s'il veut arrêter de se prendre des taules.


Udinese 0-1 Roma

But : Nainggolan (12e) pour la Roma

Une Roma a minima. Les hommes de Spalletti alternent gestes géniaux et maladresses dans le premier acte. Après deux grosses alertes d'El Shaarawy et Džeko, Strootman envoie une passe lobée sublime pour Nainggolan qui conclut d'une volée précise. La Louve a ensuite l'opportunité de creuser l'écart grâce à un penalty de Džeko obtenu après une main frioulane. Mais le Bosnien envoie un missile qui s'envole bien au-dessus de la barre. Et voilà l'Udinese qui prend la mesure du jeu, manquant d'égaliser par Théréau puis Duvan Zapata. Le second acte sera plus terne. La Louve peine toujours autant à faire le jeu, tandis que les offensives de l'Udinese se font moins dangereuses. Du coup, Spalletti se décide à faire entrer Totti pour épicer une rencontre jusqu'ici un peu fade. Il Capitano sert majestueusement Nainggolan pour son premier ballon, mais ses coups de patte ne permettront pas aux siens de creuser l'écart. Sans briller, la Louve se rapproche à deux points de la Juve, qui affronte la Fiorentina ce soir.


Naples 3-1 Pescara

Buts : Tonelli(47e), Hamšík (49e), Mertens (86e) pour le Napoli //Caprari (90e+4) pour Pescara

Deux minutes de folie en début de seconde période, et le Napoli sourit. Pourtant, le San Paolo a sérieusement tiré la gueule lors du premier acte. La faute à Pescara, bien en place, qui est venu pour blinder derrière. Jusqu'à ce que Lorenzo Tonelli, le défenseur des Partenopei, marque d'une tête à bout portant à la suite d'un coup franc de Jorginho. À peine 143 secondes plus tard, Zieliński envoie sur orbite Hamšík, esseulé dans la surface, qui ajuste Bizzarri de près. Mertens ajoute un troisième but en fin de match avant que Caprari ne réduise la marque dans le temps additionnel. C'est tout et ça suffit pour les hommes de Maurizio Sarri, qui restent invaincus depuis le 29 octobre dernier


Sampdoria 0-0 Empoli



La Samp face à un miroir. Même nombre de tirs et une possession quasi identique pour les deux équipes en première période. Empoli fait jeu égal avec la formation génoise et obtient même un penalty après une faute de Palombo. Mais Puggioni, le portier de la Samp, détourne sans trembler la tentative de Levan Mchedlidze, le numéro neuf géorgien d'Empoli. Scénario quasi identique dans le second acte, où les occasions se font toujours aussi rares. Un nul qui arrange finalement les Blucerchiati comme Empoli, qui ont tous deux une bonne longueur d'avance sur la zone rouge.


Lazio 2-1 Atalanta

But : Milinković-Savić (45e+1), Immobile (67e) pour la Lazio // Petagna (22e) pour l'Atalanta


Une Lazio à réaction. L'Atalanta, réaliste, plante un but sur sa première véritable occasion. Freuler décale alors Andrea Petagna, qui marque en pivot d'une volée à ras de terre. Sans dominer de la tête et des épaules, les Laziali mettent quand même le pied sur le cuir, mais galèrent pour s'approcher du but adverse. Frustré, Simone Inzaghi s'énerve contre le corps arbitral et est exclu pour protestation. Ce qui a le mérite de réveiller une bonne fois pour toutes ses hommes, qui égalisent par Milinković-Savić. Le Serbe plante une tête piquée à la suite d'un bon coup franc de Lulić. La Lazio arrête de rigoler, et Berisha, le portier bergamasque, se voit contraint de faucher Immobile dans la surface. L'avant-centre transforme lui-même la sentence. La Lazio prend le dessus, le banc de l'Atalanta se chauffe avec l'arbitre et c'est au tour de Gian Piero Gasperini de rejoindre Simone Inzaghi en tribune pour avoir discuté une décision des hommes en noir. La Lazio s'impose finalement sans trembler, une victoire déterminante face à un concurrent direct pour les places européennes.


Sassuolo 4-1 Palerme

But : Matri (15e, 66e), Ragusa (24e), Politano (83e) pour Sassuolo // Quaison (9e) pour Palerme

Un peu de joga bonito pour débuter. Ilia Nesterovski, sept buts en Serie A, montre qu'il sait aussi régaler les copains. Le Macédonien talonne magnifiquement derrière son pied d'appui pour Robin Quaison, qui n'a plus qu'à conclure de près. Ça fait du bien aux mirettes, mais Sassuolo a du répondant. Berardi décale Alessandro Matri dans la surface qui plante un boulet de canon dans la lulu palermitaine. Les Neroverdi reprennent le dessus, notamment grâce à Domenico Berardi, décidément dans tous les bons coups. L'ailier italien sert Antonio Ragusa, qui lobe astucieusement Posavec, le portier de Palerme. La défense de Palerme est aux fraises, et Matri y va même de son doublé, d'un but de rapace en seconde période. Les Siciliens sont à terre, et Politano, bien servi par Defrel, les achève sans pitié d'un tir en première intention dans la surface. Palerme reste empêtré dans la zone rouge, à huit points du premier non-relégable, Empoli. La Serie B se rapproche à grands pas...

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:19 Une bousculade fait cinq morts en Angola 5 Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    Hier à 12:40 Les joueurs poussent une ambulance en panne sur le terrain au Brésil 12 Hier à 12:10 Concours FIFA 19 : Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clásico
    À lire ensuite
    Malcom, diamant à polir