Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Barrages
  3. // Roma-Porto (0-3)

La Roma s’est sabordée

Rapidement menée au score, la Roma a sombré mentalement en match de barrages retour de C1. Les expulsions successives de De Rossi (39e) et Emerson Palmieri (50e) ont mis rapidement fin aux espoirs de qualification des Giallorossi. Porto, bien en place et efficace en attaque, a su exploiter les insuffisances romaines pour crucifier la Louve en contre. Les Dragons s’envolent logiquement vers la C1.

Modififié

AS Roma 0-3 FC Porto

Buts : Felipe (8e), Layún (73e), Corona (75e) pour Porto

Une sale histoire. Une histoire de cartons rouges et de gestes violents. 39e minute. La Roma est menée 1-0 par le FC Porto, mais est encore dans le coup. Moment choisi par Daniele De Rossi pour claquer une jolie semelle sur Maxi Pereira. L'arbitre n'hésite pas. Carton rouge. Peu après le début de la seconde mi-temps, Emerson Palmieri imite le Capitan Futuro en voyant lui aussi rouge après une autre semelle à risque sur Corona. Les hommes de Luciano Spalletti se retrouvent à neuf. C'est terminé. Porto, calme et tactiquement en place, gère parfaitement sa fin de match et enfonce le clou par deux fois. Les Dragons retrouvent logiquement la Ligue des champions. La Louve, elle, n’a pas su maîtriser ses nerfs. Une fois de plus.

La Roma n’a rien appris


Luciano Spalletti aligne un onze légèrement différent de celui qu'il avait mis en place au match aller. Daniele De Rossi, qui supplée à l'absence de Vermaelen, expulsé au match aller, est aligné en défense centrale aux côtés de Manolas, tandis que la recrue en provenance du Torino Bruno Peres est chargée de sécuriser le côté droit. Devant, la Roma aligne une nouvelle fois son trio d'attaque Džeko-Salah-Perotti, qui a fait exploser la défense de l'Udinese samedi dernier (4-0). Porto se présente lui aussi avec une équipe de départ semblable à celle qui avait été alignée il y a une semaine, à l'exception de Corona, titularisé sur le coté droit à la place de Lopez.

Si Nainggolan allume une première mèche aux 25 mètres d'une frappe bien détournée par Casillas, c'est bien Porto qui rentre le mieux dans le match. Les Dragons mettent le pied sur le ballon et Otavio envoie un coup franc téléguidé sur la tête de Felipe, buteur contre son camp au match aller, qui bat Szczęsny d'un coup de tête précis (0-1, 8e). La Roma n'y est pas du tout et perd un nombre considérable de ballons au milieu de terrain. Seul Nainggolan semble vouloir sonner la révolte des siens. Le Ninja est omniprésent à la récupération comme pour amorcer les offensives romaines. A contrario, Porto défend avec intelligence, en ressortant proprement le ballon. Les Romains sortent tout de même progressivement la tête de l'eau, se procurant corners et coups francs sans parvenir à concrétiser. Perotti lance Džeko d’une jolie louche qui transmet ensuite en pivot à Salah, dont la frappe trop molle est sortie par Casillas (37e). La Roma semble sur la bonne voie... jusqu'à ce que De Rossi ne fasse harakiri à la 39e minute.


L’icône numéro 2 de l’Olimpico rend l'équation de la qualification quasi impossible à résoudre pour Luciano Spalletti, après un tacle en retard stupide sur le tibia droit de Maxi Pereira. Déjà réduite à dix à l'aller, cette Roma est décidément incorrigible. Emerson Palmieri entre à la place de Paredes pour que la Louve puisse continuer avec quatre défenseurs. Pereira, vraisemblablement salement amoché par De Rossi, est lui aussi contraint de sortir, remplacé par Layún.

Porto impitoyable en contre


Comme si les choses n’étaient pas assez compliquées pour la Louve, Emerson Palmieri pète un plomb à la cinquantième minute en dégommant la cheville de Corona. Rouge direct. Il sera donc resté un peu plus de 10 minutes sur la pelouse. La Roma se retrouve à neuf. Sidérant. Rome, poussée par la Curva Sud, arrive pourtant encore à être dangereuse par Perotti, qui, après un centre de Peres, est à deux doigts d’égaliser (59e). Džeko doit, lui, sortir pour Iturbe peu avant l’heure de jeu. Mais Porto a aussi beaucoup plus d’espaces et les exploite sans trembler. Layún, lancé en profondeur sur le côté droit, évite la sortie complètement foireuse de Szczęsny pour conclure du pied droit dans le but vide (73e, 0-2). La Louve est à terre, ne reste plus qu’à l’achever. Ce que va faire avec brio Corona, d’un missile du gauche dans la lucarne de Szczęsny (0-3, 75e). Rideau. Trop friable mentalement, la Roma ne verra pas la C1. Une compétition que Francesco Totti, qui a annoncé que la saison 2016-2017 serait sa dernière avec la Roma, ne jouera donc plus jamais. Triste, vraiment.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:11 Le maillot du Maroc pour le Mondial enfin dévoilé 49
    Hier à 16:00 La finale de la C1 2020 à Istanbul 28 Hier à 13:39 Roy Contout en garde à vue 33 Hier à 13:38 Ronaldinho va se marier avec deux femmes 88
    Partenaires
    Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    Hier à 11:57 Falcao condamné à 9 M€ d'amende par la justice espagnole 56 mercredi 23 mai Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 68 mercredi 23 mai Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) mercredi 23 mai Pas de sanction pour Rabiot 79 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue mercredi 23 mai Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 35 mercredi 23 mai Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 10 mercredi 23 mai L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT)
    À lire ensuite
    La fiche de Dortmund