Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 36e journée
  3. // Roma/Udinese (2-1)

La Roma reprend les commandes au courage

À une semaine du derby, la Roma s'est fait peur, mais elle a finalement réussi à prendre le dessus sur l'Udinese (2-1) et à se repositionner pour la deuxième place. Elle s'est surtout offert le droit de faire un nul contre la Lazio le week-end prochain.

Modififié

AS Roma 2-1 Udinese

Buts : Nainggolan (45e), Torosidis (65e) pour la Louve // Perioa (19e) pour Udine

Le diable est dans les détails. Cette rencontre et, de manière plus approfondie, cette saison de la Roma auraient pu se jouer à une bourde près. Une vilaine erreur, un dégagement raté de Manolas qui a débouché sur l'ouverture du score des Frioulans. Mais heureusement pour le défenseur grec, ses collègues ont bien du courage et ont su trouver les ressources nécessaires pour retourner une peu ambitieuse équipe de l'Udinese.

La bourde de Manolas, la détermination de Nainggolan


Mis à part les sonneries de but insupportables, le multiplex a un gros avantage : jouer sans la pression des autres résultats. Malheureusement pour la Roma, ça n'est pas le cas au coup d'envoi ce dimanche soir et elle est bel et bien au courant de la victoire de la Lazio. Conclusion : il lui faut impérativement les trois points. C'est pourquoi les Giallorossi lancent un siège permanent sur la surface de l'Udinese. Pas loin de 40 minutes de possession, de passes, d'incursions d'Ibarbo et de frappes lointaines. Le reste du temps, les Frioulans balancent des grosses quilles devant et prennent leur chance en contre. Une chance qu'ils exploitent à merveille à la 19e minute, quand Manolas perd stupidement un ballon au point de corner, bien exploité par Théréau et Perica. 0–1 totalement contre le cours du jeu. La Roma l'a mauvaise. Mais à force de pousser, elle se rapproche du cadre et elle finit par trouver la faille juste avant la mi-temps, grâce à une belle inspiration de Totti qui centre pour Nainggolan, tout seul. Le Belge bourrine à bout portant et s'empresse de ramener le ballon au centre. On oublie tout et on recommence à zéro.

Prendre le Torosidis par les cornes


Mais franchement, on se demande ce que les hommes de Rudi Garcia peuvent bien faire de plus qu'en première période. Si ce n'est d'être un peu plus concentrés en défense, rien. Et d'ailleurs, De Rossi leur montre très rapidement l'exemple. Dès la reprise, il rattrape Badu parti pour marquer d'un tacle kamikaze dans sa propre surface. Un véritable sacrifice puisque le Ghanéen s'essuie au passage les crampons sur son visage. L'enfant de Rome a beau avoir le visage en sang, ce n'est pas un problème tant que la Roma arrive à reprendre l'avantage. Ce qu'elle arrive à faire à force de courage à la 65e minute avec, il faut le dire, beaucoup de réussite. Sur un centre de Nainggolan, Widmer rate son dégagement, (le destin fait bien les choses, non ?) et permet à Torosidis, qui traînait par là, de trouer Karnezis. 2-1. Ça y est, la Roma a fait le plus dur. Ne reste plus qu'à éviter de se faire piéger une nouvelle fois. Ils ne passent pas loin de la correctionnelle, mais il faut croire que malgré leurs largesses défensives ce dimanche soir, le destin ne leur voulait pas de mal. Il voulait juste rire un peu avec eux, leur faire un peu peur. La Roma reprend donc son point d'avance sur la Lazio. Le derby, avec un léger avantage pour la Louve, s'annonce vraiment parfait.


⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25