Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 4e journée
  3. // Gr.E
  4. // Roma/Leverkusen (3-2)

La Roma remporte la partie de foot en folie

L'AS Roma et le Bayer Leverkusen nous avaient quittés sur un 4-4 invraisemblable. Ils ont remis ça avec une victoire 3-2 pour la Louve au terme d'un match tout aussi insensé.

Modififié

AS Roma 3-2 Bayer Leverkusen

Buts : Salah (2e), Džeko (29e) et Pjanić (80e sp) pour les Romains // Mehmedi (46e), Chicharito (51e) pour le Bayer

Une folie ! Il n'y a pas d'autre mot pour qualifier la victoire de la Roma face au Bayer Leverkusen, et plus largement le match entre les Italiens et les Allemands. On pensait avoir tout vu après le 4-4 réalisé par les deux équipes il y a quinze jours, on était très loin du compte. En vrac, les acteurs du soir nous ont offert 5 buts, une nouvelle remontée folle du Bayer, des remplaçants qui se blessent quelques minutes après leur entrée en jeu, un carton rouge et un penalty décisif de Pjanić pour forcer la décision. À ce petit jeu de fous furieux, c'est la Louve qui s'en tire le mieux et passe à la deuxième place derrière le Barça. Mais franchement, les Giallorossi apprendront-ils un jour de leurs erreurs ?

Leverkusen horror show


101 secondes. Comme le laps de temps dont a besoin Mohamed Salah pour ouvrir le score. L'Égyptien profite effectivement d'un superbe service de Džeko pour s'en aller battre un Bernd Leno loin d'être exempt de tout reproche, comme toute sa défense d'ailleurs (1-0, 2e). Assez incompréhensiblement, les hommes de Roger Schmidt ont choisi de se ruer aux avant-postes et de délaisser complètement leurs arrières. Malheureusement pour eux, la cuisine se révèle un fiasco complet. La Roma n'a ainsi presque qu'à attendre les bonnes situations de contre pour s'engouffrer dans les gigantesques brèches laissées par la défense allemande. Ce qui finit logiquement par profiter à Džeko. Sur une belle passe de Nainggolan, l'attaquant bosnien profite du nouvel alignement horrible de la défense adverse pour doubler la mise avec sang-froid (2-0, 29e). La Louve a ensuite l'occasion de tuer définitivement le match, par au moins trois fois, mais Džeko envoie une offrande au-dessus (30e) quand Salah gâche incroyablement deux nouvelles énormes situations en contre (44e, 46e). Dans son désert de médiocrité, le Bayer s'est, lui, montré dangereux une petite fois par Hernandes (40e).

La Roma se complique la tâche


Après avoir gâché incroyablement ses deux buts d'avance à la BayArena il y a quinze jours, la Roma va être sur ses gardes en seconde période, c'est certain. Tu parles ! Même pas 30 secondes de jeu que Mehmedi profite de l'apathie de la défense de la Louve pour réduire le score sur une frappe en force (46e, 2-1). Ce n'est pas possible, la Roma ne va pas se faire avoir comme lors du match aller ? Et si ! Moins de cinq minutes plus tard, Bellarabi, entré à la pause à la place de Kiessling, sert Hernandez, qui profite à son tour d'un alignement défensif catastrophique pour égaliser (51e, 2-2). Le running gag ne fait franchement pas rire l'Olimpico. Le temps pour Florenzi de sortir blessé (entrée de Maicon), le Bayer se procure coup sur coup deux grosses occasions de prendre l'avantage (58e, 59e), sans les convertir toutefois. La Louve est en hibernation totale. Même si l'arbitre Sergei Karasev oublie sans doute un penalty pour un accrochage sur Džeko. Les deux entrants Bellarabi et Maicon doivent, eux, quitter leurs partenaires sur blessure. Insensé ! Comme l'action qui décide du sort de la rencontre. Après un cafouillage monstre, Toprak fauche Salah pour l'empêcher de pousser le ballon au fond. Carton rouge et penalty logiques. Pjanić ne tremble pas et donne la victoire à la Roma (80e, 3-2). On devra repasser en revanche pour voir les Giallorossi montrer un tant soit peu de sérénité.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 31
Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 56

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40 Hier à 09:23 Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 167 Hier à 08:48 Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 25