La Roma prépare l'artillerie

Depuis le début du mercato, l'AS Roma a déjà fait signer cinq joueurs, et vient de placer un gros coup avec l'arrivée de la pépite Juan Iturbe. Deuxièmes la saison dernière, les Romains savent qu'ils ont un gros coup à jouer cette année. Surtout après le départ d'Antonio Conte.

Modififié
9 35
Juan Iturbe avait le choix. C'était soit la Juve, soit la Roma. Le joueur argentin, auteur d'une énorme saison avec le Hellas Vérone, était convoité par les deux clubs qui ont dominé la Serie A de septembre à mai. La Juve semblait avoir fait la différence pour le convaincre. Et puis, en une journée, tout bascule. Conte démissionne, et, dès le lendemain, la Roma annonce la signature officielle du joueur. Lien de cause à effet ? Officiellement, non. Mais le message est clair : l'attaquant a préféré l'outsider au champion. Et il n'est pas le seul à avoir choisi de rejoindre les troupes de Rudi Garcia depuis le début du mercato. Seydou Keita, Salih Uçan, Urby Emanuelson et Ashley Cole ont tous embrassé le projet giallorosso, alors que le mercato n'est officiellement ouvert que depuis deux semaines. L'intention du club de la capitale est on ne peut plus directe : cette saison, la Roma veut le Scudetto. L'an passé, elle a longtemps couru après la Juve, mais a fini par capituler face au rythme intenable de l'escadron d'Antonio Conte. Le départ de ce dernier permet de remélanger les cartes. La Roma a désormais un vrai statut de favori. Qui ne lui a cependant pas toujours été profitable.

Tabou C1 pour Rudi

Pour Rudi Garcia, c'est un sacré challenge. L'an passé, il était arrivé à Rome sur la pointe des pieds. L'équipe sortait de deux saisons très négatives, avec de grosses désillusions, et tout le monde était critiqué. Le coach du LOSC a débarqué sans trop de pression, et a réussi à unir le groupe. Les résultats ont suivi, la Roma a enchaîné dix victoires lors des dix premières journées, un record en Italie, et n'a plus jamais quitté les deux premières places du classement. Voilà désormais l'acte II. La Roma est désormais attendue, tout comme Rudi Garcia, considéré par tous comme le meilleur coach de Serie A la saison dernière derrière Antonio Conte. Mais maintenant que l'entraîneur de la Juve a décidé de dire basta, le bon Rudi se retrouve en première ligne, avec une équipe renforcée qui a donc toutes les cartes en main pour aller jouer le Scudetto.

Les dirigeants l'avaient promis à la fin de la saison : ils construiraient pendant l'été une équipe en mesure de jouer la Ligue des champions, et d'être à la fois compétitive en championnat. Pour le moment, ils sont en train de tenir parole. Car dans ce recrutement ciblé et malin, il y a un peu de tout : de l'expérience (Ashley Cole, une C1 gagnée avec Chelsea, Seydou Keita), des petits génies (Uçan, grande promesse du football turc, et Iturbe) et des gars sûrs (Emanuelson). Et ce n'est visiblement pas fini. Du côté de Trigoria, de nombreux noms tournent encore en boucle. Des exemples ? Shaqiri, Ferreira Carrasco, Rolando ou encore Ron Vlaar, auteur d'une énorme Coupe du monde avec les Pays-Bas. Rudi Garcia sait ce qu'il veut, et sait surtout de ce dont il a besoin. Le coach a déjà disputé la Ligue des champions avec le LOSC, n'y a jamais fait très bonne figure (deux éliminations au premier tour), et a donc appris de ses erreurs. À Rome, il n'a pour le moment commis pratiquement aucune erreur. Et n'a aucune intention de s'arrêter en si bon chemin.

« Je suis venu ici pour le Scudetto »

Reste que la Roma a ce petit quelque chose dans son ADN qui pourrait lui desservir : le statut de favori ne lui sied pas. Il suffit de se souvenir de ce qui s'est passé en 2009 et 2010. Après une saison 2008-09 plutôt négative, la Roma aborde la saison 2009-10 sans grandes ambitions. Et cela commence mal, puisque Spalletti est viré au bout de deux journées. L'équipe est reprise en mains par Ranieri, et là, c'est l'explosion. La formation romaine gagne match sur match, court vers le Scudetto, et termine finalement deuxième, avec les honneurs, à une poignée de points de l'Inter. Elle débute donc la saison 2010-11 avec un logique statut de favori. Raté. L'effet Ranieri s'estompe, le coach démissionne avec une défaite 4-3 contre le Genoa (alors que son équipe menait 3-0) et la saison se termine à la septième position. Évidemment, Rudi Garcia ne veut pas qu'un tel scénario se reproduise. Comme il l'a fait la saison dernière, une grosse partie de son boulot pendant l'été va consister en une préparation mentale féroce. En juillet 2013, il s'agissait de redonner confiance à un groupe démoli mentalement. Maintenant que ce groupe a le moral gonflé à bloc, il s'agit, pour Rudi, de faire comprendre à tout ce petit monde qu'il faut garder la tête sur les épaules.

Car, oui, la Juventus n'a plus Conte. Oui, le Napoli ne s'est pour le moment pas renforcé. Oui, le Milan AC est en pleine reconstruction. Oui, l'ennemi juré, la Lazio, semble largement inférieur. Oui, la Roma a une bonne tête de favorite. Mais attention à ne pas prendre trop la confiance. Les joueurs qui débarquent à Rome cet été ont tous le même mot à la bouche. « Je suis venu ici pour le Scudetto » , a dit Emanuelson, « Je vais gagner à Rome » , a assuré Keita. Il est essentiel d'avoir des ambitions, certes, mais l'étiquette du favori est toujours plus lourde à assumer que celle de l'outsider. D'autant que la Juve, même sans Conte, reste la Juve. Mais nul doute que Rudi Garcia a en tête un plan bien précis pour emmener cette Roma le plus haut possible. Avec ou sans Benatia, avec ou sans Florenzi, avec ou sans Ljajić. Oui, cette Roma-là va nous divertir. On a déjà hâte d'être fin août.

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Personnellement je pense que l'équipe la plus sérieuse cette année pour gagner le titre se trouve à Naples ; il y a tellement de potentiel offensif chez eux ( insigne merteens callejon hamsik higuain vargas prochainement michu ? )
Si la Roma parvient à garder ses cadres (Benatia, Gervinho, Pjanic) et ses jeunes bons joueurs (Ljajic, Desto, Strootman) pour moi elle a pas grand chose à envier à Naples, surtout avec l'arrivée de pépites comme Iturbe
Avec Liverpool FC, une des équipes qui a le mieux jouer au foot l'an dernier. Et qui jouera encore mieux cette année, à priori...
Je suis moins convaincu par Emanuelson, qui n'a pas été des plus en vues au Milan (mais qui l'était?).

Le recrutement est intelligent, à voir comment va se gérer la fin de la crise avec Benatia, et là, ça va faire mal.

Il revient quand Strootman?
Richard_Gotainer Niveau : DHR
Suis-je le seul à avoir un souci avec l'appellation "pépite" ?
Quand on pense à ce qu'a raté l'immense Kevin Strootman au Brésil...
Note : 7
Ya pas non plus de cador confirmé qui est arrivé.

Ashley Cole est anglais (ça s'exporte très mal) et n'est plus tout jeune.
Emmanuelson était une promesse néerlandaise, jamais confirmée et son âge ne le fera probablement jamais.
Seydou Keita mouais bof.
Salih Uçan, connais pas.
Iturbe, je demande à voir.

C'est pas mauvais et c'est intelligemment fait, mais c'est du renforcement au sens propre du terme cad qu'ils viennent soutenir l'équipe déjà en place, pour aller en CL j'aurais cru voir arriver un vrai bon joueur confirmé qui irait direct dans l'équipe type.
Selbycool Niveau : CFA2
@toof11 : "Seydou Keita mouais bof."

... Tu jetteras quand même un oeil à sa dernière saison avant de l'ouvrir, et puis tant qu'à faire tu reprendras tes bases sur le Golden Barça d'il y'a pas si longtemps...

"Mouais Bof", j'ten footrais.
Note : 11
Excuse moi de ne pas m'extasier sur un joueur de 34 ans qui vient de passer 1 an et demi en Chine et 6 mois à Valence. A son âge, je préfère ne pas aller trop loin dans le passé pour juger de son apport.
Nul doute cela dit qu'il apportera de son expérience dans les matches de CL.
Bah pas besoin d'aller loin, ses six derniers mois suffisent à prouver que c'est une excellente recrue, nécessaire qui plus est depuis le départ de Bradley.
Iturbe c'est pas la "pépite" qui était censé être le nouveau Messi au FC Porto ? Et qui au lieu de faire comme ses compères et partir dans les plus grands clubs est allé au Hellas ?

Bon, il n'est pas trop tard, il a fait une bonne saison. Mais ne le survendons pas non plus
Message posté par LaDauph
Je suis moins convaincu par Emanuelson, qui n'a pas été des plus en vues au Milan (mais qui l'était?).

Le recrutement est intelligent, à voir comment va se gérer la fin de la crise avec Benatia, et là, ça va faire mal.

Il revient quand Strootman?


Emanuelson, c'est un bon joueur sans plus mais très polyvalent, .
Ca peut vraiment aider dans un effectif
Strootman revient en septembre ou octobre
Message posté par Bergkamp81
Quand on pense à ce qu'a raté l'immense Kevin Strootman au Brésil...


J'ose même pas imaginer le niveau des PB avec lui en 8
Il Ragno Nero Niveau : CFA2
Avec ou sans Benatia


Ça, ça fait une très grosse différence dans l'assise défensive. Pour mémoire, regarder les dernières saisons de l'Udinese avec ou sans Benatia et les dernières saisons de la Roma avec ou sans Benatia.

Et comme c'est pas encore gagné qu'il reste...
Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2
Message posté par Lisandro
Si la Roma parvient à garder ses cadres (Benatia, Gervinho, Pjanic) et ses jeunes bons joueurs (Ljajic, Desto, Strootman) pour moi elle a pas grand chose à envier à Naples, surtout avec l'arrivée de pépites comme Iturbe


Strootman est un cadre (même si ça ne fait qu'un an qu'il est là). Le jeu et l'équilibre de la ROma après sa blessure a eu du mal a s'en remmtre.

Sinon oui Naples est impressionnant offensivement mais bon resteront-ils tous? Et puis voilà c'est pas fifa faut un certain équilibre et tout ces joueurs étaient dejà là la saison dernière...
et des gars sûrs (Emanuelson)


LA BLAGOUNETTE !
M'enfin.. Je peux comprendre le fait que vous ne suivez pas les matchs du Milan ; mais dans ce cas là ou ne dit rien si on ne gère pas son sujet ?
Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2
Par contre si ils prennent Vlaar là ca deviendra très sérieux.

Mais je rejoins toof1 pas mal de joueur d'appoint (même si cole je ne comprends vu que le poste avec Dodo et balzareti voir Emanuelson qui aurait pu dépanner est déjà bien pourvu, sans compter que le bougre ne doit pas jouer pour des clopinettes).

Pas d'Alexis ou de Khedira a la Arsenal, ca aurait peut être mieux valu quitte a ne pas prendre autant de monde
Si strootman avait joué le mondial, la configuration tactique et le jeu des pays-bas n'auraient pas du tout été les mêmes; l'équipe en aurait été, certes, bonifiée par la valeur du joueur romain mais rien ne garantit qu'elle aurait eu le même ou un meilleur classement à l'issue de l'épreuve.
Message posté par Eomer fils d'Eomund


Strootman est un cadre (même si ça ne fait qu'un an qu'il est là). Le jeu et l'équilibre de la ROma après sa blessure a eu du mal a s'en remmtre.

Sinon oui Naples est impressionnant offensivement mais bon resteront-ils tous? Et puis voilà c'est pas fifa faut un certain équilibre et tout ces joueurs étaient dejà là la saison dernière...


Oui je suis d'accord, Strootman est un cadre et il a apporté beaucoup à l'équipe quand il jouait, mais il est encore jeune et a raté deux gros mois de compétition, c'est pour ça que je l'ai pas mis comme cadre, mais j'aurai pu.

Après Naples j'attends aussi de voir le niveau de Hamsik à la reprise, parce que depuis son retour de blessure il avait pas vraiment retrouvé son niveau.
@Eomer fils d'Eomund; l'arrière-gauche brésilien dodo ne fera pas partie de l'effectif romain pour la saison à venir, il s'en est allé faire la sieste du côté de l'inter milan.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 35