Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Ligue Europa – 16e de finale – AS Roma/Feyenoord Rotterdam (1-1)

La Roma patauge toujours

La Louve n'a toujours pas trouvé la bonne formule et concède le nul contre une vaillante équipe de Feyenoord (1-1).

Modififié

AS Rome - Feyenoord Rotterdam
(1-1)

Gervinho (22') pour AS Rome , Kazim-Richards (54') pour Feyenoord Rotterdam.


Un match de Ligue Europa quand on joue les premiers rôles en championnat, mais que ce n'est pas la grande forme, ça peut être une opportunité géniale. On peut faire des tests, et si jamais ça marche, le onze se reconduit presque de lui-même le week-end pour surfer sur la dynamique et relancer la machine. Rudi Garcia l'espérait secrètement. Mais il faudra encore qu'il cherche la bonne formule dans son effectif pléthorique. La Roma a concédé un nouveau nul à domicile (1-1) contre un Feyenoord désormais favori pour se qualifier en huitièmes de finale. Pour les statistiques, mais aussi pour ce qu'ils ont montré sur le terrain.

Gervinho toujours aussi show


Pour casser la mauvaise dynamique de son groupe, le coach français fait donc des choix : les trois Grecs et Mapou derrière, Verde titulaire devant et Skorupski dans les cages. Ce qui donne quand même De Sanctis, Astori, Keita, Florenzi, Ljajić et Doumbia sur le banc. Mais le début de match est plutôt à l'avantage de Feyenoord et sa flopée de joueurs prometteurs, Terence Kongolo, Jordie Clasie ou encore Trindade de Vilhena. Sans complexe, les Romains décident de sauter le milieu de terrain au quart d'heure de jeu. En même temps, les ballons peuvent venir du ciel, Totti et Gervinho ne sont pas emmerdés avec leurs contrôles. Depuis qu'il a passé la fin de la CAN dos au jeu sur une chaise en plastique, l'Ivoirien est d'ailleurs en feu, au moins autant qu'à l'automne 2012 avec Arsenal. Il se balade sur tout le front de l'attaque et cherche sans cesse à provoquer balle au pied. À la 22e, il fait la différence sur un centre de Torosidis, il est plus vif que le reste de la défense pour surgir et tromper le gardien en une touche. Les Hollandais tentent d'égaliser, mais le Marocain El Ahmadi est très maladroit. En fait, seul Lex Himmers semble tirer son épingle du jeu, avec une belle tentative de loin.

Avec le bonjour de Kazim-Kazim


En seconde période, le milieu offensif de 28 ans est plus en réussite. À la 55e, il retente sa chance de loin et pousse le quatrième gardien de la Roma en début de saison à une grosse parade pour envoyer le ballon sur la barre. Ce qui ne sert presque à rien, car le cuir file ensuite sur Colin Kazim-Kazim - oui, l'ancien de Toulouse et Galatasaray - qui pousse dans le but vide. L'équipe de Rotterdam semble ne pas avoir envie d'en rester là et continue à attaquer. À l'heure de jeu, Garcia opte donc pour un choix fort en sortant De Rossi et Totti pour Seydou, Keita et Doumbia. Rien n'y fait cependant, les Romains n'arrivent plus à être dangereux. Clasie, très hargneux au pressing, est le véritable patron au milieu de terrain, et l'entrée de Florenzi n'y change rien. Dans les dernières minutes, Doumbia se procure deux occasions. Mais sa frappe de loin est trop enlevée, alors qu'il est trop court pour reprendre un bon ballon envoyé dans les 6 mètres. Torosidis pousse à son tour avec une frappe de l'extérieur du pied en angle fermé. Le rythme tombe cependant avec un attentat de Mapou qui rappelle à son équipe que la défaite est encore possible. On restera sur 1-1 alors. Si ça se trouve, d'ici le retour, Garcia aura trouvé la bonne formule.


Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 15
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)