En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Roma-Sampdoria (2-1)

La Roma ne lâche rien

Sans être flamboyante, la Roma assure les trois points face à une petite équipe de la Samp (2-1). Et avec ce troisième succès d’affilée, elle reste surtout dans le rythme du wagon de tête.

Modififié

AS Roma 2-1 Sampdoria

Buts : Florenzi (45e) Perotti (50e) pour la Roma // Pjanić (CSC 57e) pour la Samp

Et de trois pour Spalletti ! L’homme sans cou et sans cheveu fait vraiment du bien à la Roma. Après deux matchs de rodage, il semble avoir trouvé un système de jeu plutôt convaincant et solide. La preuve avec la position plus avancée de Florenzi. Nul ne l’ignorait, le garçon avait des atouts offensifs à faire valoir, mais depuis qu’il a été repositionné en milieu droit, il apporte un plus à son équipe. En repérage dans la surface, il est d'ailleurs le premier buteur du soir. Et puis, la position plus basse de Pjanić facilite également la relance et permet surtout à d’autres joueurs plus mobiles de faire la différence. La preuve avec le bijou de Perotti en début de seconde période. Bref, la Roma semble aller mieux depuis le retour de Luciano, la réduction du score de la Samp est (presque) anecdotique, et cette troisième victoire de rang en est le symptôme le plus évident.

Air Florenzi


Dire que la Sampdoria n’a pris aucun risque en première période est un euphémisme. Les hommes de Montella se sont contentés de coulisser autour de leur surface et de se faire bouffer par la doublette Manolas-Rüdiger sur leurs rares attaques placées. Dire que la Roma a dominé est également un euphémisme. Les hommes de Spalletti ont clairement monopolisé le ballon pendant 45 minutes. Seul problème : la finition. Car ni Pjanić, dont le jeu de tête est bien trop timide à la 18e, ni El Shaarawy, dont le tir au point de penalty deux minutes plus tard est toujours en orbite, ni Florenzi, trop court sur un bon centre de Maicon vers la demi-heure de jeu, ne parviennent à tromper Viviano. Pour ça, il faut attendre un premier avertissement de la part de la Sampdoria, une touchette de Rüdiger sur Correa dans la surface de réparation non sifflée par l’arbitre, et la toute dernière seconde de la première période. Moment choisi par Florenzi pour convertir d’un joli coup de tête la domination de son équipe. 1-0 à la mi-temps.


Acrobatique Perotti


La suite de la rencontre aurait dû être une formalité pour la Roma. Surtout que Diego Perotti double la marque dès le retour des vestiaires d’une reprise de volée classieuse au terme d'un cafouillage ordonné. 2-0.


Mais non. La Roma préfère se compliquer la tâche, preuve qu’elle a beau aller mieux, elle n’est pas tout à fait guérie, en encaissant un but largement évitable. Une frappe toute moisie de Fernando à l’entrée de la surface déviée par Pjanić dans son propre camp. 2-1. Du coup, à partir de là, la Louve assure les bases. À savoir, une défense en zone sans risque, des contres à moindre effectif et du courage. Beaucoup de courage. Notamment celui de Szczęsny qui vient se jeter dans les pieds de Quagliarella à deux minutes de la fin du match, ou encore capter une ultime frappe de la Samp et sauver les trois points de son équipe. Après, la chance sourit généralement aux audacieux. Et à la toute dernière seconde, c'est la barre qui vient détourner un tir de Cassani. La Roma va mieux, c'est certain, mais il reste encore du boulot. Au moins pour ne pas se faire peur ainsi en fin de match.

  • Résultats et classement de Serie A


    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 38 minutes Dupraz quitte le TFC 18 il y a 1 heure Robinho en route vers Sivasspor 8
    il y a 4 heures Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 14
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 4 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7