1. //
  2. // 8e journée
  3. // AS Roma/Naples (2-0)

La Roma marche sur Naples et sur la Serie A

Impressionnants de réalisme malgré les blessures de Totti et de Gervinho, les Romains poursuivent leur folle aventure grâce à un succès 2 à 0 contre une équipe de Naples poissarde et plombée par les bourdes de Cannavaro.

Modififié
29 60
As Roma – Naples : 2-0
But : Pjanić (45'+3, 71'sp) pour la Roma


Quand Rudi Garcia a décidé de s'asseoir sur le banc de la Roma cet été, certains louaient son courage. Beaucoup pensaient qu'il ne passerait pas l'hiver. Après 8 matchs et autant de victoires, 23 buts marqués, un seul encaissé et une solide place de leader, les opinions ont forcément changé. Cette équipe de l'AS Rome marche tout simplement sur l'eau et Rudi Garcia n'est pas étranger à cet étonnant succès. Éblouissants contre l'Inter il y a deux semaines, les Giallorossi ont cette fois-ci beaucoup plus souffert face à des Napolitains vraiment pas vernis. Malgré les blessures de Totti et de Gervinho, la Roma a pu compter sur sa bonne étoile, les bourdes défensives de Paolo Cannavaro et les coups de pied arrêtés de Pjanić pour ramener un succès précieux, tant sur le plan psychologique que comptable. L'AS Rome de Rudi Garcia marche littéralement sur le football italien en ce moment !

Les fesses de Totti, le coup franc de Pjanić

Peu de surprises au coup d'envoi. Rudi Garcia reconduit évidemment le trident offensif Gervinho-Totti-Florenzi qui en a fait voir des vertes et des pas mûres à l'Inter Milan il y a deux semaines. Rafael Benítez s'appuie aussi sur les mêmes larrons qu'à l'accoutumée. Seul Higuaín, un peu juste physiquement, laisse sa place à Pandev à la pointe de l'attaque. Le choc tant attendu commence très tranquillement sous les yeux de Diego Maradona et de ses deux filles. Sur le plan du jeu, les deux formations se débarrassent du ballon le plus vite possible en envoyant des grosses mines un peu inutiles devant. Malgré tout, sous l'impulsion d'un Gervinho monté sur ressorts, les Romains prennent progressivement le match en main. C'est justement le chouchou de Rudi Garcia qui allume la première mèche suite à une passe limpide de Pjanić. Malheureusement, l'ancien Gunner dévisse face à Pepe Reina.

L'autre image forte de cette première mi-temps est sans doute celle de Francesco Totti sur le ventre en train de se faire masser les fesses. Victime d'un pépin musculaire dans le haut de la cuisse, il Capitano est obligé de céder sa place à Boriello. Déboussolés par la sortie de leur guide, les Romains ne tardent pas à prendre l'eau. Suite à une déviation superbe d'Insigne, Pandev se retrouve tout seul face au goal adverse. Pas sympa avec son ancien coéquipier, Morgan de Sanctis parvient à freiner une frappe que De Rossi vient ensuite dégager acrobatiquement. Après une nouvelle blessure — celle de Britos —, c'est Insigne qui fait frémir le Stadio Olimpico en frappant sur le poteau. Alors que la mi-temps approche et que la Louve tient un nul presque heureux, Paolo Canavaro, à peine entré à la place de Britos, fauche Gervinho aux abords de la surface. Coup franc et carton jaune. En l'absence de Totti, Pjanić pose la balle, prend trois pas d'élan et enroule un amour de ballon qui termine dans la lucarne de Reina. 1-0 et mi-temps dans la foulée. Impossible de rêver mieux.

Soirée noire pour Cannavaro

Au retour des vestiaires, les Napolitains sont toujours aussi poissards qu'en première période, puisque la lourde frappe d'Inler frappe à nouveau le poteau de De Sanctis. Après la cuisse droite de Totti en première mi-temps, c'est la cuisse gauche de Gervinho qui craque à son tour. Après plusieurs minutes de flottement où l'Ivoirien tente de reprendre, le changement est finalement effectué et l'Ivoirien remplacé par Adem Ljajić. Les Napolitains en profitent forcément pour presser la défense adverse. Les Giallorossi subissent, mais s'en remettent à la bonne étoile qui les accompagne depuis le début de la saison au moment où un missile d'Hamšík vient frapper une nouvelle fois — la troisième — leur poteau. Malchanceux, dans leurs offensives, les Azzurri le sont aussi en défense. Déjà coupable sur le premier but, Paolo Cannavaro accroche Borriello dans la surface, provoque le penalty et récolte son second carton jaune. Sale soirée. Pjanić remporte à nouveau son duel face à Reina et corse l'addition. À 2-0 à 11 contre 10, la messe est dite. Les coéquipiers de Mehdi Benatia font tourner la balle et la partie perd de son intérêt. Diego Maradona quitte le stade quelques minutes avant le coup de sifflet final, il ne verra pas les Romains communier avec leur public…

Par Pablo Garcia-Fons
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RadamelFalcao Niveau : Loisir
Un mal pour un bien finalement cette blessure de Totti. Sans ça, Pjanic n'aurait pas loger ce ballon en lucarne. Quel coup franc... Juste avant, Pandev part seul en 1 vs 1 face à De Sanctis. Tout roule pour la Roma
Note : 9
Si Insigne s'écroule avant de tirer sur le poteau (après la faute de Maicon) y'a pénalty, mais il a été honnête. A mettre à son crédit.

Maicon a retrouvé son niveau et cette Roma est costaud! A voir si Totti et Gervinho reviennent rapidement.
Joseph Marx Niveau : Loisir
2015 : Roma remporte la Ligue des champions.
Juillet 2015 : Rudi Garcia devient sélectionneur des Bleus et la France remporte l'Euro 2016.
DAJE ROMA !!!

Beau travail Rudy, j'ai hâte de voir la suite !

Le coup de de sanctis qui plonge les bras plier dans le genre "c'est bon, c'est à coté" alors que la balle finit sur le montant c'était pas mal ...
Ahmed-Gooner Niveau : National
Message posté par RadamelFalcao
Un mal pour un bien finalement cette blessure de Totti. Sans ça, Pjanic n'aurait pas loger ce ballon en lucarne. Quel coup franc... Juste avant, Pandev part seul en 1 vs 1 face à De Sanctis. Tout roule pour la Roma


On peut jamais savoir ce qu'il aurait pu se passer avec Totti, lui aussi il en est capable de mettre des lucarnes sur coup-franc hein, mais n'en empêche un superbe match de Pjanic, le milieu de la Roma c'est sexy chocolat.
Correeeete, scappaaaate, arriva lo squadroone, Giaaallooorosso, Giaaaalooorosso !

(@ Falcao : les coups francs de près, lorsqu'ils sont direct, c'est Pjanic qui les tire depuis que Garcia est arrivé. Même quand Totti est sur le terrain. Cf premier but de la Roma contre le Bologna)

http://www.youtube.com/watch?v=nVoC55egQm8
Joseph Marx Niveau : Loisir
Message posté par Inzagoal
Si Insigne s'écroule avant de tirer sur le poteau (après la faute de Maicon) y'a pénalty, mais il a été honnête. A mettre à son crédit.
Je n'ai pas vu le match mais je te fais confiance. Et cela me fait dire à ceux qui critiquent les tricheurs (joueurs qui plongent, simulent etc.) qu'être complètement honnête sur un terrain est une stupidité sans nom.
Est-ce qu'un vendeur est totalement honnête ou alors il est là pour faire du chiffre ?
Quoiqu'il en soit, impressionnant parcours de Rudi en Italie !
La Roma est vraiment impressionnante en contre et leurs 3 milieux de terrain ont été excellents, aussi à l'aise pour presser que pour défendre bas et pas manchots pour porter le ballon de l'avant.

Côté Napoli, on a le sentiment de n'avoir rien vu, surtout pendant une première demi-heure extrêmement poussive et pourtant, ils avaient la place de mener 2-0 à la pause...

Y'a quand même un problème au milieu où ça ressort mal les ballons sous le pressing et où ça manque de créativité en attaques placées. Callejon n'a pas du recevoir un seul ballon pour exploiter ses qualités et Pandev est pas mauvais dans le jeu en remises, mais il a aucune présence dans la surface...

Sinon, effectivement, Cannavaro complètement à la rue, il a offert une fin de match tranquille à des Romains qui semblaient à bout de souffle et proches de craquer.
Pjanic qui met un doublé, en étant 1er de série A avec la Roma.... Et Lyon 14eme de ligue 1.. Envie de pleurer !! En même temps Benitez qui laisse Higuain sur le banc, pour l'OM en C1, c'est comme si Blanc laissait Zlatan contre Monaco pour jouer l'Okympiakos....
Ce soir, Ryan Gosling nous claque un doublé dans un de ses meilleurs rôle. 1h30 de plaisir, je suis ressorti de la salle enchanté par son jeu.
cantor0305 Niveau : CFA
La roma entrainé par jean fernandez en 2eme mi-temps, qui défendait 30m devant la ligne de but... et ça marche ! Naple ne pouvait pas metre en place son jeu de contre et ne s'est créé ne presque rien.
Cool de ne pas voir Getafe leader de Serie A
Je commence à croire qu'une équipe ne peut pas perdre avec Strootman dans ses rangs!
LE transfert européen de l'année
Le doublé de Cannavaro euh pardon de Pjanic était magique!
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
quand meme pas mérité ce 2-0, les napolitains auraient tres bien pu gagner ce match. tout va dans le bon sens en ce moment pour rome mais ce soir on a vu des blessés. ca peut changer le cours des prochaines semaines. l'ivoirien est clairement le detonateur de l'attaque.
mais ou sont passés les defenses italienens de mon enfance? les mecs du psg qui npus expliquent qu'on connait rien en tactique ici
ca me rappelle quand tu parles cuisine avec un italien, il arrive toujours a t'expliquer pourquoi la cuisine francaise n'a aucune valeur, et là il te fait des pates...
Note : 2
Message posté par Joseph Marx
Je n'ai pas vu le match mais je te fais confiance. Et cela me fait dire à ceux qui critiquent les tricheurs (joueurs qui plongent, simulent etc.) qu'être complètement honnête sur un terrain est une stupidité sans nom.
Est-ce qu'un vendeur est totalement honnête ou alors il est là pour faire du chiffre ?
Quoiqu'il en soit, impressionnant parcours de Rudi en Italie !

Avec un penalty pour Naples à 0/0 ça change effectivement tout (à condition de le mettre).
Surtout que le coup de Maicon déséquilibre Insigne avant la frappe, pas scandaleux qu'il se laisse tomber puisque ce déséquilibre a pu gêner l'attaquant dans sa frappe.
On aurait pas pu parler de simulation car il y a faute.
Pazzini serait tombé bien avant le contact je pense.

Après si TOUS les attaquants tombent dans la surface on arrête de regarder le foot et ça devient n'importe quoi.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
Message posté par 2yemklubapanam

ca me rappelle quand tu parles cuisine avec un italien, il arrive toujours a t'expliquer pourquoi la cuisine francaise n'a aucune valeur, et là il te fait des pates...


avant le coup de fil du vatican, j'adore la cuisine italienne,hein?
enfin pas tout quand meme, faut pas déconner...
vinnyroma Niveau : CFA2
la roma le cul bordé de pâtes...un peu quand même, une équipe cohérente, "réaliste" comme le disent les footeux français
L'attitude de De Sanctis sur le dégagement de De Rossi après la frappe de Pandev est géniale. Ca change de la nonchalance de Stek' l'année dernière.

C'est l'attitude générale de l'équipe qui pousse à l'optimisme en fait pour la Roma. Tous les joueurs jouent ensemble et font les efforts chacun pour les autres. Chacun joue à un super niveau mais sans non plus être en surrégime. De Rossi redevient l'un des tout meilleurs à son poste. Et Maicon, physiquement et techniquement, pffff... monstrueux.

Hâte de voir la suite.
Message posté par Joseph Marx
Je n'ai pas vu le match mais je te fais confiance. Et cela me fait dire à ceux qui critiquent les tricheurs (joueurs qui plongent, simulent etc.) qu'être complètement honnête sur un terrain est une stupidité sans nom.
Est-ce qu'un vendeur est totalement honnête ou alors il est là pour faire du chiffre ?
Quoiqu'il en soit, impressionnant parcours de Rudi en Italie !


Oui mais le vendeur a le droit de mentir. Simuler, dans les règles c'est interdit. Si les commissions de visionnage punissaient les tricheurs il y aurait plus ce problème. C'est un des fléaux du foot la simulation, comme cette manie de raler aprés l'arbitre à 10 (cf barça et réal).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
29 60