Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée
  3. // Roma/Palerme (1-2)

La Roma était déjà en vacances

Match sans enjeu = soit une purge, soit un gala. Et ce soir, la Roma a choisi la première option. Avant de partir en vacances, les joueurs de Rudi Garcia n'ont même pas assuré le service minimum, avec une défaite pour finir.

Modififié

Roma 1 - 2 Palerme

Buts : Totti (85e) pour la Roma / zquez (35e sp) et Belotti (90e+4) pour Palerme

En ovationnant Yanga-Mbiwa et Iturbe avant le coup d'envoi, le Stadio Olimpico adresse un message implicite à ses joueurs : « Merci pour le derby et pour la seconde place. Mais il va falloir faire mieux.  » En gros : montrez-nous ce soir qu'on a des raisons d'y croire pour la saison prochaine. Et franchement, ce n'est pas gagné. Les Romains ont laissé filer la première période sans avoir l'air d'y prêter la moindre attention. Ils ont ensuite réagi en seconde et trouvé l'ouverture en fin de match grâce à leur éternel capitaine, Francesco Totti. Score final : 1 - 2. Affreux. Il est grand temps pour eux de se faire dorer la pilule au soleil et d'oublier leurs espoirs déchus.

C'est l'été…


Tel un collégien à la fin du mois de juin, à 1h30 de la fin des cours, la Roma se croit déjà en vacances. Elle entame ce match le pied levé, le sourire aux lèvres et l'esprit ailleurs avec pas mal de nouvelles têtes dans ses rangs. Et parmi elle, une belle surprise : la titularisation de Balzaretti, absent des terrains depuis des lustres à cause d'une grave pubalgie. Peut-être l'un de ses derniers matchs officiels d'ailleurs. Sinon, niveau terrain, les Romains sont là sans être là. En gros, il faut attendre 11 minutes pour ressentir un semblant de frisson. Une frappe de Totti (semble-t-il) contrée de la main par Gonzalez, mais qui ne convainc pas l'arbitre. Par la suite, le match s'emballe gentiment. Des occasions par-ci, par-là, sans excès. Dont cette tête de Maresca à la 20e bien repoussée par Skorupski. Et puis à la 34e minute, à cause de son manque d'implication, la Louve se fait sanctionner. Le plus tout jeune Spolli tacle le ballon de la main dans sa surface et concède un penalty transformé par Vázquez. 1–0. Avec si peu de bonne volonté, la Roma n'a que ce qu'elle mérite.

… Mais les Romains fournissent leur ultime effort


Mais voilà, les Giallorossi vont quand même essayer de se réveiller. De faire semblant de pousser. Histoire de montrer qu'elle ne prend pas ses supporters pour des billes. Florenzi, en bon élève, s'y colle en premier. Il multiplie les appels et les centres, mais ne trouve rien d'autre que les gants de Sorrentino. Idem pour ceux qui essayent de l'imiter. Totti, Balzaretti ou encore Doumbia sont bien trop tête en l'air pour réussir quoi que ce soit. Ils ne semblent pas en mesure de prendre le dessus sur Palerme et son coach, Giuseppe Lachini, le seul homme à associer une casquette et un costard. Plus le temps passe et plus la Roma attriste. Et puis à la 85e minute, un peu à l'image de sa saison, au moment où on ne l'attendait plus, la Louve surgit de l'ombre. Une bonne passe de Nainggolan pour Totti qui pique son ballon. C'est toujours aussi classe et ça fait 1-1. Mais la Roma était vraiment trop pressée de partir en vacances ce soir et craque une nouvelle fois dans les tout derniers instants en laissant Belotti tout seul dans son dos inscrire le but de la victoire. La Roma finit sa saison en demi-teinte. Vivement l'année prochaine.


⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 11 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 20 heures La drôle de liste d'invités de la finale 37 Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3