Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Roma-Fiorentina (4-0)

La Roma dérouille la Viola

Džeko par deux fois, Fazio et Nainggolan infligent une lourde défaite à la Fiorentina et reprennent ainsi leur seconde place que le Napoli occupait temporairement depuis trois jours.

Modififié

Roma 4-0 Fiorentina

Buts : Džeko (39e et 83e), Fazio (58e) et Nainggolan (75e) pour la Roma

Icardi, Belotti, Higuaín 15. Mertens 16, et Džeko 17. Les buteurs de Serie A se répondent du tac au tac, et le Bosnien ne pouvait manquer à l’appel ce soir. Trouvé à la limite du hors-jeu par De Rossi, il dégaine un contrôle poitrine orienté pour enchaîner d’une frappe du gauche et ouvrir le score à la 39e minute de cette rencontre. Un but qui annihile toute velléité d’une Fiorentina bien trop timide. La Roma s’impose brillamment 4-0 et reste à l'affût d’un faux pas de la Juve qui a toutefois l’occasion de la distancer de sept points en remportant le match en retard à Crotone ce mercredi.

Džeko vs le fantôme de Kalinić


Les jardiniers de l’Olimpico connaissent leur taf. C’est que dimanche après-midi, Italiens et Gallois piétinaient la pelouse pour le compte de la première journée du Tournoi des Six Nations et c’eût été dommage que deux belles équipes comme la Roma et la Fiorentina s’affrontent sur un champ de patates. Spalletti et Sousa optent tous deux pour un 3-4-2-1, mais le second doit se passer de Kalinić suppléé par le Sénégalais Babacar. Les adversaires se craignent et se respectent, d’où un premier quart d’heure très tranquille avant la première occasion. Elle est signée Chiesa Jr, décidément en très grande forme. Lancé à la limite du hors-jeu par une ouverture millimétrée de Rodríguez, il lobe Szczęsny, mais le ballon redescend trop lentement, et Fazio peut écarter le danger. Cela a le mérite de réveiller les Giallorossi qui prennent alors les choses en main. El Shaarawy est stoppé par une sortie de Tararusanu et une anticipation de Sánchez sur un centre bien ajusté de Peres. Ce dernier bouffe la feuille en gâchant un caviar de Nainggolan alors qu’il n’avait plus qu’à ajuster le portier adverse, tandis que Džeko cadre une première tentative, mais la frappe est trop écrasée. Patience, l'ouverture du score arrive un peu plus tard et de façon méritée.

La Louve dévore son bifteck à la florentine


La Fiorentina est incapable de se montrer dangereuse et l’absence de Kalinić ne se fait pas seulement ressentir sur le pan de la finition, non, l’animation offensive est aussi fortement pénalisée. La Roma contrôle et double la mise à la première occasion sur un coup franc bien botté par De Rossi côté droit et réceptionné de la tête par Fazio. Poteau rentrant. Le break est fait. Sousa n'a d'autre choix que de prendre des risques et fait entrer Iličić pour Oliveira, Bernardeschi devenant ainsi latéral gauche (avant de laisser sa place à Tello). Rien n'y fait, Rüdiger frôle le 3-0 tout comme Džeko qui voit sa tentative repoussée par un tacle de Rodríguez. Sur le plan des individualités, Nainggolan, mais surtout Emerson sur son flanc gauche survolent la rencontre, et physiquement, tous les Louveteaux tiennent la distance. Le troisième arrive finalement sur une contre-attaque à montrer dans toutes les écoles de foot. Dans ses vingt mètres, Emerson trouve Džeko dans le rond central qui, dos au but, remet pour De Rossi. En une touche, le capitaine lance Strootman parti à gauche, Nainggolan a suivi et se fait servir au point de penalty. Contrôle, but. 3-0. Rideau ? Pas encore, Džeko flaire la bourde d'Astori et s'en va planter le quatrième. 24 buts en 32 matchs pour Edin. La forme de sa vie. Grenieren profite alors pour faire ses débuts sous ses nouvelles couleurs. La fête est complète et la Roma n'a pas encore perdu le moindre point à domicile.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
    Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3
    À lire ensuite
    Monaco maintient le tempo