1. //
  2. // Huitièmes de finale
  3. // AS Roma/Empoli (2-1)

La Roma au bout de la médiocrité

Pour son entrée en lice en huitièmes de finale de Coupe d'Italie, la Roma a eu toutes les peines du monde contre l'Empoli, et ne s'est imposée qu'après prolongation sur un penalty très généreux (2-1). Une nouvelle prestation très inquiétante pour Rudi Garcia et les siens.

Modififié
7 12

AS Roma 2-1 Empoli

Buts : Iturbe (5e), De Rossi (114e) pour l'AS Roma / Verdi (79e) pour Empoli

Cinq petites minutes de jeu, un but opportuniste d'Iturbe et la Roma qui se relâche et retombe dans ses travers. Même dominatrice et pas vraiment inquiétée, la Louve ne se fait pas violence pour se mettre à l'abri et paye l'addition à dix minutes du terme sur un coaching payant côté Empoli. Verdi prend de vitesse Astori sur un bon ballon de Vecino et illustre assez symboliquement les difficultés romaines du moment. En prolongation, la Roma peine, et on se dirige tout droit vers la séance de tirs au but. Mais l'arbitre sort alors de son chapeau un penalty extrêmement généreux sur un tacle appuyé, mais semble-t-il régulier d'un joueur d'Empoli dans la surface. La sanction est transformée par De Rossi, et la Roma se qualifie. Mais l'impression d'ensemble est très nettement insuffisante. Devant un Stadio Olimpico privé de sa Curva Sud, la Roma a énormément inquiété, contre un Empoli vaillant, même si elle réalise finalement le strict minimum. La qualification en quarts de finale de Coupe d'Italie, contre la Fiorentina ou l'Atalanta, est validée, mais Rudi Garcia va vite devoir tirer des enseignements d'une rencontre franchement décevante.

Iturbe met le turbo


Enjeu moindre oblige, la Roma et l'Empoli ne prennent pas la peine d'observer de round d'observation. D'entrée, Totti tente de piquer aux 20 mètres comme lors de ses plus belles années, c'est contré, mais ça a le mérite de lancer la partie. Dans la foulée, Iturbe est à la tombée d'un centre de Maicon pour répondre aux critiques insistantes à son sujet. Le jeune louveteau se défait, avec de la réussite, de Bianchetti avant d'ajuster facilement Bassi pour ouvrir le score. L'Empoli désabusé après même pas 5 minutes ? Que nenni : Saponara, puis Tavano ont des occasions d'égaliser sans toutefois trouver le cadre de Skorupski. Le temps de souffler un peu avec la blessure d'Ashley Cole - décidément pas à son aise à Rome - remplacé par Holebas et c'est reparti. Enfin associés, Totti et Destro tentent de prouver que l'association peut marcher, mais le cadet, constamment à la limite du hors-jeu, est pris par la patrouille. Avec un Totti à la baguette, dans une position un peu plus reculée qu'à l'accoutumée, le jeu romain est fluide, mais l'Empoli ne souffre pas plus que cela. Au retour des vestiaires, Destro s'illustre à nouveau, mais ne trouve que le ciel romain ou les gants de Bassi. Bien supérieure techniquement, à l'image des gâteries de Totti, la Roma ne trouve toutefois pas le break. L'Empoli entend bien en profiter à l'approche de l'heure de jeu, mais le nouvel entrant Zielinski ne cadre toujours pas.

Verdi punit, l'arbitre sauve la Roma


Rudi Garcia lance Ljajić pour économiser Totti, Maurizio Sarri répond avec son dernier changement : Verdi pour Maccarone. Un choix payant une dizaine de minutes plus tard. Lancé en profondeur, le joker devance un Astori encore aux fraises, efface Skorupski et égalise en toute tranquillité devant le but vide. Sanction méritée pour une Louve totalement endormie. Iturbe a bien une double balle de match dans les derniers instants, mais Bassi répond présent avec une fantastique double parade. Direction la prolongation.

Meilleur Romain de la rencontre, le jeune Iturbe essaye bien de redonner l'avantage aux siens, mais c'est toujours sans réussite. Garcia a beau encourager ses ouailles, l'Empoli tient bon et obtient même un coup franc à la limite de la surface que Tavano ne négocie pas bien. Derrière, Nainggolan et Destro tentent encore leur chance, mais se frottent à nouveau à Bassi. On reprend après une courte interruption avec le même Iturbe, mais le Romain ne trouve que le petit filet extérieur. 1-1 et rendez-vous aux tirs au but ? Non. La solution vient finalement de l'arbitre, qui accorde un penalty après un tacle de Zielinski sur Parades. À vitesse réelle, l'intervention est limite, mais elle semble sur le ballon, et au ralenti... bah elle l'est. De Rossi s'en tape, prend ses responsabilités et convertit sereinement pour éviter le pire. À la 120e minute, la Roma se fait encore surprendre, et Tavano se retrouve seul face à Skorupski, mais le portier repousse sa frappe à bout portant. La qualification romaine est finalement entérinée. Mais que ce fut laborieux...

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Barry Allen Niveau : CFA2
COPPA FALSATA!

Le tacle de Zielinski est sur Paredes, et non Ljajic il me semble. Dans tous les cas, y'avait pas péno...
Garcia jouera-t-il du violon ce soir? Je suis curieux.
Non vraiment la Roma montre ses premiers signes de faiblesse depuis quelques matchs et l'absence de Gervinho pèse déjà je trouve. Peut être qu'il faut profiter de recruter un ou deux joueurs cet hiver pour pas laisser la Juve fuir au classement...
Note : 3
Eric Marinelli = EM(2)?!
Note : 2
Que Gervinho manque autant devrait inquiéter sur le niveau de la Roma (et plus généralement sur celui de la Serie A, mm si on connait tous son état actuel). C'est bon joueur certe, mais un pas plus que ca.
Juventine7 Niveau : CFA2
Ahah le cousin de Maggiori prend le relève, ça ne peut être qu'une bonne nouvelle..
La coupe c'est le maximum que peut esperer la Roma cette année. Ils n'ont pas les moyens d'inquéter la Juve. Leur parcours en Champions League est bien trop faible, mis à part la claque mise au CSKA (5-2). Le Bayern les a écrasés, et un City plus que moyen les a éliminés!
Un match tellement dégueulasse que je n'ai même pas suivi la prolongation. Une purge. Garcia, va falloir te bouger le cul. et virer quelques traine-savates indignes d'un contrat pro (Cole, Destro, Ljajic, Anyone ?)
Message posté par rokprog
Un match tellement dégueulasse que je n'ai même pas suivi la prolongation. Une purge. Garcia, va falloir te bouger le cul. et virer quelques traine-savates indignes d'un contrat pro (Cole, Destro, Ljajic, Anyone ?)


Je te trouve dur avec Ljajic, les quelques matchs de la Roma que j'ai vu, il a toujours été relativement bon. Idem pour Destro même si pour un tifoso sa nonchalance peut rendre fou.
Juventine7 Niveau : CFA2
Destro et Ljajic pas digne d'un contrat pro?
La défait d'hier est dûe en majorité à Iturbe qui a littéralement mangé la feuille de match..
Comment Iturbe ?

Le mec que soit disant la Juve voulait et que la Roma lui a piqué ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Oyongo sauve le Cameroun
7 12