1. //
  2. // 36ème journée

La Roma attend la Lazio

Le duel continue. La Roma vient de gagner à Parme (1-2) . La pression est maintenant sur l'Inter, et peut-être plus encore sur la Lazio...

0 0
Battue la semaine dernière par la Samp, la Roma avait vu l'Inter lui passer sous le nez. Cette semaine, elle se devait d'aller battre Parme pour pouvoir continuer à y croire. Et c'est chose faite, avec cette victoire signée Totti. Un superbe petit lob, dès la cinquième minute de jeu, une merveille de centre pour Taddei aux trois-quarts de la rencontre, et hop je job était fait. Une victoire importantissime pour la Roma. Les hommes de Ranieri ont fait le taf et repassent donc devant ceux de Mourinho. Provisoirement...


{En attendant, toujours à Rome... }


La Lazio s'apprête à recevoir le futur finaliste de la Ligue des Champion's, le champion d'Italie en titre, l'Inter Milan de José Mourinho. « Voilà la première finale que dispute l'Inter en ce mois de mai » a d'ailleurs prévenu le Special One. Effectivement. Après avoir éteint le FC Barcelone, les joueurs de l'Inter passeraient un peu pour des cons s'ils ne parvenaient pas à assurer les affaires courantes. Même s'ils ont laissé jusqu'à leurs dernières forces dans la largeur du Camp Nou, il s'agit pour eux de ne pas laisser la Roma prendre la main. Perspective qui est bien loin d'enchanter les supporters de l'Inter, mais aussi ceux de la Lazio. Certes les tifosi laziale n'ont pas particulièrement envie que ceux de l'AS Roma remportent le titre, mais de là à lever le pied face à l'Inter. Ce n'est pas vraiment le genre de la maison. Et puis, vu que tout le monde les a à l'œil, les troufions de la Lazio pourraient bien en profiter pour se payer le scalp d'un finaliste de Champion's. Parce que ça, c'est déjà plus le genre de la maison. D'autant que si l'Inter veut battre les Romains, ils n'ont qu'à le faire eux-mêmes. Mercredi, en finale de la Coupe d'Italie par exemple... Mais la Coupe d'Italie, pour l'instant, les Intéristes s'en contrefoutent. Ceux qu'ils veulent, c'est (re)prendre l'avantage sur les Romains en championnat. Un avantage ensuite qu'ils pourraient bien ne pas lâcher...


Le reste de la journée


« Ce soir, c'est la match de l'année » . Au moins, c'est dit. Thiago Motta a beau faire du teasing un peu bas de gamme, l'enjeu du match à venir pour le Milan n'en est pas moins décisif. Une victoire, et la troisième place, qualificative pour la Ligue des Champions était quasiment assurée au Milan. Une saison pas si dégueulasse au final, pour un Leonardo qui a toutefois d'ores et déjà amorcé sa sortie. « Berlusconi et moi sommes incompatibles » a asséné le Brésilien. Si le Milan est actuellement en petite forme, Leo et les futurs ex siens ont tout de même tout fait pour l'emporter (1-0) face à une Fiorentina en pleine déliquescence. La Juventus, de son côté, peut en revanche encore décrocher malgré une saison beaucoup plus noire que blanche. Aujourd'hui, ce sera une Juve beaucoup plus affairée en coulisses que sur le terrain qui s'avancera face à Catane. Une Juve qui ferait bien de gagner (mathématiquement, la quatrième place place qualificative pour le tour préliminaire de Ligue des Champions est encore jouable), une Juve embourbée dans ce qui constituerait une crise pour beaucoup mais qui au final ne semble être qu'une autre péripétie de l'histoire pour la Vieille Dame, qui en a vu d'autres. Résultats en berne, tifosi fâchés, espoirs déchus, président contesté... On parle de Rafa Benitez pour manager (oui, manager) la Juventus, et la famille Agnelli a déjà repris le pouvoir, par l'intermédiaire d'Andrea le petit-fils. Quand on a déjà fait une croix sur la saison qui s'achève, c'est tout de suite beaucoup plus facile d'attendre la suivante... Qu'elle espère secrètement européenne...


Surtout, si Naples, en goguette à Vérone, ne parvient pas à se défaire du Chievo. La Samp, elle aussi, devrait concrétiser son rêve. S'ils l'emportaient contre Livourne (déjà condamné), Pazzini et ses potes conserveraient leur quatrième place au classement. Dans leur roue, Palerme, en déplacement à Sienne. Palerme doit l'emporter pour espérer gruger la Samp, mais Sienne ne l'entend pas de cette oreille, puisque Sienne joue tout simplement sa dernière chance de survie. Survie en jeu également pour l'Atalanta et Bologne, qui s'affrontent.

Beaucoup d'enjeux donc pour cette journée italienne. Surtout en haut du classement, où le titre n'est pas encore joué.

Rarement le résultat de la Lazio n'a été attendu aussi longtemps à Rome...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Liverpool es-tu là ?
0 0