1. //
  2. // Qualifications
  3. // Groupe C
  4. // 5e journée
  5. // Espagne/Ukraine

La Roja et l'épineux cas Diego Costa

Encore une fois absent du rassemblement de l'équipe d'Espagne, Diego Costa ne cesse d'alimenter ses détracteurs et de multiplier les interrogations. Naturalisé à la hâte avant le Mondial, attendu comme la pointe qui manquait à la Roja, il reste un mystère. Sauf pour Del Bosque, qui ne cesse de le défendre.

19 21
Les Tigers ont eu raison de la Bestia. Car lors de ce duel dominical des plus animaliers, Diego Costa a frappé, a marqué, mais s'est surtout blessé. La victoire de Chelsea, poussive et providentielle face à Hull City, n'a ainsi pas empêché José Mourinho de ronchonner après-match. « Il a cette fragilité » , bougonnait le Portugais au sujet de la santé bancale de sa pointe hispano-brésilienne. Avec ce nouveau pépin physique - une tendinite au pied gauche -, l'ancien Colchonero a, de fait, déclaré forfait pour les deux prochaines rencontres de la Roja face à l'Ukraine et aux Pays-Bas. Une redondance depuis son choix de sélection pré-Mondial brésilien. Entre absence sur blessure, interrogation sur son engagement et doute quant à son intégration sur le pré, il cristallise tous les tâtonnements de cette génération espagnole renouvelée. Même si Vicente del Bosque ne le lâche pas, la vérité du terrain ne parle pas en sa faveur. Son petit pion en sept sélections encore moins. Celui qui devait être la relève de David Villa et de Fernando Torres ne serait-il pas en train de se muer en un fardeau trop imposant ?

« Nous ne pouvons douter de lui  »


Cet affolement médiatique trouve sa genèse avant même sa première cape sous la liquette des champions du monde et doubles champions d'Europe. Retour à la mi-octobre de l'an 2013, donc : toujours sans sélection fixe, la RFEF reçoit la si désirée documentation pour naturaliser sportivement le goleador de l'époque de l'Atlético Madrid. Le branle-bas de combat instauré à las Rozas par Vicente del Bosque fonctionne, et Scolari lâche du lest. Le début de la fin, ou la fin dès le début, c'est selon. Sa convocation du 7 novembre pour une tournée en Guinée équatoriale, ce « processus logique » dixit son sélectionneur, est un fiasco. Sur le flan quatre jours plus tard avec l'Atléti, il déclare forfait. Il étrenne finalement la camiseta roja dans son Vicente-Calderón face à l'Italie. Ce dernier rassemblement avant le Mondial brésilien suffit à l'installer dans l'escouade des tenants du titre. Et ce, malgré une blessure récurrente et semble-t-il incurable au biceps fémoral de la jambe droite qui lui coûte, quelques semaines plus tôt, une place de protagoniste en finale de Liga et de Ligue des champions.

Plus chaotique encore, le Mondial des hommes de Del Bosque ouvre grand la porte à un renouvellement de générations. Avec ses 25 printemps, Diego Costa fait figure d'étendard de ce revêtement de façade. Encore une fois, raté. Tandis qu'il flambe sous ses nouvelles couleurs londoniennes, il répond par la négative à sa convocation, prétextant une grosse fatigue physique. Le tout alors qu'il enfile les buts comme des perles avec Chelsea. Sergio Ramos en vient même à le critiquer publiquement, à l'instar de son comparse Fàbregas : « Cela peut générer quelques doutes, pas seulement auprès des coéquipiers, mais également du public. Ça ouvre un débat » . Des propos qui provoquent un tollé outre-Pyrénées. En bon père de famille, Vincent sort du bois et appelle au calme. « Diego Costa est spécial, clame-t-il d'entrée. Si nous doutons de lui pour son engagement, c'est un faux débat. Encore plus avec un joueur qui est brésilien et qui s'est fait naturaliser espagnol. Nous ne pouvons douter de lui après ce qu'il nous a donné.  » Outre un changement de passeport, son apport reste bien maigre jusqu'à aujourd'hui : un pion en sept sélections.

Contre vents et marées


« Mon histoire avec la sélection n'a toujours pas commencé, regrette-t-il dans les colonnes de Marca. Je n'ai toujours rien fait. La sélection est une chose que j'ai en tête. Je suis désolé de ne pouvoir apporter ce que je voulais. » Encore une fois absent du rassemblement espagnol, la Bestia tente de désamorcer une situation étouffante. Surtout, il sait qu'elle ne peut empirer puisque le fond a été touché. Raclé, même. Dans cette Espagne new look, orpheline de Xavi et Xabi, son profil demeure une option plus qu'intéressante. Moins maître du tempo, plus versatile, la Roja a besoin de cet attaquant véloce et complet. Ses concurrents, Alcácer, Negredo, Fernando Torres et Sergio Garcia, gardent une longueur de retard, de par leurs profils et leurs performances en club. Surtout, dans la tête d'un Vicente del Bosque qui l'a défendu contre vents et marées, il dispose toujours d'une cote élevée. Lui écoute «  les critiques sur (s)on rendement » , mais fait fi des « critiques sur (s)on engagement » . Car entre ses petits trafics juvéniles à la frontière entre Brésil et Uruguay et son parcours professionnel tortueux, la Bestia a au moins pour elle un mental à toute épreuve.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Del bosque est pris au piège,il est obligé de le séléctionner.
Diego costa,Je le trouve limite techniquement.
LapinCrétin Niveau : CFA
Message posté par nasunaj
Del bosque est pris au piège,il est obligé de le séléctionner.
Diego costa,Je le trouve limite techniquement.


Bah oui il est "obligé" de le sélectionner: ça n'a rien à voir avec le fait que Costa a gagné la Liga l'an passé, avec 27 buts, qu'il soit allé en final de LDC, avec 8 buts, et qu'il découvre un nouveau championnat avec "seulement" 19 buts... Puis franchement, tu mettrais qui à sa place?

Quant à son manque de technique, je pense que c'est plus son image de grosse brute qu'autre chose car il est loin d'être maladroit avec ses pieds (et même le gauche), a un jeu de tête pas mal et combine bien avec Hazard à Chelsea.
P'tit Filet Niveau : CFA
"Ses concurrents, Alcácer, Negredo, Fernando Torres et Sergio Garcia"

Robin de Madrid, ses concurrents, ce seraient pas Alvaro Morata & Rodrigo Moreno Machado, des fois ?

Je dis ça...
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Message posté par nasunaj
Del bosque est pris au piège,il est obligé de le séléctionner.
Diego costa,Je le trouve limite techniquement.


phrase typique du forumeur qui a vu que la double confrontation chelsea - psg, Diego Costa est un très bon joueur avec un sens du but intéressant et une bonne technique.
Pour ma part, je pense qu'il se gâche en essayant systématiquement de provoquer ses adversaires.Puis ce choix de la sélection espagnole, simplement de l'opportunisme.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 2
Bah un mec qui le connaissait suffisamment pour avoir tâter de la balle avec lui en jeune disait que le mec avait besoin d'aller provoquer, laisser une semelle par ci, un mot doux par là pour se sentir sur le terrain. Faire un match "propret" n'était pas dans son ADN, c'est comme la garra pour les peuplades vivant de par et d'autres du Rio de la Plata, ils ne peuvent pas changer parce-qu'ils sont comme ça dans leur appréhension du jeu. Les Nordestino Brésiliens aussi d'ailleurs....
Message posté par Prospère Mulenga


phrase typique du forumeur qui a vu que la double confrontation chelsea - psg, Diego Costa est un très bon joueur avec un sens du but intéressant et une bonne technique.
Pour ma part, je pense qu'il se gâche en essayant systématiquement de provoquer ses adversaires.Puis ce choix de la sélection espagnole, simplement de l'opportunisme.


C'est vrai que je ne regarde pas fréquemment la PL, j'ai vu environ dix match de lui cette année, mais l'année dernière j'en ai vu beaucoup. Pour son standing je le ne le trouve pas si dingue que ça.
Perso après, je aime bien son coté mesquin.
Message posté par LapinCrétin


Bah oui il est "obligé" de le sélectionner: ça n'a rien à voir avec le fait que Costa a gagné la Liga l'an passé, avec 27 buts, qu'il soit allé en final de LDC, avec 8 buts, et qu'il découvre un nouveau championnat avec "seulement" 19 buts... Puis franchement, tu mettrais qui à sa place?

Quant à son manque de technique, je pense que c'est plus son image de grosse brute qu'autre chose car il est loin d'être maladroit avec ses pieds (et même le gauche), a un jeu de tête pas mal et combine bien avec Hazard à Chelsea.



C'est un bon joueur, mais je trouve que son jeu et son style ne va pas avec l'équipe.
Red Devil Niveau : CFA2
Non mais le mec aurait pu être le 9 indiscutable du Brésil pour les 7 ans à venir et il choisit de se faire naturaliser espagnol par pur opportunisme. Je lui souhaite de foirer sa carrière internationale bien comme il faut, il a pris la place de joueurs espagnols qui avaient fait de bonnes saisons. Ce genre de comportement me dégoûte.
C'est actuellement un pari perdant-perdant pour les deux partie. Un joueur qui ne trouve pas sa place, contesté par les médias et qui ne fait pas l'unanimité dans le groupe. Et avec l'éclosion de Morata, on peut se poser la question, sera t'il un jour titulaire de cette Roja ?

Pendant ce temps-là, le Brésil aligne Firmino comme avant centre.
DoutorSocrates Niveau : CFA
Je le sens tellement pas Diego Costa avec l'Espagne. J'ai plus l'impression qu'il a fait ça parce que cet abruti de Scolari avait été avait fait le con à son égard. Dommage, parce que n'importe quel autre sélectionneur aurait sûrement réussi à lui faire choisir le Brésil. Mais Scolari, quel mongole vraiment. Vouloir se passer de Diego Costa alors que le gars n'avait que Fred et Jô.
pattes chez saloute Niveau : Loisir
Un bon trav' brésilien qui se fait naturaliser et met sans arrêt des petits coups de pute* sur le terrain, à part mériter des gifles ça mérite quoi? Faut vraiment que la roja soit en mal d'avant centre pour faire appel à ça.

Et non, je dirais pas le club avec lequel je valide, et toc!
Morata est clairement le futur de la Roja!!! Grand, puissant, rapide, technique et altruiste. Un futur très grand.
On va pas se mentir, les autres joueurs de champs sont plus techniques que lui, donc c'est limite pour être attaquant d'une sélection axée sur la possession de balle et le jeu en touche - deux touches de balle. c'est comme si tu disais qu'un loïc Rémy est titulaire indiscutable en équipe de france, lui spécialiste des contrôles du tibia. Après Costa est bien meilleur que rémy ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dit.
C'est clairement un attaquant atypique, pour moi il l'équivalent en attaque d'un Busquets: un jeu de pute et un gros physique mais qui cachent une technique, une vitesse et un placement nettement au dessus de la moyenne.

Quand à Morata devant j'y crois pas.

L'époque Xavi-Iniesta c'est une parenthèse enchantée, l'Espagne doit revenir a un jeu plus agressif comme elle l'a toujours été.
Donnie_Brasco Niveau : CFA2
Message posté par DoutorSocrates
Je le sens tellement pas Diego Costa avec l'Espagne. J'ai plus l'impression qu'il a fait ça parce que cet abruti de Scolari avait été avait fait le con à son égard. Dommage, parce que n'importe quel autre sélectionneur aurait sûrement réussi à lui faire choisir le Brésil. Mais Scolari, quel mongole vraiment. Vouloir se passer de Diego Costa alors que le gars n'avait que Fred et Jô.

Scolari avec sa petite préférence pour les bougres de son espèce, aligner Fred et Jo le taxi en pointe a été une sacrée insulte au foot, heureusement qu'il a été remis a sa place. Avec dunga, Costa serait venu au brésil même en vélo.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Dunga doit clairement maudire Scolari, avec lui Costa serait taulier ou capitaine très rapidement.

Pour le côté technique du bonhomme, on s'en fout pas mal que ce ne soit pas Ronnie, son boulot est de mettre des buts et la Roja ne pourra de toute façon continuer à jouer la possession. Ça ne marche plus trop et leurs meilleures specialistes de ce jeu sont trop vieux/ en phase de déclin.
Tout ça parce que Del Bosque s'est entiché de lui!

Ah! L'amour!

Le mec est le coach d'une équipe championne du monde en titre, double championne d'Europe en titre et il va naturaliser Diego Costa!!!!!

Et après une coupe du monde indigne, avec son cher Diego Costa sur le terrain, il est toujours en poste!
harry plotteur Niveau : DHR
Message posté par nasunaj
Del bosque est pris au piège,il est obligé de le séléctionner.
Diego costa,Je le trouve limite techniquement.


toi tu dois pas souvent le voir jouer...
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Aime bien le Vincent sort du bois ça m'a fait marrer même si c'etait peut être un hasard...
Pour le coup de Diego Costa, force est de constater qu'il ne s'est pas adapté malgre certains partenaires en club (dont fabregas le distributeur attitré). Son jeu est trop direct, et il était fait (dans l'esprit de del bosque) pour offrir un nouveau style de jeu si la possession marche pas... Il fallait un tueur mais il s'est embourbé dans cette affaire avec un mec esseulé parce que ses potes n'ont pas les automatismes pour jouer avec lui. Negredo pour le coup (pour changer de style de jeu en plus direct si ça galère) aurait, je pense, suffit (Je compare pas les deux, ça ne servirait à rien on sait tous que Costa est largement supérieur à negredo).

Pour finir, quand je vois les nouvelles générations et les joueurs issus des centres de formation, je doute que l'Espagne revienne à un jeu plus direct: les Koke thiago alcantara Rafinha etc y'a aucune différence avec leurs aînés (Koke étant le "nouveau Xavi" selon la presse espagnole et je suis plutôt d'accord)...
En descendant beaucoup plus bas (U19, U17, U16...) vous verrez que les mecs ne jouent qu'en possession comme leurs prédécesseurs.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
19 21