1. //
  2. // Sélection
  3. //

La Roja a-t-elle besoin de Diego Costa ?

Avec sa gueule de taulard, son mental de vicelard etson corps de mastard, Diego Costa est la nouvelle hype du championnat espagnol. Boudé par la Seleção, le co-meilleur buteur de Liga a déclaré vouloir joueur avec la Roja grâce à une double nationalité acquise sur le tard. Alors que Del Bosque va annoncer sa liste pour les deux derniers matchs qualificatifs contre la Biélorussie et la Géorgie, le sujet fait débat…

Modififié
0 28
Mais à quoi joue Luiz Felipe Scolari avec Diego Costa ? La semaine dernière, au lieu de clore le débat sur sa possible sélection avec la Roja en le convoquant pour les deux prochains matchs de la Seleção (contre la Corée du Sud et la Zambie), Felipão a préféré le laisser de côté tout en critiquant sa possible incorporation avec l'Espagne. Une attitude étrange qui avait déjà surpris lorsque l'ancien sélectionneur du Portugal (où il avait naturalisé Pepe et Deco) avait convoqué le chien fou de l'Atlético Madrid pour deux amicaux en mars dernier avant de « l'oublier » pour la Coupe des confédérations. À force de tirer sur la corde, Scolari risque de dégoûter un joueur qui, à la base, rêve forcément de disputer le mondial chez lui avec son Brésil.

Pendant que l'ancien manager de Chelsea hésite, le menton de Del Bosque est à l'affût. Le papa de la Roja a en effet demandé à la Fédération espagnole d'initier une procédure auprès de la FIFA pour demander l'éligibilité du joueur. Si cette procédure aboutit — ce qui est vraisemblable vu le communiqué de la RFEF ce matin déclarant que « le joueur a déclaré oralement à Vicente del Bosque son intention de jouer avec la sélection espagnole à l'avenir » — Diego Costa devra la valider en demandant par écrit sa mutation et la Fédération brésilienne aussi. Si, pour le natif de Lagarto, disputer une Coupe du monde suffit à comprendre sa motivation, l'affaire est moins évidente pour la Roja. Car au fond, l'Espagne a t-elle réellement besoin de lui ?

Le 9 que la Roja cherche désespérément ?

Depuis la blessure de David Villa en décembre 2011 au Mondial des clubs avec le Barça, l'Espagne est sans cesse au bord de la crise de nerf à l'heure de choisir son attaquant. Pieds carrés de Torres, débat sur le « faux 9 » Fàbregas, piges plus au moins convaincantes de Soldado et de Negredo, retour de Llorente, etc. La Roja ne manque pas d'attaquants, elle manque d'un attaquant indiscutable. Un joueur capable de porter le jeu offensif sur ses épaules. Avec ses 8 buts inscrits en 7 matchs de Liga, sa grinta, sa maîtrise devant le but et son âge (seulement 24 ans), Diego Costa est à la fois l'attaquant le plus en forme et le buteur le plus prometteur dont dispose potentiellement Del Bosque. Les puristes du football toque à l'espagnole se demandent néanmoins si le mauvais garçon pourra réussir à s'intégrer au jeu de la sélection espagnole d'ici le début de la Coupe du monde. Avec l'Atléti, le truand est généralement lancé dans la profondeur, il peut ainsi faire parler son physique et sa vitesse. À son pedigree, l'ancien du Celta Vigo peut aussi ajouter un bon jeu de tête et une carrure qui lui permettent d'être utile en pivot. Des qualités indéniables, mais qui ne s'accordent pas du tout avec le jeu de la Roja. On imagine en effet assez mal Diego Costa redoublant les passes dans les petits espaces avec Xaviniesta et compagnie. Tactiquement, son arrivée serait donc à double tranchant. Mais pourrait enfin permettre à la Roja de pratiquer un football plus vertical et apporterait son « fighting spirit » dans les surfaces adverses. Malheureusement, il pourrait aussi rapidement devenir le vilain petit canard de la bande, sevré de ballon tout seul devant. Au choix.

Le vilain petit canard ?

Del Bosque n'est pas un salaud. Il sait pertinemment que s'il choisit de sélectionner Diego Costa pour les deux derniers matchs qualificatifs du groupe I, il s'engage — sauf blessure — à emmener le joueur au Mondial. On ne demande pas à un footballeur de renoncer à son pays pour lui faire jouer deux petits matchs sans enjeu. Ce pacte tacite doit probablement inciter le moustachu à réfléchir. Outre l'aspect tactique, Del Bosque sait que d'autres doutes subsistent. Tout d'abord, le caractère du joueur fait débat. S'il est devenu l'idole de Vicente-Calderón, le bad boy s'est aussi déjà fritté avec la moitié des joueurs de la sélection espagnole et compte pléthore de détracteurs. Certains se délectent de ses « trash talks » , ses provocations incessantes et son comportement de voyou sur le pré. D'autres considèrent sa conduite sur le terrain comme antisportive et refusent d'associer une pareille catin aux esthètes Xavi, Iniesta, Silva, Pedro, etc.

Interrogé sur la question, Del Bosque esquive : « Je ne pense pas que son caractère soit un problème. Au fond, c'est un bon garçon. » Si le football espagnol est depuis plusieurs années devenu un modèle, il a aussi tendance à créer des joueurs un peu stéréotypés. Une grande compétition ne se gagne pas qu'avec des petits lutins techniques. Parfois, il faut qu'un mec avec un profil un peu différent fasse le sale boulot. En 2008, les succès de la Roja championne d'Europe de Luis Aragonés reposaient sur les passes de Xavi, mais surtout sur le travail dans l'ombre de Marcos Senna. Marcos Senna, un Brésilien naturalisé espagnol.

Par Pablo Garcia-Fons, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est vrai, une compétition aussi compliquée qu'une coupe du monde ne se gagne pas qu'avec des lutins, la preuve en 2010... Cela dit, je pense que Del Bosque qui, bien que madrilène, est très attentif au jeu du Barça, va tirer l'enseignement de l'évolution du tiki-taka sous la baguette de Martino et l'arrivée de ce genre de profil dans la Roja ne peut être que bénéfique. Pour ce qui est des affinités entre les joueurs, c'est un détail qui s'effacera si l'efficacité est au rendez-vous.
Note : 11
Si les espagnols naturalisent des bresiliens, l'EDF pourrait peut etre naturalisé quelques Belges, cela nous ferait du bien ...
Benito-Bx Niveau : CFA
Message posté par Kigur
Si les espagnols naturalisent des bresiliens, l'EDF pourrait peut etre naturalisé quelques Belges, cela nous ferait du bien ...



Sauf que l'Espagne a quelque chose à offrir à ces brésiliens...la France malheureusement pas...
Sérieusement si des mecs comme soldado ou Negredo qui sont un peu dans son profil de pivot n'ont pas réussi à s'imposer, vous pensez que Del Bosque va sélectionner et j'irai même plus loin, chambouler tout son plan de jeu pour Diego Costa.

Vous et moi on sait que ça va se terminer avec Fabregas en pointe et pis c'est tout
Mais comment un Brésilien qui n'a rien d'Espagnol peut être naturalisé après avoir joué 2 matchs avec le Brésil? Avant de faire un débat sur son utilité, peut être bien de préciser ce genre de choses parce que dans mes souvenirs, quand t'a joué pour un pays, tu changes pas. Et pendant ce temps comme dit plus haut, nous on regarde les belges avec envie et les jeunes des centres de formation se cassent jouer en Afrique...
Le Brésil en a certainement plus besoin que l'Espagne.
Pour ce qui est du choix de Diego Costa: il semblerait qu'il ait choisi l'Espagne. Effectivement, peut-être a-t-il été déçu de ne pas avoir été rappelé, ou peut-être a -t-il déjà parlé avec Del Bosque. Mais je ne pense pas que la Roja va modifier son plan de jeu pour lui. Par contre, il peut-être une solution intéressante. En 2010, le Barça élimine le Portugal notamment grâce à l'entrée de Llorente... Del Bosque est l'un des techniciens les plus intelligents que je connaisse, il sait utiliser ses joueurs au bon moment, le meilleur exemple étant son utilisation de Jesús Navas. Donc s'il sélectionne Costa, ce sera pour le faire entrer en cours de jeu, ou pour certains matchs où son profil pourra être utile.
Quant au débat sur son caractère, même sous le règne madrilène de Mourinho, c'est-à-dire aux pires heures de confrontation entre Real et Barça, la Roja n'en a pas (trop) pâti. Donc il sauront dépasser ça!*
"La patrie c'est bien, disputer une Coupe du monde c'est mieux."

Pas pour tout le monde, non.
Apparement, le bresil fait en sorte que tout soit ralenti, du point de vue administratif. Donc Diego Costa ne pourra pas jouer les matchs amicaux (hypocrite Scolari sur le coup). Alors je vois pas trop comment Costa pourra integrer la Roja.
Du point de vue tactique, je vois pas trop ce que peut apporter Costa, vs un Negredo....
p.s ce type de debat va prendre de l'ampleur. On verra comment fera le Qatar pour avoir une equipe competitive .... la ca va swinger....
Bonne chance a la FIFA; ca risquera d'etre drole
Les_Remplaçants Niveau : District
Alvaro Negredo aime ça.
je pense que tout le monde a plus ou moins pigé le jeu de la seleccion et du barça...je pense que ce type conviendrait donc très bien en cas de besoin de plan B,C. Surtout il fait disjoncter tout le monde, et à 0-0 en demi finale de coupe du monde ce mec serait indispensable!
Faut pas oublier non plus le boulot de Xabi Alonso, joueur dont le boulot est sous estimé, physique (ce qui manque le plus à la Roja, notamment le jeu de tête, qu'apportait aussi Puyol à l'époque), et une relance à coup de grandes transversales propres qui permettent de contre attaquer très vite (à l'image du jeu du Real, on remonte le terrain en une transversale de Xabi et la fusée CR7 se débrouille de conclure par un missile).
La Roja manque clairement de joueur physique, comme le Barça, et finira par se faire balayer par l'Allemagne, à l'image du Barça contre le Bayern (même si Ramos apporte derrière ce que le Barça n'a plus depuis la blessure de Puyol).
VIril mais correct Niveau : District
Sinon ça serait pas le fils caché de rijkaard , lors d un match amical avec les oranjes au brésil a la fin des 80"s ... Parceque la ... sur les photos c est troublant la ressemblance comme sa force , son talent , sa tête de camé fou ..
LeChapelierFou Niveau : DHR
Message posté par Champot
Mais comment un Brésilien qui n'a rien d'Espagnol peut être naturalisé après avoir joué 2 matchs avec le Brésil? Avant de faire un débat sur son utilité, peut être bien de préciser ce genre de choses parce que dans mes souvenirs, quand t'a joué pour un pays, tu changes pas. Et pendant ce temps comme dit plus haut, nous on regarde les belges avec envie et les jeunes des centres de formation se cassent jouer en Afrique...


Depuis 1993, le règlement de la FIFA stipule qu'un joueur n'ayant jamais joué en compétition officielle à quelque niveau que ce soit, pour un pays donné, pouvait changer de pays une fois dans sa carrière.

Vu qu'il n'a joué que des matchs amicaux avec le Brésil, il n'a pas participé à une compétition officielle, il peut donc changer de maillot national !

Voilà, j'espere avoir répondu à ton interrogation ;)
''D'autres considèrent sa conduite sur le terrain comme antisportive et refusent d'associer une pareille catin aux esthètes Xavi, Iniesta, Silva, Pedro, etc. ''



Je vois pas le souci Pedro aussi est une catin ils devraient s'entendre du coup
@poivrasse : quand on cite les catins en Roja, on se doit de ne pas oublier le maître dans l'art, l'insupportable Jordi puta* Alba.

On peut aussi rajouter Sergio "je ne devrais jamais finir un match" Ramos, Alvaro "je ne devrais jamais finir un match" Arbeloa, les hystériques madrilènes...
Et que dire de Sergi Busquets...ou même xabi Alonso que je vénérais à Liverpool mais qui a beaucoup appris en matière de vice avec le Mou.

Non franchement, Espagne et esthètes... mouais. Iniesta c'est l'arbre qui cache la forêt
Note : 2
Cette règle Fifa est bien a son image d'opportunisme , d'opportuniste !
Permettre un joueur d'etre bi- national , de jouer pour des origines de grands parents ou carrément jouer pour un pays qui n'est pas le siens !

Bref je sais d'avance que ça choque personne , que l’identité en France est farfelu , qu'on est dans une époque de banalisation et d'acceptation du tout pardon dans la bétise humaine ... bref pour le hors sujet

Mais y'a matière a ce poser des questions sur ces dérives futur que cela pourrait inclure dans un arret a la bosman de joueurs nationaux , comme par exemple un marché des transferts des joueurs en équipe nationale !
Le coup de la grand-mère espagnole passe encore, mais la c'est abusé.
Alfredo Di stefano like this.... ;-)
entre autres
Romansochaux Niveau : CFA
Note : 1
Avec le possible retour de Torres en forme, un Soldado excellent depuis un an et qui est un des 9 les plus complets de la planète et Negredo qui a exactement le même gabarit que lui je vois pas ce qu'il peut apporter. On est même pas sûr que Del Bosque joue avec un 9 de métier.
M'enfin, c'est des problèmes de riche tout ça.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 28