La revue d’effectif de l'OL

À quelques jours de la fin du mercato, l’Olympique lyonnais version 2016-2017 prend forme. Entre joueurs confirmés, revenants, recrues, jeunes pousses, et partants, un bilan s’impose.

Modififié
1k 28

Gardien


Anthony Lopes, vingt-cinq ans, gaucher / Le Rempart : À force d’arrêts réflexes, Anthony Lopes fait désormais l’unanimité. Récent champion d’Europe, le Portugais démontre une belle régularité et une solidité quasi sans faille, même lorsque sa défense l’abandonne. Prochain palier, confirmer en Ligue des champions.


Défenseurs


Christophe Jallet, trente-deux ans, droitier - Rafael Da Silva, vingt-six ans, droitier / L’Expérimenté et le Fougueux : Ils sont deux pour un poste. Si l’expérience et les qualités défensives de Christophe Jallet peuvent lui permettre de s’imposer sur le long terme, la vitesse, la supériorité technique et l’endurance de Rafael lui confèrent un avantage dans l’immédiat.

Nicolas Nkoulou, vingt-six ans, droitier / Le Tonton : Le Camerounais a inquiété lors de sa dernière saison marseillaise. Il doit rassurer et se rassurer. Ensuite, sa technique balle au pied et son expérience permettront aux Gones de ne pas trop pâtir du départ de Samuel Umtiti.

Mapou Yanga-Mbiwa, vingt-sept ans, droitier - Emanuel Mammana vingt ans, droitier / Le Nerveux et l’Ambitieux : Mapou part avec le statut de titulaire, mais se montre trop souvent nerveux. Après un début de saison dernière catastrophique, il a su se ressaisir. Quant à Emmanuel Mammana, il suffit de croiser son regard pour y déceler ambition et maturité. Réputé et recruté pour son aisance dans la relance, il profiterait à coup sûr d’une baisse de régime de Yanga-Mbiwa.

Maciej Rybus, vingt-sept ans, gaucher – Jérémy Morel, trente-deux ans, gaucher / L’Aile ou la Cuisse ? : Arrivé libre du Terek Grozny, le Polonais doit remplacer Henri Bedimo parti à l’OM. Ancien ailier reconverti latéral, on attend qu’il tienne la baraque, sous peine de voir Jérémy Morel lui passer devant. Expérimenté, l’ancien Lorientais n’est pas un titulaire en puissance, mais sa régularité pourrait compter.



Milieux


Maxime Gonalons, vingt-sept ans, droitier / Le Papa : Capitaine et titulaire indiscutable, Maxime Gonalons est l’âme de l’équipe, le garant du projet. Son transfert à Naples avorté, on a du mal à l’imaginer quitter son club de toujours. Ces dernières années, il a beaucoup progressé. Une valeur sûre.

Corentin Tolisso, vingt-deux ans, droitier / Le Populaire : Comme son capitaine, Naples lui faisait les yeux doux, mais Jean-Michel Aulas l’a convaincu de rester, s’asseyant au passage sur 37 millions d’euros. Cette fermeté s’explique par l’envie de garder son groupe motivé. Milieu relayeur moderne, Tolisso devra digérer ce transfert avorté et se montrer plus régulier dans ses performances.

Sergi Darder, vingt-deux ans, droitier / « La Confirmacion » ? : C’est son année. Celle durant laquelle l’Espagnol doit s’installer à un poste de titulaire indiscutable. Le système lyonnais lui permet de montrer ses qualités, aussi bien à la récupération, à la construction, qu’à la finition. Sa vision du jeu, sa vista en font un joueur intéressant.



Attaquants


Nabil Fekir, vingt-trois ans, gaucher – Rachid Ghezzal, vingt-quatre ans, gaucher / Le Rescapé et le Rebelle : Les Lyonnais attendent le retour du grand Nabil Fekir, imprévisible, capable de faire la différence à tout moment, joueur d’instinct, de talent comme on en voit si peu en Ligue 1. Si l’international français (cinq sélections) a retrouvé les terrains, son coup de rein manque à l’appel. Autre absent, Rachid Ghezzal, auteur d’une fin de saison dernière de haute facture. Sur le départ à cause de divergences d’ordre financier, son profil atypique, sa qualité de passe n’auraient pas été de trop. En cas de départ, les Gones seraient bien avisés de miser sur un joueur capable d’évoluer en pointe comme sur un côté et aimant prendre la profondeur. Ancien de la maison, Loïc Rémy remplit tous les critères.

Maxwell Cornet, dix-neuf ans, droitier – Mathieu Valbuena, trente et un ans, droitier / Le Fiston et le Brave : Maxwell Cornet poursuit sa progression sans fausse note. Ces derniers temps, il démontre beaucoup d’envie, n’hésitant pas à redescendre aider son latéral. S’il peut encore s’améliorer dans la finition, le natif de Bregbo (Côte d’Ivoire), bon des deux pieds, garde un avantage sur Mathieu Valbuena. Petit Vélo et son gros salaire sont dans l’expectative. S’il peine à trouver sa place dans le système de jeu des Gones, son expérience, sa persévérance devrait finir par payer à Lyon ou ailleurs.

Alexandre Lacazette, vingt-cinq ans, droitier / La Casquette : On dit qu’au prochain match, Lacazette ne marquera pas et pourtant… il marque. Qu’il ne fait pas encore partie des meilleurs attaquants européens… Peut-être, mais le meilleur buteur de la saison 2014-2015 prouve match après match sa régularité et ce n’est pas un hasard. Comme Anthony Lopes, il ne lui manque que d’être performant en Ligue des champions et en sélection. Un monde, direz-vous.



Les outsiders


Clément Grenier, vingt-cinq ans, droitier / Le Has Been : Clément Grenier est dans une situation délicate. Après avoir émis des envies d’ailleurs, le numéro 7 est toujours là et les offres n'affluent pas sur le bureau de Jean-Michel Aulas. Après sa longue blessure, il ne parvient pas à retrouver son niveau, et le système lyonnais ne l’aide pas. Pas assez polyvalent pour jouer milieu relayeur, son manque de vitesse et de percussion l’empêche d’évoluer au poste d’ailier. Il lui reste les coups de pied arrêtés.

Jordan Ferri, vingt-quatre ans, droitier / Mon Gars Sûr : Complet et régulier, Ferri pourrait l’avoir mauvaise. 4e dans la hiérarchie derrière Darder et Tolisso, on pourrait crier au délit de faciès. La saison dernière, il a tenu la baraque, et son implication est sans faille. Bon dans le jeu court, le jeu long, possédant une bonne frappe, efficace à la récupération, il profiterait à court sûr d’une baisse de régime d’un de ses concurrents.

Aldo Kalulu, vingt ans, droitier / Le Joker : Petit, vif, Kalulu faisait son trou à l’OL jusqu’à ce qu’une blessure ne le frappe en plein vol. La concurrence est telle qu’il devra lutter pour avoir ne serait-ce qu’une place sur le banc. Motif d’espoir ? Très peu d’ailiers dans l’effectif. Si le départ de Rachid Ghezzal n’est pas comblé, il pourrait en profiter.

Gaëtan Perrin, vingt ans, droitier / Le Petit Protégé : Le jeune joueur semble avoir les faveurs de son entraîneur Bruno Génésio qui l’a convoqué à plusieurs reprises dans le groupe. Capable d’évoluer dans un couloir, en pointe, ou en soutien de l’attaquant, il a rarement déçu. Pour autant, il devra montrer encore plus pour se faire une place de choix.

Jordy Gaspar, dix-neuf ans, droitier / Le Polyvalent : En embuscade, le jeune Jordy Gaspar a montré de belles choses durant la préparation. Si l’horizon semble un peu bouché, il pourrait profiter des blessures et des suspensions. Un latéral capable d’évoluer à droite comme à gauche, c’est toujours appréciable.


Houssem Aouar, dix-huit ans, droitier / La Pépite : Milieu de terrain créatif, Aouar vient de signer son premier contrat pro. Il a également fait partie des retenus pour le stage de préparation et était même présent sur le banc lors du Trophée des champions face au PSG. Difficile de l’imaginer dans le groupe chaque week-end, mais qui sait ?

Lucas Tousart, dix-neuf ans, droitier / L’Attendu : Capitaine et champion d’Europe avec les moins de dix-neuf ans, Lucas Tousart doit franchir un palier avec l’OL. Après quelques apparitions moyennes la saison dernière, il doit se faire une place, au moins sur le banc.

Olivier Kemen, vingt ans, droitier / Le ? : Difficile de définir le potentiel d’Olivier Kemen. Arrivé de Newcastle à l’été 2015, il a fait quelques apparitions au milieu et dans un poste de latéral sans vraiment convaincre.

Christopher Martins Perreira, dix-neuf ans, droitier / Le Retardataire : Quelques années qu’on entend parler de lui. International luxembourgeois (douze sélections), le milieu de terrain a fait la préparation avec le groupe professionnel. On veut le voir avec les pros désormais. Mais à la place de qui ?

Mouctar Diakhaby, dix-neuf ans, droitier / Le Malchanceux : Auteur d’une bonne préparation avec le groupe professionnel, l’international U20 aurait pu prétendre à une place de 4e défenseur central dans la hiérarchie, mais l’arrivée de Mammana compromet ses plans.


Le coach


Bruno Génésio, quarante-neuf ans, droit dans ses bottes / La Genèse : Prendre la suite d’Hubert Fournier, la tâche n’était pas aisée. Mais force est de constater qu’il s’est montré à la hauteur en finissant deuxième de L1. En installant définitivement le 4-3-3, il a redonné un certain équilibre à l’équipe. Mais les sceptiques dénoncent le manque de maîtrise lyonnaise lors de rencontres a priori abordables. La Ligue des champions sera son juge de paix.



Par Flavien Bories
Modifié

Dans cet article

GovouLegend Niveau : DHR
Le poste de latéral gauche semble clairement être notre point faible.

Morel fait aujourd'hui un super DC mais n'y arrive plus sur son aile, et si Rybus à l'air d'être un sacré fifou en attaque, son "ankle break" contre Allen Iverson Karamoh est apparemment assez révélateur de ses problèmes défensifs (déja observés en Russie).

Après rien ne l’empêche de progresser dans ce domaine.
Le Docteur Darder Niveau : Loisir
Z'avez fumé la colle Sofoot. Le gars qui risque de se faire fumer par Mamène(a) c'est Nkoulou hein. Malgré son niveau technique supposé supérieur, dans la relance sur les deux premiers matchs, c'est Mapou le patron qui brise la première ligne via des passes ou par percussion. Peut être que Nicolas va se réveiller, mais pour l'instant il est derrière. Diakhaby EST le n°4 chez les DC, vu que Morel va être considéré comme un latéral gauche, sauf arrivée surprise de fin de mercato.
Ghezzal est pas un ailier qui prend la profondeur, bien au contraire. Vous parlez de Martins Pereira et pas de D'Arpino, pourquoi ?
Vous parlez du transfert de Tolisso comme si Aulas l'avait bloqué, alors que il semblerait que c'est l'inverse (je vois mal Aulas refusé de lui même une telle offre).
Grenier est numéro 7 et pas 8.
D'accord avec vous sur Jo Ferri par contre.
GovouLegend Niveau : DHR
Je me rends compte que je viens de laisser un commentaire sur le coté négatif alors que je trouve tout de même cet effectif particulièrement intrigant et bien construit. Faut quand même le dire.

Et puis garder Tolisso et Lacazette c'est quand même une sacré performance.
Le Docteur Darder Niveau : Loisir
Désolé pour les fautes, premier message sur Sofoot, je savais pas qu'on pouvait pas éditer.

Oui Rybus a l'air d'avoir du mal à se retourner sur lui même, mais sa perf de vendredi dernier était quand même intéressante, en sachant qu'il avait seulement joué 60 minutes en mois et demi (il a pas fait la prépa complète, aucun match avec ses petits copains non plus. Impressionné qu'il ait tenu physiquement jusqu'au bout.
ArmaGueïda Niveau : DHR
L'effectif actuel devrait permettre au club de jouer facilement les premiers rôles en championnat. Par contre, c'est un joli parcours en Europa League qu'il faudrait privilégier plutôt que les huitièmes de LDC. Seule la C3 laisse entrevoir la perspective d'un trophée européen. La santé économique est une chose mais la construction d'un palmarès continental doit enfin devenir la priorité des clubs français.
A Rome Mapou était bien plus fort en relance et interception qu'au duel pur et dur. Un joueur assez étrange parfois mais il a besoin de confiance.

Je suis plus suspicieux sur N'Koulou qui ne m'a jamais étonné positivement.
TheGoatKeeper Niveau : CFA
Message posté par ArmaGueïda
L'effectif actuel devrait permettre au club de jouer facilement les premiers rôles en championnat. Par contre, c'est un joli parcours en Europa League qu'il faudrait privilégier plutôt que les huitièmes de LDC. Seule la C3 laisse entrevoir la perspective d'un trophée européen. La santé économique est une chose mais la construction d'un palmarès continental doit enfin devenir la priorité des clubs français.


Un joli parcours en C3 oui, mais de la a parler de trophee. Y a quand meme des tres gros poissons. Par ailleurs, si on joue les deux competitions + les coupes, on a un effectif un tout petit peu leger (aka en termes de doublons de postes) et on sera sur la breche je pense.

Mais on peut tout de meme verser dans l'optimisme.

Sur l'effectif, j'ai hate de voir les nouveau juniors ainsi que Mamana
Message posté par GovouLegend
Le poste de latéral gauche semble clairement être notre point faible.

Morel fait aujourd'hui un super DC mais n'y arrive plus sur son aile, et si Rybus à l'air d'être un sacré fifou en attaque, son "ankle break" contre Allen Iverson Karamoh est apparemment assez révélateur de ses problèmes défensifs (déja observés en Russie).

Après rien ne l’empêche de progresser dans ce domaine.


Tout à fait d'accord avec toi, rybus en ligue 1 contre des equipes qui vont plutôt jouer défensif ça m'inquiète pas trop mais en ligue des champions ou contre le PSG j'ai peur qu'on prenne l'eau. A droite, on a quand même jallet pour les matchs où il faudra être solide défensivement.
Rybus je l'aurais presque vu ailier gauche pour les grosses affiches ...
Gunner's Dude Niveau : DHR
Message posté par ArmaGueïda
L'effectif actuel devrait permettre au club de jouer facilement les premiers rôles en championnat. Par contre, c'est un joli parcours en Europa League qu'il faudrait privilégier plutôt que les huitièmes de LDC. Seule la C3 laisse entrevoir la perspective d'un trophée européen. La santé économique est une chose mais la construction d'un palmarès continental doit enfin devenir la priorité des clubs français.


C'est un truc très à la mode ça et que je ne comprends pas : l'Europa League, qui était une compétition moribonde il y a encore quelques années (et qui l'est encore d'un point de vue médiatique), devient le leitmotiv de pleins de supporters qui optent pour un discours surprenant : mieux vaut être reversée en EL qu'être éliminé en huitième de finale de CL.
Sportivement, économiquement et médiatiquement, ça ne tient pas debout. D'abord, parce qu'en terme de visibilité médiatique, seule la finale de l'EL peut espérer égaler un huitième de CL. Or, atteindre la finale suppose un parcours long et fatigant. D'où le très faible intérêt sportif (un huitième de finale permet une visibilité, une rentabilité éco, avec beaucoup moins d'efforts). Et puisqu'il y a tant d'incertitudes à arriver à exister en EL (ie disputer la finale), autant prendre le risque en CL. Au moins, en tant que supporter, t'as des chances d'avoir à la maison un match de prestige (ce qui est bien moins certain en EL). Tout cela pour dire qu'hormis la petite hype de l'année dernière après Liverpool-Dortmund (seul souvenir footballistique vraiment marquant qu'ait produit cette compétition en quasi 10 ans), je ne comprends pas la soudaine passion que vous pouvez exprimer pour une compét que je trouve personnellement sans grand intérêt.
Vous avez oublié quelqu'un :

LE PRESIDENT

Jean-Michel Aulas, 67 ans, de Droite, Le Twitto/Après une saison début de saison dernière difficile, Jean-Mi a su élever son niveau de jeu pour une bonne cause : son grand stade. S'il ne cesse de s'impliquer à fond dans la vie de son club, on a tendance à trop le retrouver dans l'actualité du club parisien qu'il jalouse. Son atout numéro 1 étant l'outil Twitter où il n'hésite pas à maltraiter la langue française pour répondre aux virulentes attaques sur sa personne ou sur son club.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Parenthèse sur l'EL, cela permet de voir des équipes, des joueurs et du football différent.
Perso j'en ai ras le bol du Real, Barça et Bayern tous les ans, les mêmes joueurs, coachs, mêmes football etc etc...
GovouLegend Niveau : DHR
Message posté par Gunner's Dude
C'est un truc très à la mode ça et que je ne comprends pas : l'Europa League, qui était une compétition moribonde il y a encore quelques années (et qui l'est encore d'un point de vue médiatique), devient le leitmotiv de pleins de supporters qui optent pour un discours surprenant : mieux vaut être reversée en EL qu'être éliminé en huitième de finale de CL.
Sportivement, économiquement et médiatiquement, ça ne tient pas debout. D'abord, parce qu'en terme de visibilité médiatique, seule la finale de l'EL peut espérer égaler un huitième de CL. Or, atteindre la finale suppose un parcours long et fatigant. D'où le très faible intérêt sportif (un huitième de finale permet une visibilité, une rentabilité éco, avec beaucoup moins d'efforts). Et puisqu'il y a tant d'incertitudes à arriver à exister en EL (ie disputer la finale), autant prendre le risque en CL. Au moins, en tant que supporter, t'as des chances d'avoir à la maison un match de prestige (ce qui est bien moins certain en EL). Tout cela pour dire qu'hormis la petite hype de l'année dernière après Liverpool-Dortmund (seul souvenir footballistique vraiment marquant qu'ait produit cette compétition en quasi 10 ans), je ne comprends pas la soudaine passion que vous pouvez exprimer pour une compét que je trouve personnellement sans grand intérêt.


Tu as tout à fait raison.

Sans compter que viser la troisième place est probablement la meilleure façon de se faire purement et simplement éliminer.
cHris wAddle Niveau : CFA2
L'OL a clairement un bel effectif pour la L1, malheureusement pour eux il y a un club qui a un effectif über-ligue 1! Donc ça sera au mieux la 2ème place - à voir quand même ce que donne Monaco - et éventuellement un parcours sympa en EL. La défense me para^t quand même pas au niveau du reste de l'équipe. Les côtés, c'est très faible, et pour ceux qui espèrent un réveil de N'Koulou, je rappelle qu'on l'a attendu pendant 4 ans à Marseille après sa 1ère saison! L'attaque est bien entendu le point fort, même si je trouve Lacazette surcôté. J'espère que Fékir retrouvera son niveau d'avant sa blessure car ses 6 premiers mois m'ont vraiment fait kiffé. Mais le plus impressionnant à mon sens est le centre de formation et cette capacité qu'a le club de sortir des talents chaque année. J'aimerai tant que l'OM se dote d'un centre aussi performant (même si la formation n'est pas dans l'ADN du club!).
Didierdrogba Niveau : District
Je ne sais pas pourquoi mais moi cette année l'OL je ne les sens pas trop. Derrière ils ont perdu Umtiti qui était le patron et qui leur a sauvé un paquet de matchs l'année dernière et leurs remplaçants ne me semblent pas au même niveau. Nkoulou je trouve ce joueur complétement surcoté. Comme il est sorti jeune de l'ASM et qu'il avait une certaine technique et assurance on a vu en lui le nouveau Laurent Blanc... Mais pour moi il a fait une seule grosse saison en 2012-2013 quand l'OM fait 2ème et depuis il surfe là-dessus et on dit à chaque qu'on va retrouver le grand Nkoulou bientôt. Il a l'air sous pilon tout le temps il est dépassé et il s'en fout. Mammana il va faut voir ce qu'il vaut et s'il s'impose. Sur les ailes c'est pas mal mais c'est offensif (Jallet, Rafael et Rybus) et vpour moi Morel est plus un DC maintenant. Au milieu c'est pas mal j'aime bien Tolisso et Ferri mais des fois Gonalons passe au travers de certains matchs. Devant il faut que Lacazette reste parce que pour l'instant Fekir n'est pas du tout revenu à son niveau (en EDF parce que Bernès est son agent et celui de DD?). Il faut que Ghezzal revienne, que Cornet explose et que Valbuena ne joue pas plus de 20 min par match. Donc en résumé pour moi si Fekir ne retrouve pas son level (en plus il joue sur un côté) je ne vois pas l'Ol faire une grosse saison.
VOus avez oublié Lyou !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 28