Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

La revanche d’une blonde

Partira ? Partira pas ? La situation de Mauro Icardi est un des feuilletons de l’été de l’autre côté des Alpes. Peut-être aussi parce que sa célèbre épouse, Wanda Nara, y joue un rôle prépondérant.

Modififié
« J’ai choisi Wanda l’an passé après avoir eu une mauvaise expérience avec Abian Morano qui a géré ma carrière pendant dix ans. J’ai été très déçu et elle m’a aidé. C’est une bonne chose que ce soit elle qui s’occupe de ma carrière parce qu’elle sait mieux que quiconque ce que je veux et connaît mes idées en profondeur (sic). Elle soigne comme personne mon image et les finances de notre famille. » Ça, c’est l’explication de « Maurito » au journal argentin Hola quant à sa décision de tout confier à sa femme. Parait que son ancien agent était un peu trop gourmand, une belle manière de mettre fin aux discussions sur les commissions.

Agent pas très secret


Wanda Solange Nara, née le 10/12/86 à Buenos Aires, agent de joueur, matricule 0653 sur le registre officiel de la FIGC. Femme au foyer depuis plusieurs années, la bimbo argentine a décidé de retourner dans la vie active après avoir tenté une carrière d’actrice et de mannequin peu après sa majorité. Son palmarès, on commence à le connaître. Un flirt probablement inventé avec Maradona, un mariage et trois mouflets avec Lopez, les infidélités de ce dernier, elle qui trouve refuge dans les bras d’Icardi, ami proche de son mari. Les rencontres opposant l’Inter aux clubs de son désormais ex-époux qui prennent le nom de « Wandaco » , la poignée de main ponctuellement refusée par Maxi. À qui la faute ? Qui est le plus (ir)responsable ? Chacun voit midi à sa porte. Le nouveau couple joue à fond sur ce roman à l’eau de rose et se créé une notoriété qui va bien au-delà du football. Largement boosté par les réseaux sociaux, l’aspect gossip prend tellement le dessus qu’on en oublie trop souvent qu’Icardi est devenu un redoutable planteur. 52 buts en 122 rencontres au sein d’une équipe interiste souvent bancale.


On en oublie aussi que Wanda, derrière sa plastique, est une maman de quatre beaux enfants, puisque la petite Francesca est venue s’ajouter aux trois garçons. Du haut de ses 23 ans, « Maurito » a pris ses responsabilités et éduque une famille nombreuse. Un cinquième est même en attente, de quoi obtenir d’intéressantes réducs pour les voyages en train, ou en Eurolines. S’il n’y avait pas ces clichés frisant l’indécence sur Twitter et Instagram, on pourrait parler de modèle de famille recomposée. Wanda n’en a cure, continue d’exposer ses formes généreuses et embrasse une nouvelle carrière, non sans difficultés, comme elle l'a confié au Corriere della Sera : « C’est compliqué de concilier les rôle d’agent, de maman et de femme. Les problèmes restent toujours dans le salon de la maison. » On imagine bien la scène : préparer le biberon tout en négociant au téléphone avec les dirigeants de l’Inter, avec Mauro enfoncé dans le sofa qui réclame sa binouze.

Partira pas...ou pas


En parlant de négo’, on est en plein dedans. Dans la foulée de l’annonce du rachat du club par les Chinois de Suning, Wanda lâche les chevaux dans la presse. De nombreuses écuries sont intéressées par les services de son mari et le contrat actuel n’est pas à la hauteur. Il a pourtant été renouvelé l’an passé, passant de 900 000 euros à 2,5 millions de part fixe auxquels s’ajoutent 50 % de droits d’images. En gros, on passe la barre des trois, mais c’est moins que les 3,5 versés annuellement sur le compte en banque de Kondogbia. Et c’est là que le bât blesse puisque, chiffres en main, Icardi est bien le joueur phare de l’Inter. « J’ai demandé un nouveau contrat car la promesse m’a été faite la saison dernière » , se défendait Mme Icardi, et d'ajouter : « celui en vigueur n’est pas en accord avec la valeur de mon mari, ni avec les autres salaires du vestiaire. » Un message qui tombe dans l'oreille d’Aurelio De Laurentiis, loin d’être sourd. À la recherche du successeur d’Higuaín, il se lance à l’attaque et multiplie les offres. Une entrevue est même organisée dans un hôtel milanais. Et pas un cinq à sept dans un Formule 1. Wanda serait aller chercher les six millions - voire un petit rôle dans le prochain film puisque, dans le civil, le président napolitain produit des films souvent mauvais -, dans un lieu à la hauteur de son standing. Les tractations avec l’Inter sont en revanche plus compliquées, seule une offre de 70 millions ferait réellement vaciller l’état-major nerazzurro.


Dans cette période de transition, on ne sait pas qui commande dans le club milanais. Un jour le directeur sportif parle de joueur intransférable, le lendemain Thohir le dément. Wanda a réussi à semer la zizanie, l’intérêt d’Arsenal et Tottenham étant encore vivace. Elle triple pèse dans le milieu. Pas de clash mais un possible arrangement avec une augmentation en septembre lorsque Suning injectera de la fraîche. Toutefois, cette éventuelle fin heureuse calmerait difficilement les supporters interistes échaudés par le comportement de leur néo-capitaine. Ah, il est loin le temps de Javier Zanetti. Certes, mais elle est loin aussi la Ligue des champions, compétition à laquelle Icardi aspire légitimement à participer. À moins d’un mois de la clôture du mercato, il peut se passer encore beaucoup de choses. Wanda n’est qu’à son troisième mois de sa cinquième grossesse, et peut se concentrer sur les finances du foyer : « Nous ne venons pas de familles pauvres, ni riches, mais nous connaissons l’importance et le poids de l’argent » . Sourire insolent en coin, Mauro observe le tout en silence. Certains voulaient le faire passer pour un canard, lui sait qu'il a tiré le gros lot.



Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique vendredi 13 juillet Le Mondial 2022 aura bien lieu en hiver 73 vendredi 13 juillet Infantino : « La meilleure Coupe du monde de tous les temps » 104